Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

SNE Khénifra dans un communiqué incendiaire : El Ouafa doit partir




SNE Khénifra dans un communiqué incendiaire : El Ouafa doit partir
Pour une première, c’en est une. Des enseignants qui réclament la démission d’un ministre. Il s’agit du tonitruant ministre de l’Education nationale Mohamed El Ouafa.
Dans un communiqué du bureau provincial du Syndicat national de l’enseignement affilié à la FDT, les enseignants expriment «leur grande surprise devant les décisions unilatérales et hâtives du ministre El Ouafa». Décisions qui, selon le même communiqué, auront des conséquences négatives sur le temps scolaire. La circulaire à ce sujet émanant du département de l’Education nationale n’ayant pas pris en considération la réalité de l’école publique et surtout le déséquilibre entre le nombre d’enseignants et celui des salles disponibles.
Le communiqué reproche également au ministre de l’Education nationale d’avoir mis en place un numéro vert qui s’est transformé en un instrument de règlement de comptes, de dénigrement et de dénonciations calomnieuses.   Ce qui a énormément affecté le moral de plusieurs enseignants et perturbé la rentrée qui s’est déroulée dans une ambiance marquée par l’anarchie.  Le communiqué du Syndicat national d’enseignement à Khénifra dénonce également les déclarations irresponsables et dévalorisantes voire calomnieuses envers les enseignants,  du ministre El Ouafa à plusieurs reprises à travers des supports médiatiques, ce qui est pourtant réprimé par la loi. Le SNE dans la capitale des Zayanes reproche aussi au ministre istqlalien sa marginalisation des syndicats dans toute décision. Le communiqué appelle enfin à une solidarité syndicale pour contrer ces agissements de la part du ministre de l’Education nationale.

Kacem Ezzayani
Jeudi 4 Octobre 2012

Lu 776 fois


1.Posté par siham le 08/10/2012 15:20
c un ministre sincère et courageux. C normal que les enseignants et le propriétaires des écoles privés s'opposent à sa décision.

2.Posté par A. le 09/10/2012 23:19 (depuis mobile)
Il n y a rien de benefique a tout sa , deja le niveau est bas dans les ecoles public a quoi bon vouloir en faire autant avec le privé , c est scandaleu un pays qui cherche a baissé son niveau et non a aller vers l avant comme les pays devellope , qu il trouve d abords des solution pour le public , puis apres en avoir fini qu il vienne essaye de regler les notres

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs