Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue de presse quotidienne du mercredi 23 décembre 2015


Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés mercredi 23 décembre 2015



Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés mercredi 23 décembre 2015 :

*Le Matin.:

- Le Conseil de Bank Al-Maghrib réuni mardi a décidé de maintenir le taux directeur inchangé à 2,5 pc. Pourtant, le crédit bancaire s'essouffle et la croissance du PIB sera divisée par plus de deux en 2016 dans un contexte marqué par une nouvelle baisse de l'inflation. Bank Al-Maghrib a opté pour le statu quo. N'en déplaise aux spécialistes, notamment étrangers, qui ont appelé à une détente. La progression du crédit bancaire a été revue à la baisse à 0,5 pc à fin 2015. Elle devrait monter à 3 pc en 2016, annonce BAM. 

- La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) envisage de mener une étude sur le potentiel d'investissement le long de la chaîne de valeur des produits laitiers au Maroc. L'étude permettra à la Banque de se positionner sur la filière qu'elle a déjà investie pour avoir accordé en 2014 un prêt de 4 millions d'euros à la société de transformation des fruits Frulact Maroc, filiale du groupe portugais Frulact, spécialisé dans la transformation de fruits pour le secteur laitier.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- La transhumance fait des victimes au Parlement. Plusieurs parlementaires ont été déchus de leurs mandats de députés pour avoir changé d'appartenance politique lors du dernier scrutin. Le plus connu est Tariq Kabbaj, ancien maire USFP d'Agadir. Nabil Khayat, ancien président du groupe parlementaire MP à la Chambre des représentants, qui aurait rejoint le RNI, a également eu le même sort.

- Le Conseil supérieur de la magistrature a pris des sanctions disciplinaires à l'encontre de quatre magistrats et reporté sa décision pour un autre. Ainsi, le Conseil a prononcé la révocation sans suspension des droits à pension (1 magistrat), la mise à la retraite d'office (2 magistrats) et l'exclusion temporaire de fonction pendant une période de 6 mois (1 magistrat).

*L'Opinion.:


- Le taux de chômage a enregistré, entre 2000 et 2014, une baisse tendancielle profitant à toutes les catégories d'actifs. Il est passé de 13,4 pc à 9,9 pc au niveau national, de 21,4 pc à 14,8 pc en milieu urbain et de 5 pc à 4,2 pc en milieu rural, indique le HCP dans une note sur le marché du travail au Maroc entre 2000 et 2014. Le volume global du chômage a connu une baisse annuelle moyenne de 14 mille chômeurs, il est passé de 1,37 à 1,17 million (soit 200 mille chômeurs en moins), précise le HCP.

- Le projet de loi-cadre sur la protection et la promotion des droits des personnes en situation de handicap ne tient pas compte des remarques et commentaires du Conseil économique, social et environnemental ni du Conseil national des droits de l'Homme, affirme le Collectif pour la promotion des droits des personnes en situation de handicap, qui regroupe plus de 300 associations. Dans son rapport sur le sujet, le CESE relève que cette loi-cadre n'a pas pris en compte tous les droits des personnes handicapées et que les principaux objectifs n'étaient pas conformes aux conventions internationales ratifiées par le Maroc.

*Libération.:

- La commission de l'enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants a approuvé lundi le projet de loi portant sur le statut des journalistes professionnels, après avoir incorporé plusieurs amendements positifs ayant permis l'amélioration du texte dudit projet, a déclaré à la presse le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. Ce projet comporte plusieurs nouveautés, a ajouté El Khalfi, citant à cet égard l'exemple de l'octroi de la carte de presse qui relèverait désormais de la compétence d'un conseil des journalistes élu et indépendant, outre l'exigence de compétences universitaires ou l'obligation de bénéficier d'une formation continue en tant que prérequis à l'accès à la pratique du journalisme professionnel.

- La question d'ouverture sur d'autres langues étrangères et autres cultures ne portera aucune atteinte à l'identité nationale, contrairement à ce que prétendent certains, a déclaré lundi le président du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique, Omar Azziman, à l'ouverture de la 8ème session de l'Assemblée générale du Conseil. Il a en outre estimé que l'enjeu de taille est que la réforme de l'enseignement doit se départir de tout égoïsme et de tous calculs politiques qui hypothèquent l'avenir des générations montantes, sous prétexte de protéger l'identité.

*Al Bayane.:


- Fraîchement mises en place à l'issue des élections communales du 4 septembre, des mairies peinent encore à mettre au point leur projet de budget pour l'exercice de l'année 2016. En effet, la tutelle a renvoyé à des maires le projet de budget proposé pour 2016 en vue d'y apporter des amendements. C'est le cas notamment de la mairie de Fès et celle de Casablanca. Ainsi, la mairie de Fès et celle de Casablanca sont appelées à réunir leur commission compétente, en session extraordinaire, pour approuver de nouveau le projet de budget, objet de discorde, avant de le soumettre au conseil pour le valider également lors d'une session extraordinaire.

- Lors de la 13ème assemblée plénière tenue le 21 décembre à Rabat, le Conseil national de la comptabilité (CNC) a adopté trois projets de plan sectoriels dans le cadre de la mise à niveau du système comptable et financier au Maroc. Le premier projet de plan comptable concerne le secteur agricole. Cette intégration fiscale a pour but d'accompagner la modernisation de l'activité, concrétisée en particulier par les avancées réalisées depuis le lancement du Plan Maroc Vert. Le deuxième plan comptable sera dédié aux organismes de placements collectifs en valeurs mobilières pour instituer un langage comptable commun à l'ensemble des professionnels du métier et en améliorer la gestion et le contrôle.

*Assabah.:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Commandeur des croyants, est le "porte-drapeau" de la tolérance religieuse au Maroc et à travers toute la région, a souligné, dimanche soir à New York, David Saperstein, ambassadeur américain de la tolérance religieuse. "Les Etats-Unis et leur gouvernement reconnaissent les efforts importants de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en faveur de la promotion de la tolérance au Maroc et à travers toute la région", a souligné Saperstein, qui intervenait lors de la cérémonie de remise du Prix de la liberté "Martin Luther King Jr.-Rabbin Abraham Joshua Heschel", décerné à titre posthume à feu Sa Majesté le Roi Mohammed V.

- Préoccupés par le spectre de la sécheresse, les partis de l'opposition se sont unis pour soutenir les mesures du ministre de l'Agriculture visant à atténuer la précarité des petits agriculteurs, appelant le gouvernement à approuver le programme d'intervention conçu par le ministère.

*Al Haraka.:


- SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille de l'ancien chambellan du Souverain, feu Brahim Frej, décédé dimanche à Rabat. Dans ce message, SM le Roi a exprimé à la famille du défunt et à l'ensemble de ses proches, Ses vives condoléances et Ses sincères sentiments de compassion, implorant le Tout-Puissant d'accueillir le défunt en sa Sainte miséricorde et d'accorder aux siens patience et consolation.

- Le secteur du tourisme au Maroc a fait preuve de résilience en 2015 dans un contexte international difficile et géostratégique mouvementé, a relevé le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad. Le ministre qui était l'invité mardi du Forum de la MAP a fait savoir que le secteur du Tourisme a enregistré à fin novembre de cette année 9,43 millions d'arrivées touristiques, soit -0,9 pc par rapport à la même période de l'année écoulée et 54,6 milliards de dh (MMDH) de recettes voyage (-0,9 pc).

*Al Alam.:

- Le Conseil supérieur de la magistrature a prononcé des sanctions disciplinaires à l'encontre de plusieurs magistrats. Ainsi, un magistrat a été révoqué, 2 autres ont été mis à la retraite d'office, un autre exclu temporairement pour 6 mois alors qu'un autre magistrat a vu l'examen de son dossier reporté. Le conseil, qui s'est réuni en session de mars 2015, a par ailleurs approuvé le départ à la retraite de 13 magistrats et prolongé l'âge de mise à la retraite de 17 magistrats pour la première fois, de 19 autres pour la deuxième fois et de 7 autres pour la troisième fois.

*Al Mounaataf.:

- Les médecins internes et résidents ont déclaré avoir suspendu leur grève tout en maintenant le dialogue avec le gouvernement. Cette suspension a été décidée pour faire prévaloir l'intérêt général et les intérêts des patients et des citoyens, explique une commission nationale de ces médecins, faisant part de la volonté de ces derniers de poursuivre le dialogue avec les ministères de la Santé et de l'Enseignement supérieur pour résoudre les points en suspens dans leur cahier revendicatif.

*Bayane Al Yaoum.:


- Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a souligné lundi l'importance que revêtent les contrats d'exploration pétrolière et gazière dans la politique énergétique nationale qui repose, en substance, sur la réduction de la dépendance en la matière et l'accompagnement des exigences de la dynamique économique du modèle marocain de développement. Dans une allocution à l'ouverture de la 12ème session du conseil d'administration de l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM), Benkirane a rappelé le volume significatif des investissements cumulés en matière d'exploration des hydrocarbures au Maroc, établi, depuis l'an 2000, à plus de 22 MMDH, dont une part de 94 pc est la contribution des partenaires de l'ONHYM.

- Les flux des investissements directs étrangers (IDE) ont atteint 27,74 milliards de dirhams (MMDH) à fin novembre 2015, contre 26,66 MMDH durant la même période un an auparavant, soit une progression de 4,1 pc, selon l'Office des changes. Cette évolution est à attribuer à l'accroissement des recettes de 6,8 pc (33,96 MMDH à fin novembre 2015, contre 31,80 MMDH à fin novembre 2014) et celle des dépenses de 20,9 pc (6,22 MMDH contre 5,14 MMDH), précise l'Office qui vient de publier les indicateurs préliminaires des échanges extérieurs de novembre 2015.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a présenté, mardi à la Chambre des représentants, les détails du plan de l'Exécutif pour la réforme de la retraite qui coûtera 41 milliards de dirhams au budget de l'Etat au cours des cinq premières années suivant sa mise en oeuvre. Le plan, présenté lors de la séance mensuelle consacrée aux questions relatives à la politique générale, prévoit l'augmentation de l'âge de départ à la retraite à 61 à partir de janvier 2017, pour passer à 62 ans en 2018 et à 63 ans en 2019. Après l'écoulement de trois ans, à partir de la date du lancement de la réforme, la Direction des assurances et de la prévoyance sociale (DAPS) entamera une évaluation de la situation financière du régime des pensions civiles et présentera les recommandations nécessaires.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le bureau politique de l'USFP a affirmé, lors de sa réunion ordinaire tenue lundi, la nécessité pour la diplomatie officielle marocaine de mener une forte action dans le cadre d'une approche préventive. A cet égard, il a décidé de prendre plusieurs initiatives dans le cadre de la diplomatie parallèle concernant la question de l'intégrité territoriale du Royaume. Pour arriver à un consensus sur la question de la réforme de la retraite, le bureau a appelé le gouvernement à engager un dialogue sérieux avec les syndicats et l'opposition.

- Les interventions des services de sécurité ont permis l'arrestation de 43 personnes impliquées dans des actes de vandalisme commis à l'issue du derby qui a opposé, dimanche dernier, les équipes du Raja et du Wydad de Casablanca et qui ont causé la dégradation de biens publics et privés et fait 25 blessés parmi les éléments de la sécurité.

*Rissalate Al Oumma.:


- L'accroissement de la population active entre 2000 et 2014 demeure inférieur à celui de la population en âge d'activité qui a augmenté de 383.000 durant la même période, ce qui s'est traduit par une baisse du taux d'activité de 53,1 pc en 2000 à 48 pc en 2014, indique le HCP dans une note sur le marché du travail au Maroc entre 2000 et 2014. Cette baisse du taux d'activité au niveau national cache d'importantes disparités selon les tranches d'âge. Pour les jeunes âgés de 15 à 24 ans, il a reculé de 13,6 points, alors que chez les personnes âgées de 25 à 39 ans, il a baissé de 2,5 points et parmi celles âgées de 40 à 59 ans de 1,7 point, précise le HCP. 

- Dès l'arrivée de l'hiver, les prix du bois de chauffage atteignent des niveaux records favorisés également par la difficulté d'accès aux zones de montagnes. Cela accentue le problème d'approvisionnement en bois, notamment dans les régions qui connaissent une importante concentration démographique et où la demande est particulièrement forte sur cette denrée.

*Al Massae.:

- Lors d'une réunion tenue lundi entre le wali de Casablanca, Khalid Safir, et les présidents des équipes du Raja et du Wydad de Casablanca, il a été décidé d'interdire les tifous au stade Mohammed V. Des sources informées ont indiqué que le wali de Casablanca a pris cette décision sur la base de rapports sur les actes de vandalisme survenus à Casablanca après le derby qui a opposé les deux équipes légendaires.

- Une étude sur la participation politique et civique élaborée par le Centre arabe des recherches et de l'étude des politiques a dévoilé que 26 pc de Marocains ont exprimé leur crainte de critiquer le gouvernement, 68 pc ont affirmé pouvoir le critiquer ouvertement sans crainte, tandis que 6 pc se sont abstenus. 

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- La ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui, a souligné, lundi à Marrakech, que 5,8 pc des Marocains sont en situation de handicap. Intervenant lors du 5ème Congrès international des technologies d'information et de communication (TIC) et l'accès des personnes à besoins spécifiques (21-23 décembre à Marrakech), Mme Hakkaoui a souligné que la Constitution de 2011 a accordé une importance capitale à cette catégorie en interdisant la discrimination sur la base du handicap et en exhortant les autorités à mettre en place, suivre et évaluer les politiques publiques en la matière.

- Le président de la Chambre des conseillers, Abdelhakim Benchamach, s'est entretenu lundi à Rabat avec une délégation de la commission permanente du transport et des télécommunications au parlement kenyan, conduite par M. Abou Mohamed Abou Chiba. Un communiqué de la Chambre des conseillers indique que M. Benchamach a passé en revue, à cette occasion, les efforts du Maroc en matière de préservation de la sécurité et de la stabilité en Afrique face au terrorisme, à l'extrémisme et à l'immigration clandestine ainsi que sur le plan de la promotion de l'ouverture, de la tolérance et de la consolidation des valeurs de l'Islam modéré.

Libé
Mercredi 23 Décembre 2015

Lu 552 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs