Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sacrée épreuve koweïtienne pour les Verts


Coupe arabe des clubs champions



Sacrée épreuve koweïtienne pour les Verts
Le Raja de Casablanca donnera la réplique, ce soir à partir de 20 heures au stade El Abdi à El Jadida, à la formation koweïtienne d’Al Arabi pour le compte de la demi-finale retour de la Coupe arabe des clubs champions. Au cours de la première manche disputée à Koweït City, les deux équipes s’étaient neutralisées, un but partout.
Sur le papier, ce résultat semble donner un léger avantage aux Verts sommés de jouer cette confrontation loin de leur base du fait que cette rencontre coïncidera avec la visite au Maroc du président français, François Hollande. Une délocalisation qui n’a pas été du goût du public qui devra se déplacer du côté de la capitale de Doukkala pour soutenir son équipe. Elle engendrera aussi un manque à gagner pour le club, puisque même en se produisant devant des gradins archi combles, ce qui serait bien loin d’être le cas,  la capacité d’accueil du stade El Abdi est inférieure à celle du Complexe Mohammed V. En outre, se produire dans un terrain qui n’est pas le sien n’est pas chose facile et cette donne plaide en faveur des Koweïtiens qui n’ont pas manqué de rendre la monnaie de la pièce aux Rajaouis. En effet, à l’aller, le coach du Raja, M’Hamed Fakhir a tenu à ce que ses conditions soient satisfaites par l’hôte, au retour, l’entraîneur d’Al Arabi, Jose Romao, a fait de même, en refusant de décaler de 24 heures le match et en exigeant un autre hôtel que celui proposé par le Raja.
C’est clair, cela rentre dans le cadre de la « guerre psychologique » qui précède ce genre de matchs qui débouchent sur un qualifié et un hors course. Le staff technique des Verts est conscient des visées de l’adversaire tenu à jouer son va-tout pour décrocher le ticket de la finale de cette épreuve, certes non officielle, mais copieusement dotée en dollars.
Il est vrai que le nul blanc fera les affaires des Rajaouis lors de ce match qui sera sifflé par un trio arbitral saoudien. Sauf que ce serait jouer avec le feu face à une équipe coachée par un entraîneur qui connaît trop bien le Raja, d’autant plus qu’elle compte dans ses rangs l’ex-sociétaire du MAT, Mortada Fall.
Les Verts, qui restent sur une défaite en championnat face au Moghreb de Tétouan, voudront à tout prix rectifier le tir en cette Coupe arabe qui n’est pas le premier objectif du club, mais en atteignant ce stade avancé de la compétition, le titre ne sera pas de refus. Pour ce faire, Fakhir devra en principe disposer de l’ensemble de son effectif qui affiche une détermination sans faille en vue de franchir ce cap et d’atteindre la finale de ce tournoi. Sachant que l’autre demi-finale opposera également aujourd’hui à 17 heures le club égyptien d’Al Ismaïli à son homologue algérien de l’USMA (aller : 0-0).
Pour rappel, le Raja avait éliminé aux deux précédents tours les équipes tunisienne de Bizerte et irakienne des Forces Aériennes.

Mohamed Bouarab
Mercredi 3 Avril 2013

Lu 438 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs