Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue quotidienne des éditos du mardi 15 septembre 2015




Les éditoriaux des quotidiens publiés mardi se sont concentrés notamment sur les résultats de l'éclection des présidents des conseils régionaux et sur l'enquête que devrait mener le Haut-commissariat au Plan (HCP) sur les entreprises marocaines.

Al Ittihad Al Ichtiraki souligne que "le champ politique national demeure émaillé par certaines pratiques lui enlevant sa noblesse". D'après la carte politique qui s'est dessinée après l'élection des présidents des conseils des régions, il semble que les partis, voire les candidats ne s'intéressent qu'à l'aspect quantitatif du corps électoral sans se soucier de concourir à sa formation ou consolider sa liberté de choix, relève l'éditorialiste. 

De même, le processus électoral, qui a débuté par les élections professionnelles dans les secteurs public et privé, a révélé des mutations sociétales ayant des prolongements dans les structures des partis et des syndicats. Ainsi l'élément humain composant ces institutions privilégie ses propres intérêts, considérant l'organisation politique ou syndicale à laquelle il appartient comme un tremplin pour améliorer sa situation matérielle, note-t-il. Les élections des présidents des régions deviennent un marché d'offre et de demande à travers lequel certains candidats obtiennent la présidence de ces instances bien que leurs partis n'aient pas obtenu un grand nombre de suffrages, ajoute-t-il.

L'Economiste indique que le Haut-Commissariat au plan est en campagne pour réaliser sa grande enquête sur les structures économiques du Maroc "Entreprises 2015". "On ne soulignera jamais assez l'importance stratégique de ce recensement. Les entreprises doivent absolument faire l'effort de répondre avec le plus de soin possible", note l'éditorialiste, soulignant que par deux fois les chiffres des enquêtes se sont dérobés. "D'abord avec le recensement de 2014. Pas loin d'un milliard de DH a été investi mais, à ce jour, nous n'avons eu que de maigres données", relève-t-il. "Et ne parlons pas de la bévue de la décennie consistant à publier des données régionales de 2013 (sic!) trois jours après les élections...régionales!", ajoute-t-il.

Libé
Mardi 15 Septembre 2015

Lu 360 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs