Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue quotidienne de presse du vendredi 08 janvier 2016


ici les principaux titres développés par les quotidiens publiés vendredi 08 janvier 2016



Vo

*Le Matin.:

- Les conseils d'administration des deux sociétés qui forment Africa50 - le guichet développement de projets et le guichet financement de projets se sont donné rendez-vous à Casablanca en juin prochain. Une assemblée générale des actionnaires est, en effet, prévue pour la réalisation du second closing (augmentation de capital) de ce fonds qui siège à Casablanca Finance City et qui est spécialisé dans le développement accéléré des infrastructures en Afrique. Pour le second closing, l'objectif est d'avoir des souscriptions de l'ordre de 1 milliard de dollars, a déclaré au Matin éco Alassane Bâ, le directeur général du fonds. Rappelons que 24 pays africains, en plus de la Banque africaine de développement (BAD), avaient participé au premier closing, levant au total 830 millions de dollars lors de l'assemblée générale constitutive d'Africa50 tenue le 29 juillet dernier à Casablanca et donnant lieu officiellement à 2 guichets opérationnels : financement de projets et développement de projets.

- Dernière ligne droite pour le projet de décret relatif à l'introduction de la contractualisation dans la fonction publique. Le ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration peaufine les dernières retouches de ce texte qui ouvre la possibilité pour l'administration de recruter du personnel par contrat pour une durée déterminée. La contractualisation dans la fonction publique répond aux objectifs de sa modernisation et de sa dynamisation. Elle permettra à l'administration de rehausser son rendement, de combler le vide au niveau de certains postes ainsi que de répondre aux besoins des usagers du service public. De l'avis du ministre, "l'introduction des CDD au niveau de la fonction publique permettra de recruter des compétences et d'apporter une certaine expertise afin de réaliser certaines missions".

*L'Opinion.:

- L'économie nationale enregistrerait une hausse de 2 pc, au premier trimestre 2016, en variation annuelle, au lieu de 4,1 pc une année plus tôt. La production végétale serait, en effet, comprimée, sur l'ensemble de l'année 2016, par une baisse conjuguée des rendements et des superficies semées des cultures précoces, sur fond d'une contraction de plus de 51 pc du cumul pluviométrique automnal, en comparaison avec la même période d'une année normale, explique le HCP. Les récoltes des céréales, des légumineuses et des cultures fourragères se replieraient, mais celles des agrumes et des cultures fruitières afficheraient une croissance soutenue, relève la même source.

- L'Agence pour le développement agricole (ADA) a lancé le label collectif "Terroir du Maroc" avec pour objectif de valoriser et de promouvoir les produits du terroir marocain auprès des consommateurs marocains et étrangers, indique l'agence. Dans le cadre de la concrétisation de la stratégie de développement de la commercialisation des produits du Terroir marocain, l'ADA a procédé à l'enregistrement de ce label en tant que marque collective avec son règlement d'usage auprès de l'Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC). Le label collectif viendra appuyer les efforts de labellisation mise en place par l'Etat depuis l'entrée en vigueur en juin 2008 de la loi 25-06 relative aux signes distinctifs d'origine et de qualité (SDOQ) des denrées alimentaires et des produits agricoles et halieutiques.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- Grosse inquiétude dans le tourisme. Les statistiques du tourisme à fin novembre 2015, publiés par l'Observatoire du tourisme démontrent un recul évident de la compétitivité de la destination Maroc. Les deux pôles touristiques Marrakech et Agadir ont enregistré des baisses respectives de 7 et 8 pc, générant à eux seuls 68 pc des nuitées perdues à l'échelle nationale. Les principaux marchés émetteurs ont enregistré des résultats en berne, en particulier celui de l'Italie qui a enregistré un recul de 5 pc.

- Les exportations en textile se redressent. Les indicateurs établis au mois de novembre confirment cette tendance aussi bien en termes de volume que de valeurs. En une année, le secteur a réalisé des exportations additionnelles de plus d'un million DH passant ainsi d'une valeur globale de 28,41MMDh à 28,42 au onzième mois de l'année.

*Libération.:

- Le Bureau politique de l'USFP, qui a tenu mercredi sa réunion ordinaire, a attiré l'attention sur la gravité de la situation sociale suite aux mesures prises par le gouvernement aussi bien pour ce qui est de la hausse des prix des produits de première nécessité que du gel des salaires et des augmentations successives touchant les taxes et les secteurs vitaux pour les citoyens, tels le transport et autres services. Le Bureau politique a également exprimé sa solidarité avec les positions de toutes les formes de protestation menées par les centrales syndicales pour faire face aux régressions faites par le gouvernement.

- La 5ème édition du forum "Euromed Capital", un rendez-vous entre investisseurs et entrepreneurs des deux rives de la Méditerranée, se tiendra les 21 et 22 janvier à Casablanca, indiquent mardi les organisateurs. Cette nouvelle édition vise à dynamiser le capital-investissement et les échanges entre les différents acteurs et partenaires de la région euro-méditerranéenne et de l'Afrique, précise un communiqué de la Banque publique d'investissement (BpiFrance), qui assure depuis 2015 la présidence du directoire de l'association Euromed Capital.

*Al Bayane.:

- Les députés du PPS ont déposé mercredi une proposition de loi portant abolition de la cotisation de l'Etat dans les pensions des parlementaires et alignement de l'âge légal de cette retraite sur celui fixé dans le régime des pensions civiles. Les parlementaires bénéficient actuellement d'un régime spécial de retraite instauré en 1993 et amendé en 2006. Tous les parlementaires bénéficient en effet d'une retraite viagère, dès la fin de la législature, d'un montant qui varie selon les mandats.

- La vidéo à la demande (VOD) se conforte au Maroc. Un an après l'arrivée de la plateforme émiratie de streaming Icflix au Maroc, c'est le géant américain Netflix qui dépose ses valises dans le Royaume. La plateforme de streaming vidéo est désormais disponible dans 130 pays dont le Maroc. C'est en marge du Consumer Electronics Show (CES), qui se tient à Las Vegas aux Etats-Unis jusqu'au 9 janvier, que Reed Hastings, PDG de Netflix, en a fait l'annonce, mercredi dernier.

*L'Economiste.:

- En finira-t-on bientôt avec la série noire de "la réforme de la réforme" de l'enseignement? Suite à une réunion spéciale tenue mercredi dernier en présence de 18 ministres, le gouvernement vient de prendre une résolution inédite: mettre en place une loi-cadre institutionnalisant la vision stratégique 2015-2030 de la mise à niveau du système éducatif. Il s'est même fixé pour objectif de l'adopter au courant de l'année, selon le ministre de l'Enseignement supérieur, Lahcen Daoudi. La mesure est revendiquée depuis des années par les différents acteurs du secteur, afin de garantir la continuité des réformes.

- Bank Al-Maghrib réitère son soutien aux toutes petites et moyennes entreprises (TPME). La Banque centrale vient de lancer une opération de prêt garanti à travers un appel d'offres. Une intervention qui s'inscrit dans le cadre du programme de financement initié par BAM en 2013. Le programme concerne essentiellement les crédits d'un montant plafonné à 50 millions de DH selon une durée minimale de 12 mois. L'intervention devrait prendre fin en 2017. Le calendrier de BAM prévoit une intervention tous les deux mois.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- L'Organisation marocaine des droits de l'Homme (OMDH) a présenté, mercredi à Rabat, son mémorandum de plaidoyer sur les projets de lois organiques relatifs au droit de présentation des pétitions aux pouvoirs publics, et à l'exercice du droit de présenter des motions en tant que mécanismes pour l'activation de la démocratie participative.

- Contrairement à l'optimisme du ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid lors du Forum de la MAP, le Centre marocain de conjoncture (CMC) a dressé un tableau sombre du taux de croissance en 2016. A l'instar du HCP et de Bank Al-Maghrib qui ont prévu une croissance de moins de 3 pc, le rapport du CMC sur la performance de l'économie nationale a fait état d'une croissance ne dépassant pas 1,2 pc.

*Al Massae.:

- La Cour des comptes a présenté à la justice un dossier relatif aux détournements de milliards de dirhams après un diagnostic global des marchés publics des conseils provinciaux. Le dossier de la Cour fait état d'entreprises appartenant à des élus qui ont pendant des années monopolisé la réalisation des projets lancés par les conseils provinciaux.

- L'économie nationale aurait réalisé une croissance de 4,7 pc au quatrième trimestre 2015, au lieu de 2,2 pc lors de la même période un an auparavant, tirée principalement par le raffermissement de la valeur ajoutée agricole, selon le Haut-commissariat au plan (HCP). La croissance de la valeur ajoutée hors agriculture se serait légèrement améliorée au quatrième trimestre 2015, pour atteindre 2,1 pc au lieu de 1,7 pc un trimestre auparavant, précise le HCP dans sa note de conjoncture pour le mois de janvier.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Les opérateurs de télécommunications rejettent la responsabilité du blocage des applications "WahtsApp", "Viber" et "Skype" sur l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), selon l'affirmation d'Abdeslam Ahizoune, DG de Maroc Telecom au journal. L'ANRT a indiqué de son côté que les opérateurs ont pris cette décision conformément à une note de l'Agence datant de 2004.

- La Banque mondiale s'est montrée plus optimiste quant à la croissance de l'économie marocaine qui sera de 2,7 pc contre 4,7 pc en 2015. Les données de la Banque mondiale ont révélé que la révision à la baisse du taux de croissance est due aux retombées du retard des précipitations sur la saison agricole.

*Rissalate Al Oumma.:

- Le mouvement féministe a tiré à boulets rouges sur le projet de loi relatif à la traite des êtres humains qui vient d'être examiné par la commission de la justice, de la législation et des droits de l'Homme à la Chambre des représentants. Des associations féministes ont souligné que ce projet va créer la confusion dans la pratique judiciaire, appelant à traiter ce phénomène à travers une approche globale.

- Le Centre marocain de conjoncture (CMC) a indiqué que la hausse du taux de vieillesse au Maroc constitue un obstacle devant l'activité économique sur le long terme, notant que le pays n'a pas exploité comme il se doit la période de pic des naissances et de rajeunissement de la population. Selon le CMC, ce sont les jeunes qui souffrent le plus des effets du chômage qui atteint 10 pc dans leurs rangs.

*Al Alam.:

- Plus de 19.000 demandes pour bénéficier de l'indemnité pour perte d'emploi, le rythme de régularisation est lent. A fin novembre 2015, 19.251 demandes ont été déposées, dont 6.984 ont été acceptées pour un montant global de 76 millions de dirhams.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Comme prévu, le conseil du gouvernement a approuvé jeudi le relèvement de l'âge de départ à la retraite des fonctionnaires et des agents de l'Etat, des municipalités et des établissements publics affiliés au régime des pensions civiles. L'Exécutif a unilatéralement adopté cette hausse, poussant les centrales syndicales à monter au créneau pour attirer l'attention du gouvernement sur les conséquences de cette réforme, qualifiant cette démarche de "comportement provocateur".

*Attajdid.:

- De nouvelles méthodes pour le paiement de la vignette par les automobilistes ont été adoptées pour plus de célérité et de proximité, selon un communiqué de la Direction générale des impôts (DGI). "Pour plus de célérité et de proximité, les automobilistes peuvent désormais payer leur vignette au niveau des agences bancaires, guichets automatiques bancaires (GAB), sites e-banking et mobile banking des banques partenaires, points de paiement des réseaux des prestataires de services de paiement, ainsi que des sites Internet des prestataires de services de paiement", a précisé le communiqué. Les perceptions de l'administration fiscale continuent également à offrir ce service, a fait savoir la DGI.

- Le secteur du Bâtiment et travaux publics (BTP) en Afrique pourrait être développé davantage par la création d'un fond d'investissement africain dédié à la promotion de ce secteur, souligne le ministre de l'Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rabbah. "Ce secteur clé (BTP) pourrait être développé davantage par la création d'un fonds d'investissement africain dédié à la promotion du secteur", a dit Rabbah dans une interview accordée au magazine mensuel "Afrimag" dans sa livraison de janvier. Il évoque, dans ce sens, les efforts fournis afin de favoriser le rayonnement des entreprises opérant dans le secteur du BTP à l'international, particulièrement en Afrique.

*Assabah.:

- Les pensions de 60.000 militaires relevées. Les projets de lois portant réforme des régimes de retraite, examinés et approuvés jeudi par le gouvernement, ont apporté une modification au régime des pensions militaires, permettant de relever la pension minimum de 1.000 à 1.500 DH, à partir de juin 2018. Cette décision va profiter à environ 60.000 militaires.

*Bayane Al Yaoum.:

- Le PPS présente une proposition de loi portant une annulation totale de la contribution de l'Etat dans les pensions des parlementaires. Rachid Roukbane, membre du bureau politique du PPS et président de son groupe parlementaire à la Chambre des représentants, a déclaré que l'objectif de cette proposition est de placer le débat engagé sur ces pensions dans un cadre institutionnel et législatif, espérant que ce texte engendrera un débat calme et serein qui préserve l'image des institutions constitutionnelles et représentatives et bannit toute surenchère sur le sujet.

- Le Conseil du gouvernement a approuvé jeudi le projet loi n 98.15 relatif à l'assurance maladie obligatoire (AMO) pour les personnes exerçant une profession libérale, les travailleurs indépendants et les autres personnes exerçant une activité non salariée. Ce système, qui concerne plus de 30 pc des citoyens, permettra au Maroc d'assurer une couverture médicale de base en faveur de plus de 95 pc de la population.

*Al Haraka.:

- Mohand Laenser, président de la région de Fès-Meknès, a indiqué que les plans régionaux du ministère de l'Urbanisme et de l'aménagement du territoire national doivent s'adapter au nouveau découpage territorial. Intervenant lors d'une rencontre de concertation entre la région de Fès-Meknès et le ministère de l'Urbanisme, Laenser a souligné que cette rencontre est l'occasion de discuter des programmes de développement de la région et de mettre en place une feuille de route commune entre la région et le ministère.

- Le ministre délégué chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration, Mohamed Moubdi, a affirmé qu'un projet de décret portant création d'un système de gestion et de traitement des plaintes aux échelons centralisé et décentralisé a été élaboré afin de combler un vide réglementaire au niveau de l'administration publique. L'objectif de ce décret est de consacrer la culture de l'examen des plaintes des usagers au sein des administrations publiques, a-t-il expliqué au cours d'une rencontre de concertation avec les inspections générales.

*Akhir Saâ.:

- Les banques marocaines Attijariwafa Bank, Banque populaire, BMCE Bank et Crédit agricole figurent sur la liste des 1.000 meilleures banques dans le monde selon des données obtenues en exclusivité par le journal d'une source de l'Union des banques arabes établie au Liban, notant que malgré le recul du taux de crédit au Maroc, les banques marocaines sont bien notées.

- Les "Mafias du sable" s'activent pour constituer des plages en Europe: 22.000 tonnes de sable pillées. Certaines plages marocaines sur le long de la côte atlantique font l'objet d'un pillage systématique puisque leur sable est transporté vers d'autres destinations en l'absence du contrôle des autorités compétentes. Ce saccage va affecter l'espace écologique de ces zones et infliger au pays des pertes matérielles considérables au moment où des milliers de touristes, notamment européens, choisissent de venir au Maroc pour passer leurs vacances.

 

Libé
Vendredi 8 Janvier 2016

Lu 358 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs