Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue quotidienne de presse du mardi 29 décembre 2015


Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés mardi 29 décembre 2015





*Le Matin.:

- L'année 2016 sera bel et bien l'année de la mise en œuvre effective du chantier de la régionalisation. Après l'élection des conseils régionaux et la mise en place de leurs structures, le gouvernement tient à mettre au point les derniers ajustements visant à assurer la transition de l'ancien vers le nouveau découpage territorial, ainsi que la répartition du budget général de l'Etat sur les nouvelles régions. Dans ce cadre, le dernier conseil du gouvernement a approuvé trois projets de décret présentés par le ministre de l'Intérieur. Les trois textes portent notamment sur le transfert des fonctionnaires, des biens mobiliers et immobiliers, les excédents financiers et les engagements liés aux prêts. Ils portent aussi sur l'identification des critères de répartition du budget général de l'Etat sur les régions, conformément aux dispositions de la loi de Finances 2016 qui a consolidé leurs ressources financières.

*Akhbar Al Yaoum.:

- La tension est montée d'un cran au sein de l'Agence de développement social après que la ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima El Hakkaoui, a décidé de dissoudre cette institution publique, de mettre en place des directions régionales pour garantir plus de présence sur le terrain, et de réaffecter les 450 fonctionnaires de l'Agence à la fonction publique.

- Pour faire face aux retombées de la sécheresse, le gouvernement a pris une deuxième mesure en moins de deux semaines en adoptant un projet de décret modifiant la quotité du droit d'importation applicable au blé tendre et ses dérivés. Le projet de décret stipule d'appliquer au blé tendre et ses dérivés un droit d'importation de 30 pc au lieu de 50 pc, afin d'atteindre un prix de référence à l'importation de 260 dirhams le quintal.

*Attajdid.:

- Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a indiqué que la stratégie nationale de lutte contre la corruption, telle que conçue actuellement, compte 239 projets et mesures répertoriés en 10 secteurs avec une mise en application qui s'étend sur dix ans. S'exprimant à l'ouverture d'une réunion de la commission chargée de superviser le processus d'élaboration de cette stratégie, Benkirane a souligné que la corruption est un fléau qui menace l'économie nationale et l'effort de développement et affecte l'image du Maroc à l'international ainsi que son classement au niveau de certains indicateurs.

- La commission des infrastructures, de l'énergie, des mines et de l'environnement à la Chambre des représentants examinera un projet de loi relatif à l'eau, présenté par la ministre déléguée chargée de l'Eau, Charafat Afailal. Le texte prévoit entre autres la mise en place d'une "police de l'eau" qui veille à appliquer et faire respecter les dispositions de ce projet en cas de son adoption.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Dans le cadre de la présentation du bilan de 2015, les médias égyptiens se sont arrêtés sur les réalisations accomplies au Maroc. Ainsi, dans sa livraison du samedi, le quotidien "Al Ahram" a rapporté que l'année 2015 a été des plus distinguées au Maroc, en termes d'engagement de réformes institutionnelles ainsi que de réalisation de projets de développement de grande envergure.

- Les participants à une rencontre nationale à Tétouan, organisée récemment par le Centre marocain pour les études et recherches dans les affaires sahariennes, ont plaidé pour la création d'un réseau national visant à soutenir la diplomatie parallèle et défendre la cause nationale. Ils ont également appelé à bénéficier de l'expérience riche de la société civile, des instances politiques et de droits de l'Homme et des compétences parlementaires et scientifiques, afin de soutenir la diplomatie institutionnelle et parallèle au service des intérêts régionaux et internationaux du Maroc, et de déjouer les manœuvres des ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume.

- L'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) vient de lancer un appel à manifestation d'intérêt pour le projet Gas to Power qui constitue la première phase du plan de développement du gaz naturel liquéfié (GNL) et qui a pour objectif de couvrir les besoins de production d'électricité (Phase dite Gas to Power). Cet appel cible ainsi les sociétés opérant dans le développement et la construction des terminaux de regazéification et de stockage du GNL, des gazoducs de transport du gaz naturel et des CCGT (centrales à cycles combinés) pour la production de l'électricité. Des sociétés qui participeront par la suite à l'appel d'offres pour le développement, la conception, le financement, la construction, l'exploitation et la maintenance du projet Gas to Power.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- Les exportations marocaines ont gagné à fin novembre près de 13 milliards DH, enregistrant au onzième mois de l'année un total de 195,29 MMDH. Cette valeur s'inscrit en hausse de 7,1 pc contre une baisse de 6 pc des importations. Les exportations en phosphates et dérivés se sont consolidées de 20,6 pc pour la même période. Il en est de même pour le secteur automobile qui a vu ses exportations grimper de 18,5 pc. Le solde commercial s'est pour sa part amélioré de 19,7 pc atteignant ainsi les 140,02 milliards DH. Le gouffre s'est donc résorbé de 34,36 milliards de dirhams.

- Quels sont les meilleurs Centres hospitaliers dans le monde et en Afrique? C'est à cette question qu'a tenté de répondre l'étude Webometrics hospitals réalisée par le Conseil national de recherches espagnol. Si le Maroc s'en sort bien en Afrique, c'est loin d'être le cas dans le classement mondial. Le CHU de Marrakech n'arrive qu'à la 3.133ème place. Le CHU de Casablanca occupe la 5.189ème place, le CHU de Fès (5.494) et le CHU de Rabat (8030). En Afrique, le CHU de Marrakech occupe la 9ème place. Le classement mondial des hôpitaux est réalisé à partir d'un point de vue académique s'articulant sur les publications électroniques sur le Web. Les indicateurs utilisés dans le classement ne prennent pas en compte la qualité des traitements médicaux dispensés aux patients.


*Libération.:

- Le Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique compte lancer une grande opération d'évaluation du système éducatif national. S'agit-il d'une évaluation de plus puisque les rapports et les études sur le système éducatif national ne manquent pas? "Il s'agit d'une évaluation thématique qui va traiter des secteurs qui n'ont jamais été évalués auparavant comme l'enseignement de la langue aux enfants des MRE et l'amazighité, les écoles communautaires et l'université", a précisé au journal Mohamed Sadouki, chercheur dans le domaine de l'éducation. Et d'ajouter "rendre compte ou plutôt produire des informations indépendantes et transparentes sur l'école ne peut que favoriser la qualité du débat public sur l'éducation et sa réforme".

- Le ministère de l'Education nationale et de la formation professionnelle fait état de son adhésion à l'"Arab Reading Challenge" (ARC), initié par l'Etat des Emirats arabes Unis (EEAU), une manifestation visant à développer l'envie de la lecture chez les enfants et les jeunes dans le monde arabe. Dans un communiqué, le ministère a indiqué avoir lancé dans ce cadre un appel à candidature aux élèves de l'enseignement public et privé primaire, collégial et qualificatif. L'objectif de l'ARC est de renforcer les capacités de réflexion, d'analyse et de critique chez les enfants et les jeunes dans le monde arabe et de promouvoir les valeurs de tolérance. Cette initiative entend également associer les familles à la réalisation de ces objectifs en vue de jouer un rôle central dans la consécration de l'envie de la lecture dans les esprits des nouvelles générations.

*Al Bayane.:

- Le premier Cloud académique national, qui a pour but d'améliorer la qualité des formations et de s'aligner sur les standards internationaux en matière d'intégration et d'utilisation des technologies informatiques de pointe dans l'enseignement supérieur et la recherche scientifique, a été lancé lundi à Rabat. Lancé par le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST) en partenariat avec IBM, et sous l'égide du ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, ce premier Cloud académique s'inscrit dans le cadre du programme "IBM MEA University". Des logiciels de la société informatique IBM sont mis à la disposition des universités dans un environnement Cloud, basé sur la technologie Power 8 d'IBM, leur permettant d'accéder aux travaux pratiques dans des domaines comme Big Data, Business Analytics, Mobile application development (développement de l'application mobile), la cyber-sécurité et le Cloud Computing.

- La réforme contestée de la magistrature fera bientôt son premier passage en commission de la justice à la Chambre des conseillers. Avant de s'y pencher, les partis de l'opposition de la deuxième chambre ont organisé, lundi à Rabat, une journée d'étude pour approfondir le débat sur le projet de loi relatif au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire et celui sur le statut des magistrats. Une occasion pour les professionnels de la justice d'émettre leur avis sur ces deux textes, et ainsi faire pression sur les membres de la commission de la justice qui devront adopter les deux textes.

*L'Economiste.:

- Le ministère de l'Agriculture appréhende d'ores et déjà une année sèche. Pour y faire face, un plan de sauvetage est sur la table du gouvernement. Selon les informations du journal, il s'articule sur trois axes principaux: sauvegarde du cheptel, disponibilité de l'eau et création de l'emploi dans le monde rural. Dans le détail, il s'agit d'assurer l'aliment du bétail aux éleveurs (orge, paille), de veiller à la sécurité de l'eau via des points d'approvisionnement, voire la distribution par camions citernes. Côté création de l'emploi, il sera procédé au lancement de certains chantiers, notamment la construction des pistes. S'ajoutent également le rééchelonnement des dettes des agriculteurs et le déploiement de l'assurance agricole.

- Au moment où Masen se retrouve, dans la foulée de la mise en service de sa première centrale, aux commandes de la stratégie nationale sur les énergies renouvelables, la branche électricité de l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) se prépare aussi en interne à cette nouvelle donne de marché. L'organisme public compte en effet se doter "d'une plateforme de gestion et de supervision des énergies renouvelables". Ce chantier, en particulier, rejoint directement le "pilotage stratégique unifié" et le renforcement des "liens organiques" proposé samedi dernier entre Masen et l'ONEE.

*L'Opinion.:

- Le directeur du Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), Abdelhak Khiam, a affirmé que la collaboration entre les services de sécurité marocains et leurs homologues européens a permis d'éviter plusieurs attentats terroristes en Europe. Dans un entretien publié lundi par le journal belge "La Dernière Heure", Khiam a souligné que le Maroc ne retient jamais d'informations qui sont d'une importance capitale pour la sécurité des autres pays, relevant que le Royaume défend la sécurité de ses partenaires et ses voisins européens parce que sa sécurité dépend de la leur. Le journal belge présente le Maroc comme un pays à la pointe de la lutte contre le terrorisme doté de l'un des meilleurs services de renseignements au monde.

- Les boxeurs Mohamed Rabii et Khadija El-Mardi ont été élus meilleurs sportifs de l'année 2015, par les 35 supports médiatiques ayant participé au sondage réalisé par le service sports de la Radio nationale et dont les résultats ont été annoncés dimanche.

*Bayane Al Yaoum.:

- Mohamed Elaydi, responsable au ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime, a déclaré qu'en cas de retard de pluies jusqu'à la deuxième moitié du mois prochain, la production céréalière ne dépasserait pas 50 millions de quintaux.

- L'Organisation marocaine des droits de l'Homme (OMDH) a adressé un mémorandum à la commission nationale chargée de préparer un projet de loi organique relatif au Conseil national des langues et de la culture marocaine. Pour cette ONG, le Conseil doit être en mesure de protéger et promouvoir les langues arabe et amazighe et les diverses expressions culturelles marocaines, et de sauvegarder, valoriser et catégoriser le patrimoine culturel matériel et immatériel.

*Al Alam.:

- Les membres du conseil d'administration de la Caisse marocaine des retraites (CMR) ont affirmé que l'excédent budgétaire a dépassé les 6 milliards de dirhams en 2014, que la valeur réelle de l'enveloppe budgétaire a excédé les 120 milliards de dirhams et que les opérations des réserves financières se sont situées au-delà de 200 milliards de dirhams. Lesdits membres ont relevé que ces chiffres sont souvent camouflés.

- Le Maroc est considéré comme l'un des principaux partenaires commerciaux de la Russie en Afrique du Nord, le volume des échanges commerciaux entre les deux pays en 2013 ayant atteint 2,2 milliards de dollars. Les produits agroalimentaires marocains s'accaparent la part du lion des exportations vers la Russie. Les agrumes représentent 71 pc, les tomates 12 pc et les fruits de mer 15 pc de ces exportations.

*Al Mounaataf.:

- Les dépenses liées aux voyages des Marocains à l'étranger pour recevoir des traitements médicaux se sont accrues de 6,4 pc depuis le début de l'année en cours, selon l'Office des changes. Les montants autorisés ont totalisé, à fin novembre 2015, quelque 56,7 millions de dirhams, contre 53,3 millions une année auparavant, soit une hausse de 3,4 millions de dirhams.

- La commission de contrôle des finances publique à la Chambre des représentants a délibéré de la proposition de loi qui modifie et complète le dahir relatif à l'inspection générale des finances, déposée le 11 juin 2013 par le groupe istiqlalien. Le texte stipule que les missions d'inspection doivent être effectuées périodiquement, au moins une fois tous les trois ans, et qu'après la fin de la mission, les inspecteurs doivent soumettre leur rapport au chef du gouvernement pour que ce dernier le renvoie à la Cour des comptes pour examen.

*Assabah.:

- Violences contre les femmes: la ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima El Hakkaoui, a annoncé que des espaces multifonctionnels seront bientôt mis en œuvre dans les différents régions du Royaume. Ces espaces vont dispenser des services directs aux femmes en difficulté, notamment l'hébergement des femmes violentées, qui demeure une problématique majeure dans la prise en charge des femmes victimes de violences dans les différents pays du monde, même les plus avancés, a-t-elle dit.

- Le secrétaire général du PPS, Mohamed Nabil Benabdellah, a déclaré au journal que son parti et le PJD sont liés par un engagement réciproque qui repose sur un accord politique, tout en minimisant certaines difficultés surgies en raison de clivages idéologiques entre les deux formations.

*Al Haraka.:

- La présidente de la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc, Amal Karioun, a déclaré que la Fédération s'est donnée pour mission, aux côtés d'autres organisations, de développer le secteur et l'inscrire parmi les priorités du système touristique national et international, affirmant que la Fédération n'opère pas loin des professionnels du secteur et des contraintes qui l'entourent. Pour dynamiser le tourisme interne, Karioun a suggéré de lancer un certain nombre d'initiatives telles que l'instauration de prix accessibles qui prennent en compte le pouvoir d'achat des ménages marocains.


*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le président du groupe socialiste à la Chambre des conseillers, Mohamed El Alami, a indiqué que la première journée d'étude relative aux deux projets de lois sur le Conseil supérieur du pouvoir judiciaire et le statut des magistrats intervient après le discours royal prononcé à l'occasion de l'ouverture de l'actuelle session législative et après la mise en place des instances de la Chambre des conseillers. Elle reflète également la volonté des groupes parlementaires de l'opposition d'instaurer une démarche consensuelle basée sur une approche participative et de coordination pour poser et examiner les questions à caractère sociétal.

*Rissalate Al Oumma.:

- Après la hausse du prix des tomates à cause du retard des précipitations, les professionnels de l'agriculture ont noté une baisse au niveau de l'exportation et de l'activité dans le marché interne, indiquant qu'il est probable que cette baisse se poursuive au moins pendant les deux prochaines semaines. Selon eux, l'activité pourrait repartir à la hausse vers la fin du mois d'avril prochain, tandis que les prix resteront tributaires des aléas du climat. A cet égard, le vice-président de la Fédération interprofessionnelle des producteurs de fruits et légumes au Maroc, Omar Mounib, a affirmé que les pratiques des intermédiaires qui augmentent les prix pour réaliser plus de bénéfices nécessitent la consolidation du contrôle de la part des parties concernées pour préserver le pouvoir d'achat du consommateur.

*Al Massae.:

- Un rapport national a dévoilé que 5,3 millions de Marocains ont souffert de la pauvreté et de la vulnérabilité en 2014, relevant que le milieu rural s'est accaparé un taux élevé estimé à 85 pc de personnes pauvres et 64 pc en situation de vulnérabilité.

- L'hémorragie des réserves financières de la Caisse marocaine des retraites (CMR) n'est pas près de s'arrêter de sitôt, après que le gouvernement a annoncé le report de son projet de réforme des régimes de retraite à janvier 2017, malgré le maintien du contenu de ce projet, notamment l'augmentation à 63 ans de l'âge de départ à la retraite. Les pertes culmineront entre 2014 et 2016 à environ 10 milliards de dirhams.

Libé
Mardi 29 Décembre 2015

Lu 669 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs