Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue quotidienne de presse du jeudi 07 janvier 2015


Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés jeudi 07 janvier 2015 :




*Le Matin.:

- Bank Al-Maghrib confirme son soutien aux TPME. La Banque centrale vient de lancer un nouveau programme destiné à encourager le financement bancaire des très petites, petites et moyennes entreprises (TPME). Etalé sur deux ans, ce programme prévoit huit opérations de prêt garanti par appel d'offres. Les résultats d'une enquête menée par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, publiés en juillet 2015, montrent que l'accès au financement n'est cité qu'en cinquième position sur la liste des principaux obstacles affectant le climat des affaires au Maroc. En outre, plus de 50 pc des entreprises marocaines déclarent détenir un prêt ou une ligne de crédit contre seulement 6,1 pc en Egypte et 16,7 pc en Jordanie, selon Abdellatif Jouahri, le gouverneur de Bank Al-Maghrib.

- L'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) décline son plan d'action pour 2016. Celui-ci table sur la création de 24 nouveaux établissements, dont 11 sectoriels qui couvriront les secteurs de l'agroalimentaire, transport/logistique, hôtellerie/tourisme, énergies, paramédical, audiovisuel entre autres. L'année 2016 sera également marquée par le démarrage de 3 établissements de l'office (Imzouren, Ouislane et ISTA de Meknès) et de 8 nouveaux internats. L''établissement public mise en outre sur la création de 501.000 places pédagogiques pour la rentrée 2016-2017, soit une évolution de 15 pc par rapport aux objectifs de l'année précédente. Autre chantier visé, le renforcement du Bac Pro à l'Office et la préparation des préalables au lancement des formations Bac+3 et Bac+4.

*L'Opinion.:

- Un total de 76 millions de dirhams a été débloqué dans le cadre de l'indemnisation pour perte d'emploi depuis l'entrée en vigueur de la loi y afférent en décembre 2014. Jusqu''à fin novembre dernier, 19.251 demandes ont été formulées dans le cadre de ce dispositif, dont 6.984 ont été traitées, a précisé mardi le ministre de l'Emploi et des affaires sociales Abdeslam Seddiki.

- Une question orale posée en langue amazighe par un conseiller parlementaire du groupe PAM relative à l'amendement de la convention de la sécurité sociale au profit des Marocains résidant aux Pays-Bas, destinée au ministre de l'Emploi et des affaires sociales, a suscité une polémique au sein de la Chambre des conseillers. Le groupe PJD a souligné dans une motion d'ordre que la loi organique relative à l'officialisation de la langue amazighe n'a pas encore vu le jour, et que de ce fait elle ne doit pas faire l'objet de "surenchères". Abdeslam Lebbar (Istiqlal) a appelé à créer les conditions nécessaires à même de valoriser cette langue. Abdelhamid Fatihi, du groupe socialiste, a appelé à accélérer le processus d'adoption de la loi organique relative à cette langue. Pour Touraya Lahrach (CDT), le conseiller a le droit de s'exprimer dans la langue amazighe, à condition que la traduction soit assurée par la Chambre. Le président de la séance a estimé qu'aucun ne doit interdire au conseiller de poser la question en langue amazigh, consacrée par la Constitution comme langue officielle.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- Projet de loi relatif à la traite des êtres humains: les féministes montent au créneau. "Ce n'est pas une loi en bonne et due forme", réagissent les responsables de l'Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM). Le projet de loi en question n'est qu'un avenant au Code pénal dans certains cas et une loi supplétive du Code de procédure pénale dans d'autres, notent-ils, jugeant que ce texte ne constitue pas un projet de loi complet sur la traite humaine, en particulier des femmes et des enfants.

- La campagne nationale de vaccination de rappel contre la fièvre aphteuse, qui vient de s'achever, a permis la vaccination de 3,2 millions de bovins au niveau national. Cette opération a nécessité un budget de 50 millions de DH. La fièvre aphteuse est une maladie contagieuse non transmissible à l'homme, causée par un virus. Elle touche tous les mammifères bi-ongulés (bovins, ovins et caprins) et se caractérise par des aphtes et des érosions sur les muqueuses buccales, nasales et mammaires et sur les onglons.

*Libération.:

- La question des enseignants stagiaires fait l'unanimité tant au sein de la majorité que de l'opposition. Toutes les formations représentées au sein du Parlement se sont mises d'accord pour critiquer la gestion gouvernementale de ce dossier. Résultat: Khalid Berjaoui, ministre délégué auprès du ministre de l'Education nationale, a passé un mauvais quart d'heure mardi à la Chambre des représentants. Le premier à avoir ouvert le feu n'a été autre que la représentante de l'USFP Hasnaa Abou Zaïd qui a considéré que le gouvernement doit dialoguer avec les enseignants stagiaires en grève.

- "Au premier trimestre 2016, l'économie nationale devra connaître un mouvement de ralentissement", telle est la conjecture tout juste révélée par le HCP dans sa note de conjoncture du mois de janvier qui explique que ce revirement est dû au renversement à la baisse des activités agricoles, après la dernière campagne exceptionnelle. A la lecture du document, le tableau continue de s'assombrir, au fur et à mesure. Ainsi, les analystes du HCP font savoir, entre autres, que la production végétale serait comprimée, sur l'ensemble de l'année 2016, par une baisse conjuguée des rendements et des superficies semées des cultures précoces, sur fond d'une contraction de plus de 51 pc du cumul pluviométrique automnal.

*Al Bayane.:

- En 2015, le Royaume a été classé champion du monde en matière de saisie des montres suisses de contrefaçon par la Fédération horlogère Suisse (FHS). Au total, ce sont 180.000 pièces contrefaites qui ont été saisies au Maroc par la Fédération. Il devance ainsi les Emirats arabes unis qui se classent en 2ème position avec une saisie de 176.000 montres suisses contrefaites.

- Plus de 64.000 paiements en ligne ont été réalisés en seulement 4 jours avec l'adoption du nouveau mode de paiement par voie bancaire ou auprès des prestataires de services de paiement de la Taxe spéciale annuelle sur les véhicules automobiles, entamé le 1er janvier 2016. Cette externalisation de paiement vise à offrir un service de proximité et à faciliter le paiement de la vignette, en optant pour les agences bancaires, les sites e-banking et mobile-banking des banques partenaires, les guichets automatiques bancaires (GAB), les points de paiement des réseaux de prestataires de services de paiement et les sites internet des prestataires de services de paiement, a précisé le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid.

*L'Economiste.:

- Des instances constitutionnelles, d'une importance capitale, sont en stand-by depuis des années. Il s'agit notamment du Conseil de la concurrence, qui est en vacance depuis le 13 octobre 2013, de l'Instance nationale de prévention de la corruption, depuis le 2 décembre 2012. D'autres doivent être renouvelées mais disposent de brèches qui leur permettent de fonctionner jusqu'à la mise en place des nouvelles structures. C'est le cas notamment du CESE. Cependant, le chef de gouvernement ne semble pas leur prêter une attention particulière.

- Le menu du Conseil de gouvernement d'aujourd'hui est chargé. Outre les textes relatifs à la réforme des retraites des fonctionnaires, l'ordre du jour comprend également deux projets de loi destinés à la couverture sociale des indépendants. L'un est relatif à l'AMO, l'autre au régime de retraite. Le gouvernement devra approuver ces deux projets de loi en principe sans difficulté, avant de les transférer au Parlement. Chaque projet nécessitera une dizaine de décrets d'application. Mais la mise en œuvre des deux dispositifs se fera de manière progressive.

*Attajdid.:

- L'évaluation du bilan de la libéralisation du secteur audiovisuel est "positive en général", a affirmé, mardi à Rabat, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, notant toutefois que des défis demeurent encore dans ce domaine. Répondant à une question relative à l'évaluation de la libéralisation de secteur audiovisuel lors de la séance des questions orales à la Chambre des représentants, le ministre a qualifié de "positifs" les résultats de l'application des cahiers de charge au niveau des chaînes de télévisions publiques, d'autant que le nombre des émissions politiques a triplé et que le taux d'audience a cru de 10 pc.

- La commission ministérielle chargée de la réforme l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique 2015-2030 a examiné, mercredi lors d'une réunion présidée par le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, la mise en place d'une commission permanente de réforme du système de l'éducation et de la formation, dont le fonctionnement et les prérogatives seront définis par un décret du chef du gouvernement.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- L'Organisation marocaine des droits de l'Homme a présenté, mercredi à Rabat, un mémorandum sur les deux projets de lois organiques relatifs aux conditions et modalités d'exercice du droit de présenter des pétitions aux pouvoirs publics et aux conditions et modalités d'exercice du droit de présenter des propositions en matière législative.

- La société "Sound Energy" a annoncé, mercredi, la signature d'un mémorandum d'entente pour louer des équipements sophistiqués de la société française "Entreprise Drilling" pour procéder au forage de deux puits d'exploitation du gaz naturel à Tindrara, dans la région de l'Oriental. Cette annonce intervient après que l'entreprise britannique a indiqué avoir découvert des réserves de gaz de 25 milliards m3 dans la même région.

Al Ahdath Al Maghribia.:

- Les infirmiers entameront une marche à Rabat pour protester contre le gel du dialogue et le retard dans l'application de l'accord du 5 juillet 2015. Parmi les points toujours en suspens, l'équivalence scientifique et administrative et l'entrée en vigueur de l'accord du 5 juillet.

- Les syndicats ont tenu une réunion de coordination pour contrer les projets de lois relatifs à la réforme des régimes de retraite que le conseil de gouvernement compte examiner. Les centrales syndicales ont convoqué leurs cadres et dirigeants à une réunion, mardi au siège de la CDT, pour examiner les derniers développements de ce dossier.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Les Marocains sont mécontents après avoir constaté qu'ils ne peuvent plus effectuer des appels à travers les applications "WhatsApp", "Viber" et "Skype", pointant du doigt les trois opérateurs nationaux de télécommunications qu'ils accusent d'avoir bloqué ces applications après avoir constaté un recul des recettes à cause du recours de leurs clients à internet à travers des terminaux mobiles pour effectuer des appels téléphoniques. Abdeslam Ahizoune, président du directoire de Maroc Telecom, a affirmé au journal que c'est l'ANRT qui a bloqué ces applications parce qu'elles ne respectent pas la réglementation en vigueur.

- Le gouvernement d'Abdelilah Benkirane va entamer un chantier social sensible qui concerne le tiers des Marocains et qui vise à les doter d'une couverture médicale et d'une pension de retraite. Deux projets de lois qui seront examinés ce jeudi par le Conseil du gouvernement donneront pour la première fois aux professions libérales l'accès à une couverture sociale complète.

*Al Massae.:

- Dans la foulée du débat sur la suppression des pensions de retraite des parlementaires, le bureau politique du PPS a annoncé sa décision de présenter une proposition de loi visant la révision de ces pensions. Le bureau politique qui s'est réuni lundi a demandé au groupe parlementaire du parti de présenter une proposition de loi qui supprime toute contribution de l'Etat dans le financement de ce régime.

*Bayane Al Yaoum.:

- Le gouvernement a déposé au parlement, en début de semaine, un projet de loi instaurant l'obligation d'assurance pour toute construction destinée à l'habitation. Ce projet de loi, qui modifie et complète la loi n 17-99 portant code des assurances, stipule que les assurances qui seront concernées par cette obligation sont la "tous risques chantier" (TRC) et la responsabilité civile décennale (RCD). L'instauration de l'obligation de ces assurances est appliquée tant à l'égard des opérateurs dans le secteur du BTP que des acquéreurs et des futurs propriétaires desdites constructions.

*Akhir Saa.:

- Le ministre de l'Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, a indiqué que la stratégie nationale pour l'emploi, qui trace les grandes lignes pour traiter cette problématique, nécessite l'adhésion de tous les acteurs économiques et sociaux. Seddiki, qui s'exprimait mardi à la Chambre des représentants, a souligné l'importance de donner une dimension régionale à l'emploi.

- La 5ème édition du forum "Euromed Capital", un rendez-vous entre investisseurs et entrepreneurs des deux rives de la Méditerranée, se tiendra les 21 et 22 janvier à Casablanca. Cette nouvelle édition vise à dynamiser le capital-investissement et les échanges entre les différents acteurs et partenaires de la région euro-méditerranéenne et de l'Afrique, précise un communiqué de la Banque publique d'investissement (BpiFrance), qui assure depuis 2015 la présidence du directoire de l'association Euromed Capital.

*Assabah.:

- Le ministre de l'Intérieur Mohamed Hassad a déclaré devant les conseillers parlementaires que la criminalité au Maroc provoque un cas de décès par jour. Il a affirmé que les frontières orientales du Maroc sont protégées contre l'infiltration des terroristes et que toutes les zones frontalières sont sûres grâce au bon déploiement des éléments des Forces armées royales, de la Gendarmerie royale et de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) qui veillent à la défense de l'intégrité territoriale et à la sûreté du pays.

- En maîtrisant les procédures d'exécution au niveau des tribunaux des jugements prononcés à l'encontre des sociétés d'assurance et en assurant le suivi de l'exécution sur l'internet, le ministère de la Justice et des libertés aura mis fin à l'équivoque que connaissaient de nombreux dossiers de ce type. S'exprimant lundi à l'occasion du lancement de l'application relative au suivi des exécutions des sentences rendues contre les sociétés d'assurances, le ministre de la Justice et des libertés Mustapha Ramid a déclaré que cette application est de nature à dissiper le doute et la suspicion que créent, dans les relations entre les victimes, les avocats et les compagnies d'assurance, les complications en matière d'exécution des jugements relatifs aux accidents de la route et du travail.

*Al Alam.:

- Trois cadres marocains de haut niveau figurent sur la liste des dix scientifiques arabes les plus brillants de l'agence spatiale américaine Nasa, selon des sources médiatiques. Il s'agit d'Asmae Boujebbar (32 ans), originaire du Rif, première femme arabe et africaine à intégrer la prestigieuse agence américaine, Rabia Saloua Rochdan (27 ans) et de Kamal Oudrhiri, ingénieur en télécommunications et membre de l'équipe ayant supervisé l'arrivée du robot Curiosity sur Mars.

*Al Haraka.:

- Le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, a affirmé qu'un grand nombre de photos et séquences vidéos sur des actes criminels publiées sur les réseaux sociaux "sont fabriquées et n'ont aucun rapport avec le Maroc". Le ministre, qui s'exprimait à la Chambre des conseillers, a indiqué que des poursuites judiciaires sont en cours contre des personnes supposées impliquées dans la diffusion de ces photos et vidéos truquées.

- Les efforts du Royaume en vue de se prémunir contre les velléités de l'extrémisme et du radicalisme religieux ont fait l'objet d'un article publié par le grand tirage brésilien "Folha de Sao Paulo". Le quotidien de la capitale économique du Brésil qui a publié une interview de Mme Assia Bensalah Alaoui, ambassadeur itinérant de SM le Roi, qui a mis en relief les différentes mesures adoptées par le Royaume afin de lutter contre les mouvements extrémistes et le terrorisme. Le Maroc a engagé tous les moyens à sa disposition pour "empêcher la prolifération des interprétations erronées de l'Islam comme celles prônées par l'organisation terroriste de l'Etat islamique (EI)", écrit l'envoyé spécial du quotidien à Marrakech, Diogo Bercito.

*Al Mounaataf.:

- Le Conseil du gouvernement examine jeudi des projets de lois relatifs aux régimes des retraites. Les syndicats répliquent que l'inscription de cette question à l'ordre du jour du Conseil gouvernemental constitue une attitude provocatrice et une démarche dont les conséquences sont incertaines. Ils ont promis une escalade sans précédent, tout en rejetant toute réforme susceptible de nuire aux intérêts des travailleurs.

- L'Organisation marocaine des droits de l'Homme (OMDH) a présenté, lors d'une conférence de presse, des propositions pour promouvoir la démocratie participative. L'OMDH a dévoilé son mémorandum sur le projet de loi organique relatif aux conditions et modalités d'exercice du droit de présenter des pétitions aux pouvoirs publics et le projet de loi organique relatif aux conditions et modalités d'exercice du droit de présenter des motions en matière législative.

*Al Haraka.:

- Le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, a affirmé qu'un grand nombre de photos et séquences vidéos sur des actes criminels publiées sur les réseaux sociaux "sont fabriquées et n'ont aucun rapport avec le Maroc". Le ministre, qui s'exprimait à la Chambre des conseillers, a indiqué que des poursuites judiciaires sont en cours contre des personnes supposées impliquées dans la diffusion de ces photos et vidéos truquées.

- Les efforts du Royaume en vue de se prémunir contre les velléités de l'extrémisme et du radicalisme religieux ont fait l'objet d'un article publié par le grand tirage brésilien "Folha de Sao Paulo". Le quotidien de la capitale économique du Brésil qui a publié une interview de Mme Assia Bensalah Alaoui, ambassadeur itinérant de SM le Roi, qui a mis en relief les différentes mesures adoptées par le Royaume afin de lutter contre les mouvements extrémistes et le terrorisme. Le Maroc a engagé tous les moyens à sa disposition pour "empêcher la prolifération des interprétations erronées de l'Islam comme celles prônées par l'organisation terroriste de l'Etat islamique (EI)", écrit l'envoyé spécial du quotidien à Marrakech, Diogo Bercito.

*Al Mounaataf.:

- Le Conseil du gouvernement examine jeudi des projets de lois relatifs aux régimes des retraites. Les syndicats répliquent que l'inscription de cette question à l'ordre du jour du Conseil gouvernemental constitue une attitude provocatrice et une démarche dont les conséquences sont incertaines. Ils ont promis une escalade sans précédent, tout en rejetant toute réforme susceptible de nuire aux intérêts des travailleurs.

- L'Organisation marocaine des droits de l'Homme (OMDH) a présenté, lors d'une conférence de presse, des propositions pour promouvoir la démocratie participative. L'OMDH a dévoilé son mémorandum sur le projet de loi organique relatif aux conditions et modalités d'exercice du droit de présenter des pétitions aux pouvoirs publics et le projet de loi organique relatif aux conditions et modalités d'exercice du droit de présenter des motions en matière législative.

Libé
Jeudi 7 Janvier 2016

Lu 568 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs