Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rude épreuve tunisienne pour le Onze marocain

Les Nationaux appelés à bien négocier ce match aller des éliminatoires du CHAN




Rude épreuve tunisienne pour le Onze marocain
La sélection marocaine des joueurs locaux croisera le fer, ce samedi à partir de 20 heures au stade olympique de Sousse, avec son homologue tunisienne pour le compte du match aller des éliminatoires, zone nord, de la troisième édition du Championnat d’Afrique des nations, dont les phases finales sont prévues du 11 janvier au 1er février prochains en Afrique du Sud.
Pour préparer au mieux cette explication, qui se jouera en deux manches et dont le vainqueur décrochera son ticket pour le CHAN, le Onze national a effectué un stage d’une quinzaine de jours. La préparation a été entamée au Centre national de football de Maâmora durant la première semaine, avec à la clé un match test contre le FUS de Rabat. La seconde étape a débuté jeudi à Mounastir, au lendemain de l’arrivée de la délégation marocaine en Tunisie.
Cette séance a été suivie par une deuxième en soirée à l’annexe du stade de Sousse. D’après le site frmf.ma, tous les joueurs ont pris part à cette séance consacrée «à des exercices avec ballons avant qu'ils ne soient départagés en deux groupes afin de passer au travail tactique avec notamment quelques combinaisons ». Sachant que la dernière séance devait avoir lieu vendredi à 20 heures sur la pelouse du stade de Sousse qui abritera cette confrontation.
Une rencontre qui s’annonce difficile pour les Nationaux devant l’équipe tenante du titre, alors que le Maroc ne s’était jamais qualifié aux phases finales de ce tournoi, fraîchement créé par la Confédération africaine de football (CAF) afin de permettre aux joueurs qui évoluent dans les championnats locaux de disputer une compétition continentale, tant que la CAN est devenue au fil des éditions une chasse gardée des pros venus de clubs européens.  
Dans une déclaration du sélectionneur national Rachid Taoussi à l’arrivée de la délégation marocaine à l’aéroport Tunis-Carthage, celui-ci a indiqué que «les joueurs sont animés d'une grande ambition et d'une forte volonté pour remporter cette première manche ».  Et d’ajouter : «J'ai entièrement confiance en mes joueurs qui disposent de tous les atouts pour relever ce grand défi », rapporte la MAP.
Même son de cloche chez les 21 internationaux dépêchés pour ce premier acte, sachant que le second est prévu le 13 de ce mois au Grand stade de Tanger. Ils affichent un optimisme mesuré et c’est le cas du sociétaire du FUS, Mourad Batna, qui avait affirmé que «la sélection nationale est composée d'éléments homogènes à même de livrer une bonne prestation face à la Tunisie », ne manquant pas de préciser que «cette double confrontation ne sera pas facile et plus particulièrement le match aller ».  Pour son partenaire de club, Abdeslam Benjelloun, il a rappelé que «chaque joueur est conscient du rôle qui lui est assigné ».
A signaler que pour le compte de ce match aller, la CAF avait désigné l'arbitre sénégalais Maguette Ndiaye, assisté de ses deux compatriotes El Haj Malik Samba et Serigne Cheikh Touré. Tandis que le match retour sera arbitré par un trio éthiopien conduit par Tessema Weyesa Bamlak, aux côtés de Yilma Kinfe et Musie Kinde, comme referees adjoints.
Il convient de rappeler que la zone Nord sera représentée par deux sélections, sachant que la Libye s’est qualifiée sur tapis vert après le forfait de l’Algérie. La zone Ouest A dispose également de deux tickets pour les phases finales du CHAN, au moment où les zones Ouest B, Centre, Centre-Est et Sud ont droit à trois équipes qualifiées chacune, Afrique du Sud, pays hôte, inclue.

Une porte de sortie pour Chamakh
 
Trois ans après avoir quitté le club des Girondins de Bordeaux avec lequel il a connu les joies du succès (champion de France en 2009) et après son échec à s’imposer dans le club londonien d’Arsenal, Marouane Chamakh a peut être une chance de rebondir en Liga.
Malgré un bon début de parcours en Premier League, le joueur marocain n’a pas pu s’imposer, barré par la concurrence de Robin Van Persie lors d’une saison quasiment blanche au cours de laquelle il a été prêté au club de West Ham.  Alors qu’on parlait d’un probable retour à Bordeaux, Chamakh aurait la possibilité de relancer sa carrière du côté de Levante (11e de la dernière Liga) où évolue Nabil El Zhar et Issam El Adoua (récemment arrivé de Vitória Guimarães) d’après le quotidien espagnol AS.
N.C

Mohamed Bouarab
Samedi 6 Juillet 2013

Lu 600 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs