Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue éditoriale quotidienne de la presse digitale




Revue éditoriale quotidienne de la presse digitale
Le message royal prononcé à l'occasion de la rencontre commémorant le cinquantenaire de la disparition de Mehdi Ben Barka ainsi que les suites de la crise opposant Amendis à ses clients sont les principaux sujets abordés par la presse électronique de ce samedi.

Revenant sur le message royal, le journal "Alayam24.com" écrit que SM le Roi Mohammed VI a appelé à "tirer les enseignements de l'affaire Ben Barka et s'en servir dans l'intérêt de la Nation, pour nous aider à construire et non à détruire", tout en soulignant que "les pays se construisent sur le socle de leur histoire, avec son actif et son passif" et qu'"un peuple sans histoire est un peuple sans identité, qui n'a pas d'avenir". 

"Avec subtilité, le Message Royal dit tout. Tout est dans le sens, dans le choix des mots", écrit pour sa part "Medias24.com", faisant valoir que le Souverain a réaffirmé son engagement au service de la démocrate.

"Oui, le défunt était un ami de la famille royale, oui il voulait servir son pays et n'avait pas d'autres idéal que celui-là. Oui, sa disparition est un mystère et des interrogations persistent. Oui, il fait partie de l'Histoire et il est dans le cœur des Marocains", note notamment le journal électronique. 

"Febrayer.com" focalise son intention sur le passage dans lequel le Souverain affirme que "bien que cet anniversaire vienne à un moment où de nombreuses questions restent sans réponse, Nous avons tenu à partager avec vous cet événement, sans inhibition ni complexe par rapport à cette affaire, et en témoignage de l'estime dont il jouit auprès de Nous et des Marocains". 

Le quotidien électronique indique que c'était là l'un des paragraphes les plus applaudis par l'audience présente à la Bibliothèque nationale du Maroc où a été commémoré le cinquantenaire de la disparition de Ben Barka.

Concernant la crise opposant la société chargée de la distribution d'eau et d'électricité "Amendis" à ses clients à Tanger, "Medias24.com" rapporte qu'à l'occasion d'un point de presse convoqué vendredi, le maire de Tanger Bachir Abdellaoui a annoncé une série de huit mesures visant à répondre à la mobilisation populaire et à la crise provoquée par la cherté des factures d'eau et d'électricité.

Parmi les mesures les plus importantes énumérées par le journal francophone, figurent la révision de l'ensemble des factures d'eau et d'électricité émises par Amendis depuis le mois de juillet 2015, la mise en place de compteurs individuels, la possibilité pour les ménages dont la consommation est dans la limite des tranches sociales d'installer des compteurs avec recharges pré-payées, et l'impossibilité de procéder à des coupures d'eau et d'électricité avant l'envoi de deux avis de coupure avec interdiction faite à Amendis de procéder à des coupures les vendredi, samedi et dimanche. 

Revenant sur la même conférence de presse, "Hespress.com" indique que Mohamed Bachir Abdellaoui a déclaré que le départ d'Amendis ne constitue pas une option envisageable actuellement en raison de son coût élevé, pouvant s'élever jusqu'à 4 milliards de dirhams, soit l'équivalent du budget de la commune urbaine pour 3 ou 4 ans. 

Il semblerait que les répercussions des manifestations ayant éclaté à Tanger contre la société Amendis ont atteint Casablanca, où la Lydec vient d'annoncer des plans anticipatifs en vue empêcher la répétition de tels actes, écrit pour sa part "Alyaoum24.com".

Dans ce cadre, le Conseil de la ville de Casablanca a prévu des rencontres dans les jours à venir avec des responsables de la Lydec, entreprise délégataire de la gestion du secteur d'eau et d'électricité dans la ville, afin d'examiner le contrat conclu entre les deux parties en la matière.

"Le360.com" jette la lumière sur "les pétro-dinars algériens qui profitent plus au Polisario qu'à la Kabylie", rapportant "le chiffre hallucinant de 300 milliards de dollars ayant été versés à l'organisation séparatiste".

Le journal électronique cite à ce propos le site kabyle "tamurt.info" qui revient sur cette révélation faite dans les années quatre-vingt sous le couvert de l'anonymat par un ancien Premier ministre algérien, ajoutant que le soutien de l'Algérie aux séparatistes s'explique uniquement par la volonté de déstabiliser le Maroc.

De son côté, "Al Huffington post Maroc" relève que le Royaume fait partie des dix pays émergents les moins risqués pour les investissements dans l'immobilier, d'après les résultats d'un rapport du cabinet de conseil en investissement Cushman & Wakefield, spécialiste en expertise immobilière. 

Ainsi, le Royaume figure à la huitième place du classement "Emerging and Frontier Markets report 2015", qui recense 42 pays, fait savoir le journal francophone.

"Quid.ma" revient sur la signature de la convention concernant la contractualisation sur les résultats scolaires entre le ministère de l'Education nationale et le gouvernement canadien, rappelant que le Projet d'appui à la gestion des établissements scolaires du Maroc (PAGESM) axé sur le projet d'établissement avait déjà fait l'objet d'un mémorandum d'entente entre les deux gouvernements en janvier 2011, dans l'objectif de renforcer les compétences de gestion des directeurs d'établissements et assurer l'accompagnement régional.

Pour sa part, "Goud.ma" indique qu'un budget de 30 milliards de centimes a été alloué à la Cour des comptes, soit une hausse de 4 pc par rapport à 2015, dont 360 millions de centimes dédiés à l'inspection des propriétés des ministres, parlementaires, présidents des régions, élus, directeurs et secrétaires généraux des administrations publiques. 

Libé
Samedi 31 Octobre 2015

Lu 1646 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs