Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

S’agit-il d’un pédophile ou d’un réseau de trafiquants d’organes humains ? Un kidnappeur d’enfants arrêté à Khénifra




S’agit-il d’un pédophile ou d’un réseau de trafiquants d’organes humains ? Un kidnappeur d’enfants arrêté à Khénifra
L’arrestation d’un individu à Khénifra pour avoir tenté d’enlever un écolier a apaisé la peur qui s’était emparée des parents suite à la rumeur qui circulait ces derniers jours  sur la présence d’une bande spécialisée dans le kidnapping d’enfants.  Cette mise hors d’état de nuire n’a  pas dissipé pour autant la crainte et la vigilance  des Khénifris qui suivent avec attention cette affaire, car beaucoup d’interrogations et plusieurs détails échappent à l’opinion publique locale et à la presse avec le black-out communicationnel de la police. Depuis la suspension du commissaire divisionnaire de Khouribga,  cette dernière  est devenue muette, laissant libre cours aux rumeurs et différents commentaires. On a beau arguer le secret professionnel, informer reste un droit garanti par   la Constitution et les lois internationales. Il faut dire qu’une phobie s’est emparée des responsables policiers qui sont devenus soudain muets.
L’individu en question a été appréhendé le 8 avril au soir à la place Al Massira Al Khadra connue sous le nom d’Azlou quand il tentait d’enlever un garçon qui, selon des témoins oculaires, ne devait pas dépasser une dizaine d’années. Ce dernier était accompagné d’un autre enfant qui aurait donné l’alerte par ses cris à la vue d’un chien qui était dans la 4X4 du kidnappeur.
Lors de son arrestation par les éléments de la police judiciaire, des médicaments et du matériel médical ont été saisis dans le véhicule précité. Selon certaines sources, la police aurait également saisi une arme blanche et un sabre.
Les premiers éléments de l’enquête ont révélé que l’individu en question est infirmier de profession et originaire de la ville d’Al Hoceima. A première vue, selon des sources proches de la famille de l’enfant, la police aurait conclu à une tentative d’atteinte à la pudeur.
Cependant, le matériel trouvé dans le véhicule ainsi que l’éventualité de l’utilisation d’un chien dans ces enlèvements éloignent cette dernière hypothèse. Certains pensent qu’il s’agirait d’un réseau bien organisé et spécialisé dans le trafic d’organes humains et l’enlèvement d’enfants, d’où la saisie de médicaments et  de matériel médical. Si cette éventualité s’avère juste, l’intervention de la police judiciaire s’imposerait. D’autres analyses se dirigent  vers la piste des chercheurs de trésors qui ont souvent fait leur apparition dans la région. Tout cela reste des hypothèses devant le mutisme de la police qui poursuit son enquête dans un silence imperturbable de peur de connaître le même sort qu’un certain commissaire de Khouribga.

KACEM EZZAYANI
Mardi 10 Avril 2012

Lu 889 fois


1.Posté par le marocain le 10/04/2012 21:04
Que dire dans ce cas!
que la police doit redoubler de vigilance en contrôlant tout véhicule non immatriculé dans la région.
Certains lobbys utilisent les véhicules immatriculés à la Capitale,ce qui leur donne un droit de passage facilité.Pour l'instant,je dirai qu'il faut se méfier de ce genre de véhicule utilisé dans le trafic de drogues,de stupéfiants,ou de trafic des immigrés vers l'Europe.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs