Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue quotidienne de presse du mardi 19 janvier 2016


Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés mardi 19 janvier 2016





*Le Matin.:

- Le montant potentiel des prêts envisagés cette année par la Banque africaine de développement au profit du Maroc s'élève à 655 millions d'euros. Selon les informations du journal, le gouvernement et la BAD négocient le financement de 7 projets-programmes. Les prêts portent sur le développement du secteur financier-phase 4 (PADESFI IV), le projet de dédoublement de la voie ferrée Settat-Marrakech, la gouvernance dans les secteurs sociaux, la poursuite du renforcement de l'alimentation en eau potable, la compétitivité sectorielle, plus précisément le volet adéquation formation-emploi, la poursuite de la réalisation du programme national des routes rurales et en fin sur le financement direct du secteur privé.

- Toutes les associations d'utilité publique ne brillent pas par leur transparence financière. Le dernier rapport du Secrétariat général du gouvernement (SGG) indique que sur les 216 associations reconnues d'utilité publique que compte le Royaume, 50 seulement ont présenté leurs rapports financiers au titre de l'exercice 2015 dans les délais réglementaires, comme la loi les y oblige. Ainsi, 166 associations ont ainsi reçu des correspondances du SGG les incitant à présenter les documents prouvant la régularité de leur situation financière. Mais malgré la démarche du SGG, 17 autres associations n'ont toujours pas honoré cette obligation légale. Selon le rapport, le secrétaire général du gouvernement a sollicité l'intervention du ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, pour appliquer les dispositions en vigueur à l'encontre des associations récalcitrantes.

*L'Opinion.:

- Laamiri Mohamed Badr, du Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, a déclaré que le nouveau plan stratégique pour la promotion du tourisme halieutique s'articule autour de cinq axes, à savoir l'aménagement et la réhabilitation des parcours halieutiques, le développement d'une offre touristique intégrée liée au poisson, le développement d'une image de marque pour les parcours halieutiques à fort potentiel touristique et l'anticipation sur les évolutions prévisibles en termes de prestations/produits.

- Conformément aux directives royales concernant le renforcement du rôle des consulats auprès des Marocains résidant à l'étranger, une rencontre consultative avec la communauté marocaine a été organisée samedi dernier par le consulat marocain à Montréal, conjointement avec le Centre culturel marocain à Montréal, Dar Al Maghrib. Un évènement qui a rassemblé un nombre impressionnant de ressortissants marocains soucieux de perpétuer leur culture au-delà de leur pays d'origine.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- Décidément, le Maroc s'érige en terre d'accueil des investissements aéronautiques. Après la très récente annonce de la montée en puissance de l'équipementier aéronautique français Daher avec une nouvelle usine à Tanger, aujourd'hui même, le ministre de l'Industrie signe une convention d'investissement pour l'implantation au Maroc d'une usine du groupe aéronautique américain Hexcel. Ce dernier vient rejoindre les deux autres investisseurs américains dans le secteur à savoir Alcoa et Eaton.

- L'exécution budgétaire à fin novembre 2015 s'est soldée par un déficit budgétaire hors privatisation de 37,8 milliards contre 50,3 milliards à fin 2014 et 42 milliards dans la loi de finances 2015. Cette amélioration résulte d'une baisse plus marquée des dépenses que des ressources. Les dépenses ordinaires se sont contractées de 6,7% à 200,9 milliards. Les recettes ont diminué de 2,5% à 203,1 milliards, selon Bank Al Maghrib.

*Libération.:

- Les associations amazighes ne décolèrent pas contre le gouvernement Benkirane à propos de la mise en œuvre des dispositions de la Constitution relatives à la langue amazighe. En effet, le bureau de la Fédération nationale des associations amazighes (FNAA), qui regroupe 135 associations à travers le Royaume, a tancé le gouvernement qui a tardé à présenter le projet de loi organique relatif à la mise en œuvre du caractère officiel de cette langue jusqu'à la fin de son mandat. Ce retard, selon un communiqué de la FNAA, n'est en fait qu'une manœuvre pour liquider les acquis constitutionnels et a pour objectif de faire adopter un texte qui ne répond nullement aux attentes du mouvement amazigh.

- Plusieurs usagers de la route s'interrogent sur les modalités du paiement de la taxe spéciale annuelle sur les véhicules automobiles (vignette) et principalement le coût du service. Ils vont même plus loin en calculant la moyenne des nouveaux coûts facturés multipliée par la somme générée suite au nombre de vignettes payables via les nouveaux canaux. Et le résultat se chiffre en milliards de centimes. Selon le ministère de l'Economie et des finances, le service de paiement de la vignette sur les réseaux externalisés sera fatalement supporté par le contribuable.

*Al Bayane.:

- Le personnel de la Samir en situation de cessation d'activités depuis le 5 août 2015 est dans l'expectative. Et pour cause: la diffusion par la direction générale de la raffinerie de Mohammedia de certaines informations relatives à un risque ou une éventualité d'un non-paiement à temps de salaires du mois de janvier courant. Dans une déclaration au journal, une source syndicale indique que les responsables administratifs de la Samir ont pris le soin d'expliquer la procédure jusque-là poursuivie pour assurer le paiement des salaires dans les délais et les changements survenus il y a quelques jours dans cette procédure.

- L'Agence judicaire du Royaume (AJR), entité chargée de la défense des intérêts de l'Etat devant les tribunaux, vient de dévoiler son dernier rapport pour l'année 2014. Il en ressort que les dossiers traités par l'avocat de l'Etat pour le affaires impliquant l'Etat se sont établis à 10.930, en baisse de 17,2 pc par rapport à 2013. Mais le recours à la justice reste la procédure privilégiée de l'Etat au moment où l'AJR privilégie la procédure à l'amiable. Dans ce rapport, l'AJR n'y va pas par quatre chemins. "Les missions de l'AJR telles que définies par le législateur et exercées aujourd'hui ne lui permettent plus d'accomplir de manière optimale son rôle de protecteur des deniers publics. Ce qui impose nécessairement une révision globale de ses attributions", est-il indiqué.

*L'Economiste.:

- La nouvelle loi 86-12 sur le partenariat public-privé prend ses marques. Quelques mois après la sortie du décret d'application, le bureau de la Division de la privatisation ne désemplit pas. "Nous avons reçu plusieurs dossiers d'investissement qui démontrent l'intérêt des établissements publics et des opérateurs privés pour ce texte. A ce jour, huit importants projets d'investissement ont été lancés dans le cadre de ce nouveau dispositif", annonce Najat Saher, chef de la Division de la privatisation au ministère de l'Economie et des finances.

- En ces temps de crise, toutes les occasions de promotion sont bonnes à exploiter et les marchés traditionnels sont au cœur des cibles. L'Espagne est un des premiers pourvoyeurs de touristes pour Marrakech. C'est pour cela qu'une grande délégation de professionnels marocains participe en force cette année au salon international du tourisme de Madrid, le Fitur, qui ouvre ses portes le 24 janvier pour sa 36ème édition. Ouvert à l'ensemble des marchés émetteurs et réceptifs de l'Amérique Latine, ce salon constitue un point de rencontre mondial entre les professionnels du tourisme et sera l'occasion pour les opérateurs touristiques marocains de faire du networking ciblé, de renforcer les relations d'affaires et d'organiser des réunions avec les fournisseurs potentiels.

*Assabah.:

- Le ministre de la Justice et des libertés, Mustapha Ramid, a annoncé, à l'ouverture du 4ème congrès du Forum Al Karama pour les droits de l'Homme, l'annonce prochainement par le Conseil national des droits de l'Homme d'un nouveau mécanisme pour contrôler toutes les allégations de torture, soulignant que le Maroc "n'est ni un paradis ni un enfer des droits".

- Le ministre de la Santé El Houssaine Louardi met les dernières retouches d'une liste de plus d'un mille équipements médicaux, dont les prix exorbitants seraient réduits et réglementés en fonction des nouvelles dispositions juridiques.

*Bayane Al Yaoum.:

- Le ministère de l'Education nationale et de la Formation professionnelle procédera, à partir du 1er février prochain, au lancement de l'opération du service national de permutation électronique et de traitement des demandes de mutation pour raisons de santé. L'opération du service national de permutation électronique, qui prendra fin le 7 février, vise à faciliter la procédure de mutation par permutation au profit des enseignants en dehors des mouvements nationaux de mutation, et à réaliser la stabilité escomptée à même de garantir la transparence et l'égalité des chances sans que cela n'influe sur le déroulement normal des cours, indique lundi un communiqué du ministère.

- La majorité de la Chambre des représentants soumet à l'étude le projet de loi relatif au droit d'accéder à l'information. Les groupes de la majorité à la Chambre des représentants organisent aujourd'hui mardi une journée d'études sur ce projet avec la participation des experts et des chercheurs nationaux et internationaux.

*Al Alam.:

- Le rapport établi par le diplomate suédois Frédéric Florin, qui a amené le gouvernement suédois à renoncer à la reconnaissance de la pseudo Rasd, a donné un camouflet aux séparatistes, à leurs bras politiques et médiatiques en Suède et au gouvernement algérien qui s'est déployé sur les plans financiers et diplomatiques pour infléchir la décision définitive du gouvernement suédois. Florin a estimé que les conditions de la reconnaissance de la pseudo Rasd "ne sont pas réunies".

- Le Maroc s'est fixé l'enjeu de produire les énergies propres en adoptant des projets variées qui reposent sur les sources des énergies renouvelables. Ce parcours a été conçu à cause de la dépendance énergétique qui a atteint 98%, ce qui, dans les moments des crises et de hausse des hydrocarbures, constitue un lourd fardeau budgétaire. Le Maroc s'efforce de répondre à la demande croissante de l'énergie par l'augmentation de la part de production des énergies renouvelables à 42% dans environ 5 ans.

*Akhir saa.:

- Le ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement a exposé à Abou Dhabi l'expérience pionnière du Maroc en matière d'énergies renouvelables, qui a fait de lui un modèle à suivre sur les plans régional et international. Ces propos ont été prononcés à l'ouverture des travaux de la 6ème édition de l'Association générale de l'Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), à Abou Dhabi.

- La société de transport urbain de Casablanca "Nakl Al Madina" souffre d'un déficit budgétaire annuel estimé à 120 millions de dirhams. Ce déficit a été accumulé par la société au cours des dernières années depuis qu'elle a établi un contrat de gestion déléguée du secteur du transport urbain avec le conseil de la ville.

*Al Mounaataf.:

- Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a déclaré à l'issue du conseil du gouvernement que le projet de loi organique relatif au droit de grève est "presque prêt". Dans ce contexte, les syndicats attendent qu'ils soient consultés par le gouvernement au sujet de ce texte. Des sources gouvernementales ont affirmé que ce projet serait discuté avec les partenaires sociaux et à travers les dialogues sectoriels. Le démarrage des sessions du dialogue sur le projet est prévu au cours de ce mois.

*Rissalate Al Oumma.:

- Le président du Conseil économique, social et environnemental, Nizar Baraka se présentera mercredi devant la Chambre des représentants, pour exposer le rapport du Conseil sur la gestion déléguée des services publics, à l'invitation des membres de la commission du contrôle des finances publiques. Cette rencontre intervient dans le cadre d'une série de réunions tenues sur ce sujet, dont la dernière a été tenue avec Driss Jettou, le premier président de la Cour des comptes.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Le prix du pétrole continue de chuter depuis le début de la semaine en cours pour atteindre son plus bas niveau depuis 12 ans. Le brut de Brent a atteint 27,67 dollars le baril, son plus bas niveau depuis 2003, alors que le brut américain (WTI) a chuté à 28,36 dollars le baril. Le recul des prix du pétrole au niveau mondial suscite des interrogations au Maroc concernant le recul des prix au niveau national.

- Les négociations entre le PAM et l'Istiqlal au conseil de la ville d'Oujda sont dans l'impasse. Les deux partis alliés n'ont pas trouvé des solutions à leurs différends, ce qui augure une discorde entre le président du conseil et son bureau.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Après la décision de la Suède de ne pas reconnaître la pseudo "rasd", le président de la Chambre des représentants, Rachid Talbi Alami, se rend ce mardi à Stockholm où il aura des entretiens avec des responsables suédois et il sera reçu par le roi Carl XVI Gustaf.

- Le secrétaire général du Front des forces démocratiques (FFD), Mustapha Ben Ali a révélé, lors des travaux du conseil national du FFD tenu dimanche, que le parti a adressé un mémorandum à l'ensemble des partis politiques concernant les prochaines élections législatives, notant que ce mémorandum intervient dans le cadre de la consolidation du processus d'organisation d'élections libres et honnêtes.

*Al Massae.:

- Un rapport souligne que le chômage et le défaut de gouvernance constituent un défi au gouvernement marocain en 2016. Le rapport élaboré par l'Institut économique international a souligné que le Maroc figure dans la liste des pays menacés par la hausse du taux du chômage, relevant que ce fléau est susceptible d'impacter négativement la situation économique, sociale et politique au Maroc.

- Le 3ème forum d'affaires Maroc-Guinée est l'occasion idoine de transformer les bonnes intentions en projets concrets de coopération entre les secteurs privés des deux pays, a estimé, dimanche soir à Conakry, la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Miriem Bensaleh Chaqroun. Intervenant lors d'une rencontre consacrée à la présentation du programme et des enjeux du 3ème Forum d'affaires Maroc-Guinée, qui se tiendra ce lundi à Conakry, Bensaleh Chaqroun a mis l'accent sur la nécessité de remonter l'information, en cas d'obstacles ou de problèmes dans la concrétisation des projets pour rendre plus efficace ce partenariat, tout en les sensibilisant sur la nécessité du respect des engagements.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le déficit du tramway de Casablanca a atteint 8,5 milliards de centimes qui sont désormais à la charge du conseil de la ville, après que l'Etat a suspendu son soutien à la fin 2015. L'Etat et la commune urbaine de Casablanca subventionnaient la différence du prix du ticket, qui est de 4 dirhams.

- Deux sociétés françaises privées assurent depuis lundi l'alimentation des détenus de la prison Oukacha de Casablanca, qui abrite 9.000 personnes, et ce, dans le cadre de la lutte contre "le panier" et la privatisation de cette prestation dans la perspective de la généraliser à tous les établissements pénitentiaires.

*Attajdid.:

- Le chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane a accordé l'autorisation au CIH et à la CDG de contribuer au capital de la banque participative qui sera mis en place en partenariat avec la banque islamique internationale du Qatar. Cette autorisation a fait l'objet d'un décret du chef de gouvernement à la demande des deux institutions financières selon la loi en vigueur.

- Le ministre de l'Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rabbah, a indiqué, à l'occasion d'une journée d'étude, que les différents tribunaux du Royaume ont condamné son département à verser 39 milliards de centimes au titre de cette année, tandis que 361 dossiers sont toujours en cours d'examen devant la Cour de cassation pour un montant de 53 milliards de centimes.

 


Libé
Mardi 19 Janvier 2016

Lu 682 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs