Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

S.M le Roi demande à Ban Ki-moon d’éviter toute option périlleuse concernant le dossier du Sahara

Des portraits du Souverain hissés dans les camps de Tindouf par les défenseurs du Plan d’autonomie




S.M le Roi demande à Ban Ki-moon d’éviter toute option périlleuse concernant le dossier du Sahara
S.M le Roi Mohammed VI a eu samedi un entretien téléphonique avec  Ban Ki moon, Secrétaire général de l’ONU.
Selon le communiqué du Cabinet Royal publié en l’occasion, l’entretien a porté sur les derniers développements et des échéances en cours, relatifs à la question du Sahara marocain.
A cette occasion, Sa Majesté le Roi a réitéré l’engagement constant et la coopération constructive du Royaume pour parvenir à une solution politique définitive à ce différend régional, dans le cadre de la souveraineté marocaine.
Dans ce contexte, le Souverain a attiré l’attention du Secrétaire général sur l’impératif de préserver les paramètres de la négociation tels qu’ils sont définis par le Conseil de sécurité, de sauvegarder le cadre et les modalités actuels de l’implication de l’ONU et d’éviter les approches partiales et les options périlleuses.
Tout écart de cette voie serait fatal pour le processus en cours et porteur de danger pour toute l’implication de l’ONU dans le dossier.
L’entretien a également porté sur les actions soutenues et les initiatives louables de Sa Majesté le Roi en faveur de la stabilité et du développement du continent africain.
Par ailleurs et après les vidéos postées sur Youtube par ‘’les jeunes du changement‘’, un autre groupe d’opposants au Polisario vient de défier la direction séparatiste en hissant des drapeaux marocains dans différentes parties des camps, en lançant des slogans de soutien à la proposition marocaine d’autonomie et en manifestant dans les camps tout en brandissant des portraits de S.M le Roi Mohammed VI. 
Le site Futuro Sahara qui a rapporté l’information a indiqué que la milice du Polisario aurait découvert d’importants stocks de drapeaux marocains que les jeunes s’apprêtaient à distribuer dans les camps. 
Au même moment à l’aéroport Hassan 1er de Laâyoune, les autorités locales interdisaient à quatre Espagnols de quitter l’aéroport où il leur a été expliqué qu’ils étaient indésirables en territoire marocain. Selon des sources bien informées, les quatre Espagnols seraient venus avec des fonds pour alimenter les caisses des ONG dirigées par de soi-disant séparatistes de l’intérieur et attiser la violence dans les rues de la ville de Laâyoune. Ils seraient venus ici sous la couverture d’une soi-disant Fédération espagnole des associations pour la défense et la promotion des droits de l’Homme, connue pour ses positions de soutien aux thèses séparatistes et son hostilité au Maroc.
Pour bénéficier des subsides que les caisses noires du DRS destinent au financement des activités de jeunes oisifs prêts à s’allier avec le diable pour quelques dirhams, les présidents desdites ONG qui, pour mériter leurs bourses, doivent exceller dans l’organisation de manifestations et les affrontements avec les forces de l’ordre. Une source bien informée nous dit que chaque versement de fonds en provenance du Polisario doit être justifié par l’envoi de vidéos où des affrontements opposent forces de l’ordre et manifestants. Plus le nombre de manifestants est grand et les dégâts importants, plus les versements sont gros, indique notre source. 
 
La crise cardiaque de 
Mohamed Abdelaziz
Dans le même contexte et selon le portail électronique mauritanien, Al Wiam citant un communiqué publié par des opposants à la direction de Tindouf, les dernières manifestations et la prolifération des drapeaux marocains dans les différents camps du Polisario seraient à l’origine de la crise cardiaque qui a failli mettre un terme à la vie de Mohamed Abdelaziz. Le communiqué fait état de violentes manifestations où les marcheurs ont brandi les drapeaux marocains et entonné des slogans hostiles au Polisario et revendiquant l’application de l’autonomie interne proposée par le Royaume. Réalité qui démontre la détermination de la majorité des populations sahraouies à adopter la solution de l’autonomie interne, seule solution acceptable à même de mettre fin à leurs souffrances. Amère réalité  que les nerfs de Mohamed Abdelaziz n’ont pas pu supporter à tel point qu’il a essuyé une attaque cardiaque, alors qu’il déversait sa colère sur un certain nombre de ses proches lieutenants lors d’une réunion, ce vendredi 11 avril, élargie aux dirigeants des différentes structures du Polisario. Lors de cette réunion, Abdelaziz aurait traité ses complices de vieilles gourdes incompétentes. Ce à quoi l’un des souffre-douleur du chef aurait répondu que le Maroc compte désormais de nombreux inconditionnels dans les rangs des habitants des camps et que c’est une réalité qu’il faut admettre. Ce propos a suffi pour provoquer la crise cardiaque d’Abdelaziz, mettant fin à la réunion. Pour apaiser la colère de celui-ci, certains de ses lieutenants se sont dépêchés d’organiser une marche de soutien au Front pendant laquelle on avait brandi des fanions du Polisario et des portraits d’Abdelaziz. Cette marche pour laquelle des milliers de litres de carburant avaient été distribués aux propriétaires de véhicules, longtemps privés par les autorités algériennes   de cette denrée indispensable, serait une réplique à ce que les milices du Polisario ont appelé l’invasion marocaine des camps de Tindouf. Face à cette donne, écrit le portail citant le communiqué, il devient impossible d’occulter l’éclatante et inévitable réalité. Le Polisario doit admettre que sa politique est dépassée et ne répond aucunement aux attentes des populations sahraouies qui aspirent à un meilleur avenir que  seule la proposition Royale d’autonomie interne pour les provinces du Sud peut leur garantir. Le communiqué demande, enfin, aux hommes et femmes libres dans le monde et aux forces vives d’apporter tout leur soutien aux insurgés des camps de Tindouf qui, bravant répression et tortures ont exprimé la volonté de la majorité des habitants des camps de se débarrasser de la direction du Polisario et d’adopter la proposition marocaine d’autonomie interne.


Ahmadou El-Katab
Lundi 14 Avril 2014

Lu 1399 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs