Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Saad Lamjarred, accusé de viol, remis en liberté




Saad Lamjarred, accusé de viol, remis en liberté
Fin octobre dernier, le célèbre chanteur marocain Saad Lamjarred, a été mis en examen pour "viol volontaire aggravé" et "violences aggravées" et avait été placé en détention en novembre. Il a été remis en liberté ce 13 avril mais reste sous surveillance puisqu'il doit porter un bracelet électronique et ne pourra pas se promener où bon lui semble, puisqu’il est assignée à résidence, selon une source proche du dossier. Le parquet de Paris a toutefois fait appel de cette remise en liberté et une prochaine audience doit se tenir mardi à la Chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Paris, a indiqué une source proche du dossier.
L'arrestation à Paris du chanteur, dont les clips ont été visionnés des centaines de millions de fois sur Internet, avait fait les gros titres de la presse et mis en émoi les réseaux sociaux. A la veille du concert qu'il devait donner à Paris le 29 octobre, une femme de 20 ans avait porté plainte affirmant avoir été agressée quelques heures plus tôt par le chanteur dans la chambre d'hôtel de ce dernier. Son récit était considéré comme "crédible" par les enquêteurs, selon une source proche de l'enquête. Saad Lamjarred avait consommé de l'alcool et des stupéfiants au moment des faits présumés, selon la même source.
Le chanteur a par ailleurs été entendu le 14 février par des enquêteurs de la police judiciaire dans une autre affaire d'agression sexuelle présumée. Une enquête préliminaire a été ouverte il y a quelques mois par le parquet de Paris suite à une plainte d'une jeune femme de 28 ans assurant avoir été abusée et frappée par le chanteur lors de vacances à Casablanca en 2015, selon une source proche de l'enquête. Le chanteur a déjà été mis en cause aux Etats-Unis dans une affaire de viol datant de 2010, dans laquelle il nie toute implication.

Samedi 15 Avril 2017

Lu 112 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs