Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ross refuse de rencontrer les manifestants anti-Polisario

Après avoir écouté les séparatistes, l’envoyé personnel de Ban Ki-moon n’a pas daigné entendre les doléances de leurs victimes




Ross refuse de rencontrer les manifestants anti-Polisario
Un sit-in devant les bureaux du HCR de Rabouni depuis le 19 janvier courant. Des manifestations dans le camp de Smara tout au long du week-end. Les camps de Tindouf sont en colère. On y proteste contre les services algériens qui tuent les Sahraouis sans sommation ni mise en garde, mais aussi contre la direction du Polisario qui observe un silence complice manifeste. Christopher Ross, lui, fait la sourde oreille. Il récidive. 
L’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU est accusé, encore une fois, de ne pas observer la neutralité requise dans ce genre de conflits. Ce week-end, alors que les manifestations gagnaient le camp de Smara, et que des dizaines de Sahraouis étaient toujours en sit-in devant les bureaux du HCR, le diplomate onusien a préféré ne rien voir ni entendre. 
Les Sahraouis voulaient simplement qu’il fasse preuve d’impartialité, et qu’il écoute les manifestants, comme il le fait toujours avec les pro-séparatistes au Sud du Maroc. Pas plus que cela.  
En effet, la tension est montée d’un cran ce week-end aux camps de Tindouf, particulièrement au camp de Smara où des manifestants ont chassé le premier responsable sécuritaire du Polisario, en guise de protestation contre l’oppression dont les Sahraouis se sentent victimes.
Accusé de mettre en œuvre les consignes de ses mentors algériens et de violenter les Sahraouis, notamment ceux en sit-in devant les bureaux du HCR à Rabouni, près de Tindouf, ce proche d’Abdelaziz a été obligé de quitter le camp, lui et ses affidés.  
Sous prétexte qu’ils protègent les manifestants, les sbires d’Abdelaziz les encerclent et interdisent tout accès aux autres Sahraouis voulant les rejoindre.  
Selon le Forum pour le soutien de l’autonomie à Tindouf (Forsatin), parmi les manifestants, on compte deux grévistes de la faim, en l’occurrence Abdelhay Ould Limam et Maarfou Ould HamdiLa nouvelle grogne intervient après la mort de deux Sahraouis suite aux tirs de militaires algériens, déclenchés sans sommation ni mise en garde. Mais les voix des Sahraouis s’élèvent surtout contre le silence observé par la direction du Polisario sur cet abject assassinat.
Plusieurs dizaines de Sahraouis avaient dressé un camp en face du siège du Polisario dans les camps de Tindouf après avoir pris connaissance de la mort des deux Sahraouis. Les deux victimes avaient été tuées au moment où elles tentaient de traverser la frontalière entre l’Algérie et la Mauritanie, au point dit Oudiane Titarit. 
Leurs familles avaient refusé de recevoir les dépouilles des victimes avant d’avoir pratiqué une autopsie sous supervision étrangère. Il convient de préciser que l'envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies a été reçu jeudi au Palais présidentiel à Nouakchott par le président mauritanien, Mohamed Ould Abdelaziz.
Dans une déclaration à l'issue de cette entrevue rapportée par l'agence mauritanienne de presse, M. Ross a indiqué que sa visite à Nouakchott «s'inscrit dans le cadre de sa tournée dans la région, consacrée à la recherche d'une solution à la question du Sahara conformément aux résolutions successives du Conseil de sécurité», relevant que «la situation dans la région du Sahel et son voisinage rend une solution de la question du Sahara plus urgente que jamais». 
Il a, à ce propos, précisé avoir eu des entretiens «très importants» avec le président mauritanien sur «les moyens à même d'aider à faire avancer les négociations». «Les conclusions de cette tournée seront soumises au Conseil de sécurité en avril prochain», a-t-il fait savoir. 
 

E.M
Mardi 28 Janvier 2014

Lu 1094 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs