Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Safi : Les commerçants et les taximen protestent




Les taximen de Safi sont indignés par l'octroi d'un nouvel agrément dans leur ville contrairement aux orientations et intentions déclarées de l'actuel gouvernement qui a fait de l’éradication de l'économie de rente son cheval de bataille.
La coordination des associations et des syndicats qui a initié  un sit-in devant le siège de la wilaya n'a pas raté l'occasion pour invoquer les problèmes structurels qui ternissent  l'image de leur profession à Safi. A cet effet, ils ont scandé des slogans contre la dépravation, le dialogue stérile, le transport clandestin, tout en demandant l'ouverture d'une enquête sur les agréments accordés pour dévoiler l'identité de leurs vrais propriétaires.
Après plusieurs mois de patience et d’attente, les commerçants des boulevards Rabat et Idriss Ben Nacer viennent d'observer un sit-in devant le siège de la wilaya en signe de protestation contre l'invasion desdites artères par  des marchands ambulants et des charrettes.
Les commerçants n'en peuvent plus, nous ont confirmé certains d’entre eux, leurs commerces ont fait les frais d'une anarchie devant le mutisme des autorités locales et des élus.
Selon certains habitants, des marchands ambulants ainsi que des charrettes se comportent de manière anarchique et incivique.
«Ils jettent leurs déchets partout, s'insultent et  insultent les gens, échangent des mots vulgaires devant les femmes et les familles, et se bagarrent tout le temps.  Sans oublier bien sûr l'embargo qu'ils ont imposé aux boutiques qui œuvrent dans la légalité », nous a déclaré un habitant de la rue Fkih Kanouni.
Du côté des commerçants qui ont décidé de donner de la voix pour inciter les autorités locales à faire respecter la loi, la situation ne cesse de se détériorer depuis quelque temps : les clients boudent de plus en plus lesdites artères faute d'organisation et de sécurité; leurs chiffres d'affaires ne cessent de dégringoler, le conseil municipal est toujours fidèle à son indifférence, tandis que les autorités locales se montrent laxistes envers «ces intrus» qui se sont même permis  de dresser des tentes devant les commerces autorisés.

Abdelali khallad
Lundi 26 Mars 2012

Lu 562 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs