Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rohani défend l'accord sur le programme nucléaire iranien




L' accord conclu entre l'Iran et les grandes puissances sur le programme nucléaire de la République islamique est un accord "gagnant-gagnant", a déclaré mardi le président iranien, Hassan Rohani. Cette position contraste avec les propos du président américain, Donald Trump, qui juge qu'il s'agit d'un mauvais texte. "Le nouveau président américain lit le texte de l'accord nucléaire mais il refuse de l'accepter. Il dit qu'il s'agit du plus mauvais accord de l'Histoire", a déclaré Hassan Rohani dans un discours té- lévisé. "C'est un accord 'gagnantgagnant'. Tout le monde y gagne (...). Les négociations nucléaires pourraient servir d'exemple à d'autres discussions destinées à apporter la stabilité et la sécurité dans la région", a-t-il ajouté. Plus incisif, le guide suprême de la Révolution, l'ayatollah Ali Khameneï, a rejeté les avertissements de Donald Trump qui a exigé que l'Iran cesse ses essais de missiles et a réclamé une réponse iranienne aux "menaces américaines". "Aucun ennemi ne peut paralyser la nation iranienne", a déclaré Ali Khameneï cité par son site Internet. "Trump dit 'vous devriez avoir peur de moi'. Non ! Le peuple iranien répondra à ces propos le 10 février (anniversaire de la révolution) et montrera comment il fait face à de telles menaces." "Nous sommes reconnaissants à Trump de nous simplifier la vie, puisqu'il montre le vrai visage de l'Amérique." "Au cours de sa campagne électorale et après, il a confirmé ce que nous disions depuis plus de 30 ans sur la corruption politique, économique, morale et sociale du système de gouvernement américain", a-t-il ajouté. "Avec ce qu'il est en train de faire, il montre la réalité des Etats-Unis, la réalité des droits de l'Homme dans ce pays: ils menottent un enfant de cinq ans", a ajouté le guide. Les médias iraniens ont rapporté qu'un enfant iranien de cinq ans avait été menotté dans un aéroport américain après le décret du président Trump interdisant temporairement l'entrée des ressortissants de sept pays à majorité musulmane, dont l'Iran. Interrogé sur la chaîne Fox News ce week-end, Donald Trump avait estimé que l'Iran nourrissait un "mépris total" à l'égard des EtatsUnis, justifiant ainsi sa décision d'imposer de nouvelles sanctions à la République islamique après un tir de missile balistique auquel elle a procédé.

Libé
Mardi 7 Février 2017

Lu 769 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs