Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue quotidienne des éditos du mercredi 16 septembre 2015




Les éditorialistes des quotidiens publiés mercredi se sont concentrés notamment sur les élections des présidents des conseils des régions et des communes et la levée prévue du soutien accordé au sucre.

"Le PJD est bien arrivé en ville", souligne l'Economiste. Si la poussée ne s'est pas produite dans les présidences des régions, "où finalement le raz-de-marée a été dissipé par le jeu des tractations politiques, avec des alliances et des volte-face déroutants", le parti de la Lampe s'est rattrapé par la gouvernance des grandes villes, note l'éditorialiste.

En occupant le vide laissé par les autres formations, il a désormais une occasion en or pour "décrocher quelques galons de crédibilité, le temps des prochaines législatives", relève-t-il, soulignant qu'"à la faveur de réseaux locaux denses, le PJD peut maintenant faire ses preuves".

Pour le gros morceau de Casablanca, il s'agira de redoubler d'efforts pour être à la hauteur des enjeux et parler d'égal à égal aux technocrates, non élus, des sociétés de développement locales, estime-il.

Sans détours ni circonlocutions, Akhbar Al Yaoum affirme que c'est l'absurdité qui a régné lors de l'élection des présidents des régions. Les coalitions contre-nature ont fait du tort aux acquis du scrutin direct des membres des conseils des régions, certains présidents de ces régions ayant été élus aux antipodes des suffrages exprimés par les électeurs, juge l'éditorialiste.

En brouillant les cartes de ces élections, les courtiers électoraux visent à infirmer l'idée du vote sanction et de coalitions "rationnelles" et "naturelles" basées sur une logique politique et une démarche démocratique, ajoute-t-il.

S'agissant de la levée prévue du soutien accordé au sucre, Al Ittihad Al Ichtiraki souligne que cette décision, qui serait inscrite dans la prochaine loi de finances, risque de provoquer la hausse du prix de ce produit. 

Mis en exergue par toutes les statistiques du Haut-Commissariat au plan, la réforme de la compensation que le gouvernement a entreprise a augmenté de manière directe les coûts de vie durant les deux dernières années dans plusieurs secteurs, note l'éditorialiste, mettant en garde contre l'augmentation des cours mondiaux du pétrole, qui constituerait une véritable menace au pouvoir d'achat.

Libé
Mercredi 16 Septembre 2015

Lu 484 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs