Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Riads d’Essaouira : Un joyau architectural au service d’une destination touristique à l’aspect culturel




Nichés au cœur de la cité de Mogador, les riads touristiques constituent un joyau architectural savamment exploités par les Souiris, en vue de promouvoir une destination touristique à l'aspect culturel.
Les riads de Mogador, dispersés un peu partout dans la médina, sont devenus aujourd'hui des résidences hôtelières, très admirées par les touristes pendant leurs séjours, vu leur architecture typiquement traditionnelle et leur histoire.
Exploitées également par des administrations ou des associations, ces demeures chargées d'histoire et de mystères attirent bon nombre de touristes qui y retrouvent un autre goût de la ville d'Essaouira d'antan.
Des demeures hautement prisées par les touristes
Les riads de la médina d'Essaouira sont hautement prisés par les touristes.
Ils accaparent plus de 25 % des nuitées réalisées par les établissements d'hébergement classés à la cité des Alizés et grignotent encore du terrain.
Selon la délégation provinciale du tourisme, les nuitées réalisées par les riads d'Essaouira, ont atteint 10.939 en avril dernier, contre 6.142 une année auparavant, soit une hausse de 78 %.
Depuis le début de l'année 2011, les riads touristiques à Essaouira ont enregistré une hausse de 86 % en termes de nuitées par rapport à la même période de l'année 2010.
Les nuitées réalisées au cours de cette période sont passées de 76.626 à 110.055. "Les riads touristiques sont des piliers de l'économie locale d'Essaouira vu qu'ils contribuent au renforcement de l'emploi et agissent au plus près des boutiques d'artisanat et de l'art, ainsi que des guides et des professionnels d'animation touristique", a affirmé à la MAP, le délégué provincial du Tourisme, Mouhcine Chafai Alaoui.
Les raisons du succès
Beauté des lieux, proximité des clients, offres personnalisées, diversité des animations, et conseils de pros, telles sont les raisons de succès de ces établissements d'hébergement touristique uniques en leur genre et très appréciés par les touristes.
"Les gérants des riads semblaient avoir trouvé un modèle économique rentable. Maîtres dans leur domaine, ils sont obligatoirement des étrangers qui accompagnent les clients et qui leur proposent des services sur mesure", a précisé à la MAP, le délégué provincial du tourisme,  Mouhcine Chafai Alaoui.
"Les réservations se font essentiellement par Internet et leur gestion est souvent confiée à des tour-opérateurs basés à l'étranger", a-t-il ajouté.
"D'une architecture qui trace l'histoire d'une influence des civilisations de l'est et de l'ouest sur le Maroc, les riads de l'ancienne médina sont très appréciés par les touristes", a affirmé, l'un des gérants des riads de Mogador.
"Ouverts sur l'intérieur où se centralise un jardin et souvent construit sur deux niveaux qui donnent toujours sur le jardin central de la demeure, ils donnent le plaisir de passer des moments agréables à la cité des Alizés", a-t-il souligné.
Un enjeu de taille vis-à-vis de la destination
Les touristes semblent tout à fait disposés à réserver des chambres dans ces établissements d'hébergement, ce qui signifie que les gérants ont tout intérêt à en concevoir davantage des offres personnalisées pour séduire leurs clients si exigeants. "Notre clientèle aime être libre et avoir le choix ; rien d'anormal, donc, à ce que nous offrions tout ce qui est traditionnel, typique et sensationnel mais aussi tout ce qui est novateur", a fait observer l'un des gérants des riads touristiques de l'ancienne médina.
"C'est en tentant de comprendre quelles formes pourrait prendre le tourisme dans les cinq ans à venir, que nous pouvons proposer des offres présentant bien des avantages à nos clients", a-t-il dit, affirmant que "les riads touristiques continueront à proposer les meilleures offres malgré leur capacité limitée en terme d'hébergement".
"L'enjeu n'est pas de concurrencer les autres établissements sur place, mais de continuer d'exister conjointement sur le long terme et promouvoir la destination Essaouira afin de drainer de plus en plus de touristes", a-t-il conclu.

Abdessamad MOUTEI (MAP)
Mardi 21 Juin 2011

Lu 281 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs