Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Robben, l’homme en forme du Bayern




Robben, l’homme en forme du Bayern
Grâce à un doublé d’Arjen Robben, le Bayern Munich a facilement maîtrisé (2-0) sur sa pelouse la lanterne rouge Brunswick pour poursuivre son cavalier seul en tête du championnat lors de la 14e journée.
Avec 38 points, le tenant du titre compte toujours 4 longueurs d’avance sur Leverkusen, vainqueur de Nuremberg (3-0) et  7 sur Dortmund qui a ramené la victoire (3-1) de Mayence.
Quand Franck Ribéry  n’est pas là, c’est Arjen Robben qui flambe! Face à un adversaire limité et très loin du niveau du champion d’Europe, le Bayern a outrageusement dominé le premier acte et malgré quelques frayeurs en seconde période, porté à 39 son record de matches sans défaite en Bundesliga!
Servi par Mario Götze, puis Toni Kroos, Robben a fait la différence en ouvrant la marque après 111 secondes de jeu seulement avant de doubler la mise à la demi-heure de jeu, buteur pour la 3e fois en une semaine après avoir contribué aux succès à Dortmund (3-0) puis au CSKA Moscou (3-1) sur la scène européenne.
Avec ces trois nouveaux points, le +Rekordmeister+ totalise 85 unités sur l’année 2013 pour égaler son record établi en 2005. De quoi rassurer Pep Guardiola, qui s’inquiétait avant le match de l’accumulation des blessures après celle de Philipp Lahm en Ligue des champions. La route d’un nouveau triplé passe mercredi par les 8es de finale de la Coupe d’Allemagne avec un duel bavarois contre Augsbourg.
Auteur d’un 3e but important mardi contre Naples, Pierre-Emerick Aubameyang a enchaîné par une nouvelle réalisation lors de la victoire à Mayence, un match marqué par trois penalties dont deux transformés par Robert Lewandowski. Après une première période stérile en buts, le Borussia a pris les commandes sur un magnifique coup franc de l’ex-Stéphanois qui logeait le cuir dans la lucarne (70). Le match se jouait ensuite autour du point de penalty. Après une faute stupide de Lukas Piszczek, l’attaquant ivoirien Eric-Maxim Choupo-Moting égalisait (74). Mais Lewandowski donnait le change en transformant deux penalties accordés au vice-champion d’Europe: d’abord pour une main d’Elkin Soto (expulsé, 78) puis une seconde fois dans le temps additionnel (90+4). Muet depuis plusieurs semaines, le Polonais consolidait son rang de leader au classement des artilleurs de la Bundesliga (11 buts).

Libé
Lundi 2 Décembre 2013

Lu 303 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs