Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Saâdia Ladib : Une valeur sûre du cinéma marocain




Saâdia Ladib : Une valeur sûre du cinéma marocain
Saâdia Ladib est l’une des actrices qui avancent lentement mais sûrement. Bien qu’elle ait investi le domaine du cinéma et ceux de la télévision et du théâtre depuis quelque temps déjà, c’est depuis quelques mois seulement qu’on entend parler d’elle avec insistance. Pourtant, il faut être d’une culture artistique très limitée pour ne pas la remarquer. C’est le genre d’actrice qui se donne à fond sans le montrer et c’est là toute sa force. Saâdia Ladib est sans conteste l’une des lauréates les plus en vue de l’ISADAC. De par son jeu particulier, on sent qu’elle a bien assimilé les cours qu’on lui a prodigués. Nombreux sont les réalisateurs qui reconnaissent que cette actrice essaye lors des tournages de tirer vers le haut d’autres acteurs qui lui semblent un peu superficiels. Pour ce faire, il faut avoir de la profondeur et une culture cinématographique consistante. C’est l’un des mérites de la formation à l’ISADAC qui permet aux étudiants de cerner les personnages, qu’ils soient physiques ou psychologiques. Sa filmographie, pourtant réduite, a dévoilé un talent à part qui demande à être mieux exploré et mieux compris.
Des prix, elle en a gagné mais ce n’est pas pour autant qu’elle dort sur ses lauriers. Saâdia Ladib a, en effet, remporté le prix de la deuxième meilleure interprétation féminine dans «Hijab El Hob» de Aziz Salmi, son époux. Elle a obtenu le prix de la meilleure interprétation féminine dans «Al Borak» de Mohamed Mouftakir, lors du dernier Festival national du film à Tanger. De même qu’elle a brillamment participé dans d’autres films notamment avec Abdelhai Iraqui et Jilali Ferhati. Mais ce n’est pas pour autant qu’elle court après des rôles. Elle s’est tracé une frontière, une ligne rouge à ne pas dépasser. Pas de scènes osées, pas de nu, rien de tout cela. Elle respecte son environnement et le milieu social. Cela ne veut pas dire qu’elle est contre les actrices qui tournent ce genre de scènes ; au contraire, elle dit les respecter.
Sa carrière est récente, certes, mais elle est porteuse de signes précurseurs d’une brillante carrière eu égard à sa formation et à sa conception de l’interprétation. Elle fait partie de ceux qui préfèrent travailler le côté psychologique, la profondeur et se trouve  donc plus à l’aise dans les rôles composés.
Sur le plan théâtral, elle a tenté une expérience formidable avec la troupe «Tensift». Aux côtés de Samia Akeriou et d’autres, elle a dévoilé une autre facette autrement plus prometteuse. Ne dit-on pas que les meilleurs acteurs préfèrent les planches à la caméra?
En tout cas, Saâdia Ladib est en passe de devenir une icône incontournable de notre cinéma, à condition bien sûr, que les cinéastes sachent en tirer le meilleur parti. En attendant, elle excellerait dans le cinéma d’auteur. Mais là aussi, l’offre est quasi-inexistante. Quoi qu’il en soit, elle représente une valeur sûre du cinéma marocain.

Samedi 20 Mars 2010

Lu 5217 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs