Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Said Al Imam, élu membre du jury d' «Arab Idol»




Son curriculum vitae est riche et diversifié. Said Al Imam, le compositeur qui a débuté sa carrière dans la presse écrite en tant que journaliste, est l'un des icones de l'art musical moderne au Maroc. Il est l'un  des préparateurs d'émissions de divertissements sur 2M les plus en vogue. Entre autres, il a été membre du staff de l'émission « Qafila » ainsi que de « Studio 2M » depuis son lancement en 2004. Said Al Imam a été élu membre du jury de l'émission « Arab Idol » dans sa première édition, où il a supervisé le processus de sélection des candidats qui ont participé au concours de chants, en présence de Ragheb Alama et de la chanteuse émiratie Ahlam. 
Said Al Imam s'est exprimé au sujet de cette première expérience d'«Arab Idol» : «On ne peut qu'applaudir des émissions comme celle-ci qu'on peut qualifier de dialogue des cultures. Et qui contribuera à l'éducation des jeunes talents et à l’instauration d'une grande conscience artistique pour parvenir à un professionnalisme, à travers un concours, de candidats sélectionnés partout dans monde arabe. Si tout se passe selon une professionnalisation médiatique, bien sûr loin des intérêts personnels».
«Selon nos appréciations durant les premiers jours de sélection, on a remarqué  une mauvaise organisation, surtout en ce qui concerne l'identité de la personne chargée de communications. On a remarqué que plusieurs personnes se sont présentées en tant que chargé de communications, au point que l’un d’entre eux nous a demandé, nous, membres du jury, de ne faire aucune déclaration à la presse et qu'il était interdit aux journalistes de publier nos photos dans les articles sur  la couverture de l'événement. Comme si nous étions des esclaves au service des désirs et des besoins des personnes qui le souhaitent», a-t-il souligné.
Il a aussi déclaré concernant les plaintes contre la sélection des candidats gagnants : « Ceci est lié aux directives des organisateurs et aux conditions de l'émission. Pour nous en tant que jury, et selon notre longue expérience dans ce domaine, on a essayé de choisir les meilleures voix parmi des centaines, sans aucune influence. Et je vous confirme  que certaines parties ont tenté de nous dénigrer en tant que membres actifs de la société marocaine ayant leurs poids au sein de la scène artistique. Sauf que nous avons su déjouer leurs tactiques et on n'a pas accepté de jouer le tour d'un « comparse ». »
La jeune chanteuse marocaine Lamiaa Zaidi, couronnée en 2010 à studio 2M, a été éliminée de la compétition « Arab Idol ». A ce sujet, Said Al Imam affirme qu'il n'était pas au courant de sa participation, et que Lamiaa n'était pas parmi les candidats qu'il a auditionnés.  
Enfin pour une comparaison entre « Studio 2M » et « Arab Idol », Said Al Imam pense qu'il est impossible d'évaluer ou de préjuger de l'émission puisqu’elle est encore à sa première édition. Quant à « Studio 2M », il dit que c'est une émission réussie. Et de conclure : « Studio 2M est devenu une école à part entière, mais l’émission a tout de même besoin de développement».

Mehdi Ouassat (stagiaire)
Jeudi 15 Septembre 2011

Lu 623 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs