Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue de presse quotidienne du mercredi 16 septembre 2015


Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés mercredi 16 septembre 2015





*Le Matin.:

- Après son revers électoral dans les élections des conseils des régions, le PJD s'est rattrapé en décrochant sans peine les présidences des conseils communaux des grandes villes. Le parti de la lampe gère entre autres les affaires de Casablanca, Marrakech, Tanger, Tétouan, Fès et Salé. L'absence de solidarité entre les composantes de la majorité gouvernementale lors de l'élection des présidents de régions avait créé un climat de défiance et de suspicion entre les différents protagonistes. Les prochains jours s'annoncent décisifs pour l'avenir de la coalition gouvernementale qui a été fragilisée par la course vers les présidences. Le PPS déplore ce qu'il qualifie de pratiques malsaines qui ont faussé les alliances. Une grande mission incombe au chef du gouvernement pour remettre de l'ordre au sein de sa majorité, d'autant que le mandat gouvernemental prend fin dans un an. 

- L'ambition du gouvernement de rééquilibrer à terme la balance commerciale ne serait pas irréaliste. La constante baisse du déficit, comme le confirment les derniers chiffres de l'Office des changes, plaide en sa faveur. Le déficit a, en effet, fondu de près de 26,7 milliards de DH en huit mois, passant de 130,7 milliards à fin août 2014 à 104 milliards seulement au terme des huit premiers mois de 2015, soit une amélioration de 20,4 pc. Le taux de couverture des importations par les exportations gagne ainsi 7,2 points, montant à 57,8 pc. Encore faut-il que les factures énergétique et alimentaire du pays continuent à se réduire et les exportations prospérer sur un marché mondial toujours plus demandeur.

*L'Opinion.:

- Pour 94,5 pc des opérateurs marocains, la concurrence est perceptible comme un facteur de performance, contribuant à stabiliser les marchés, à stimuler l'investissement et à favoriser la compétitivité des produits nationaux, selon un sondage d'opinion sur la concurrence au Maroc, réalisé par le Centre marocain de conjoncture (CMC). La concurrence n'est pas un facteur contraignant pour les industriels marocains, au contraire ils en ont même une perception positive, note le sondage réalisé auprès des opérateurs économiques. Cependant, près de 62 pc des patrons marocains pensent que, globalement, les unités industrielles nationales ne sont pas toutes prêtes à relever les défis de la concurrence. Certains estiment que pour les entreprises de grandes tailles, ce challenge est possible, relève le sondage.

- La Rabita Mohamadia des oulémas vient de mettre en place une plateforme scientifique électronique destinée à la diffusion du savoir religieux modéré. A travers ce nouveau dispositif, la Fondation ambitionne de réaliser les objectifs promus par le Dahir portant sa création, et qui visent à définir les dispositions de la Charia islamique, à promouvoir les valeurs d'un islam tolérant, à veiller au respect des principes de la modération, tout en développant la recherche scientifique en la matière.

Aujourd'hui le Maroc.:


- Deux nouvelles unités viennent d'être créées par l'Administration des douanes et impôts indirects (ADII) afin de lutter contre la contrebande. Cette initiative, venant répondre aux nouvelles dispositions de la loi des finances 2015, qui comprend l'intervention des brigades de l'ADII sur les axes autoroutiers du Maroc, a comme principal objectif de renforcer le dispositif en place de lutte contre la contrebande. Il s'agira de créer une subdivision rattachée à la circonscription de Kénitra. Cette subdivision sera composée d'une brigade statique et d'une brigade mobile, selon un communiqué de l'ADII.

- Alors que les présidents des régions et ceux des communes sont maintenant connus, l'un des aspects du scrutin du 4 septembre reste toujours à explorer, celui du profil des élus. Les femmes représentent un peu plus de 21 pc des conseillers communaux, contre plus de 78 pc d'hommes. D'autre part, seulement 26 pc de conseillers communaux ont un niveau d'enseignement supérieur, tandis que 30 pc ont un niveau secondaire, 29 pc ont un niveau primaire et 15 pc n'ont aucun niveau d'enseignement. 

*Libération.:

- La majorité n'a pas résisté à l'épreuve de l'élection des présidents des régions ni au vote à main levée. 24 heures après ce scrutin à travers les 12 régions du Maroc, l'heure est au décompte. En rangs dispersés, la majorité ne fait que sauver les meubles en remportant 5 présidences (2 pour le PJD, autant pour le RNI et 1 pour le MP). Le Rassemblement national des indépendants et le Mouvement populaire n'ont pas su tenir leurs troupes à Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Casablanca-Settat, Béni Mellal-Khénifra et dans l'Oriental où ils ont joué contre la coalition au pouvoir, autant dire contre leur propre camp.

- En payant sans coup férir ses factures à travers notamment le GAB (Guichet automatique bancaire), le TPE (Terminal de paiement électronique) ou encore sur la toile, les Marocains ont tendance, semble-t-il, à se familiariser avec les paiements dits de proximité. En effet, à en croire Bank Al-Maghrib (BAM), le nombre de paiements sur GAB et ceux en ligne, s'est établi globalement à 29,7 millions d'opérations à fin 2014, pour une valeur de 14,3 milliards de DH, soit une augmentation de 16,4 pc en nombre et 17,4 en valeur.

*Al Bayane.:


- La vision stratégique de la réforme du système éducatif 2015-2030 comporte 23 grands leviers de changement et de renouveau tendant à l'émergence de l'école de l'équité et de l'égalité des chances (8 leviers), de l'école de la qualité pour tous (7 leviers) et de l'école de l'épanouissement individuel et de la promotion sociale (6 leviers). Les deux autres leviers étant consacrés à la manière de conduire cette réforme, a expliqué mardi le président du Conseil Supérieur de l'Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFRS), Omar Azziman.

- Le Bureau politique du PPS confirme de nouveau la régularité du processus électoral en cours et le respect des pouvoirs publics de leur impartialité, y compris au cours de l'opération de l'élection des présidents et des Bureaux des régions, qui s'est déroulée lundi dernier. Ce Bureau souligne que le parti du Livre est resté et restera fidèle à ses engagements par principe et du point de vue moral, défendant la saine pratique politique et partisane, sérieuse, responsable et indépendante. Toutefois, il enregistre son extrême inquiétude au sujet du détournement de la volonté des électeurs à travers les pressions visant à mettre la main sur les résultats de l'élection des structures des conseils régionaux.

*L'Economiste.:

- Les intérêts moratoires, qui ne visaient jusqu'à présent que les marchés de l'Etat, seront étendus à toutes les commandes publiques, aux collectivités locales et aux établissements figurant dans l'arrêté d'application du décret sur les marchés publics. C'est le changement radical qui sera introduit dans la réforme du décret sur les marchés publics dont l'entrée en vigueur est programmée le 1er janvier 2016. Une réforme élaborée avec l'implication de la CGEM.

- Un taux de couverture des importations par les exportations en hausse (57,8 pc), un déficit commercial en recul de 20,4 pc s'établissant à 104 milliards de dirhams et une progression de 21,1 pc des flux d'investissements directs étrangers (IDE). Au terme des huit premiers mois de l'année, les indicateurs du commerce extérieur sont au vert. La bonne tenue des indicateurs relève surtout du conjoncturel et non de la transformation de l'offre exportable puisque les résultats des plans sectoriels se font toujours attendre.

*Assabah.:


- Les membres du Secrétariat général du PJD ont indiqué que les élections communales et régionales du 4 septembre et celles des présidents des régions et des communes, sont plus transparentes et plus sincères que celles de 2009, saluant la neutralité de l'administration qui a surveillé ces élections. Ils ont toutefois déploré certaines "conduites négatives", adoptées par quelques partis, qui dénotent un défaut au niveau de la prise d'une décision politique indépendante.

- Le président du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique, Omar Azziman, a salué la coopération et l'engagement du gouvernement, notamment des ministères de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur, en ce qui concerne l'assimilation et la mise en œuvre des recommandations de son institution. Azziman a indiqué que la réforme de l'enseignement est cruciale et que cette question doit être prioritaire à tous les niveaux, mettant en garde contre les conséquences d'une inaction ou de mesures partielles relatives à ce sujet. 

*Assahra Al Maghribia.:

- Le président du Conseil supérieur de l'éducation , de la formation et de la recherche scientifique, Omar Azziman, met en garde contre de "graves problèmes" qui découleraient d'un retard dans la réforme du système éducatif. Azziman, qui était l'invité du Forum de la MAP, mardi, a salué l'interaction immédiate du gouvernement, notamment les ministères de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur, pour mettre en œuvre les premières étapes de la vision stratégiques de la réforme de l'école marocaine 2015-2030.

- L'élection des présidents des Conseils des régions s'est déroulée, lundi, dans de "bonnes conditions et dans un climat empreint de clarté et de transparence", a souligné le ministre de l'Intérieur dans un communiqué, détaillant le nombre de voix obtenues par chaque candidat. Conformément aux dispositions de la loi organique 111-14 relative aux régions, le ministre de l'Intérieur indique que l'élection des présidents des conseils des régions du Royaume s'est déroulée, lundi matin 14 septembre 2015, dans de bonnes conditions.

*Bayane Al Yaoum.:


- Charafat Afailal, ministre déléguée chargée de l'eau, a indiqué que le protocole d'accord signé entre le Maroc et le Sénégal, visant à renforcer la coopération bilatérale dans le domaine de l'hydraulique et de l'assainissement liquide, vient enrichir "le répertoire bien diversifié d'une centaine d'accords et de conventions" liant les deux pays et témoigne "des relations singulières et exceptionnelles" entre les deux Etats. L'accord vient à point nommé pour donner une impulsion nouvelle à la coopération technique entre les deux pays, a dit la ministre, notant que cette entente s'inscrit également dans la continuité d'actions conjointes menées auparavant notamment dans le domaine de la météorologie.

*Al Alam.:

- Kenza El Ghali, membre du comité exécutif du parti de l'Istiqlal, affirme que le parti de la balance est déterminé à exercer son rôle d'opposition constructive au sein du conseil de la ville de Fès ainsi qu'au niveau de la région de Fès-Meknès. La parlementaire a par ailleurs souligné que son parti ne ménagerait aucun effort pour renforcer sa présence auprès des électeurs dans cette région.

*Al Massae.:

- Le secrétaire général du PPS, Mohamed Nabil Benabdallah, est monté au créneau contre les partis et les élus qui n'ont pas respecté les décisions de la coalition gouvernementale à l'occasion de l'élection des conseils des régions, faisant allusion au RNI et au MP. Benabdallah a noté que ces résultats ne reflètent pas la volonté des électeurs qui ont accordé la majorité des voix au PJD.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- La Bourse de Casablanca s'apprête à entamer de nouvelles réformes pour élargir ses activités et mettre en place un nouveau cadre d'action dans la perspective de concurrencer des bourses au niveau africain, à savoir la bourse de Johannesburg, du Caire et le marché des actions de Lagos.

*Rissalate Al Oumma.:

- Le PDG de la Banque centrale populaire, Mohamed Benchaâboun, a souligné, mardi lors d'une conférence de presse destinée à la présentation des résultats semestriels 2015 du groupe, que cette période a été marquée par de bons résultats financiers et commerciaux qui confortent les choix stratégiques de la banque malgré une conjoncture difficile.

*Akhbar Al Yaoum.:


- L'agence Bloomberg a indiqué, lundi, que l'OCP envisage, pour la première fois, l'ouverture de son capital à des investisseurs étrangers. Selon Bloomberg, l'OCP serait en train d'étudier l'apport d'investisseurs étrangers tels que des fonds souverains, prélude à une offre publique initiale dans les deux ou trois ans. 

- Le leader au parti de la Balance, Omar Hjira, a affirmé que Hamid Chabat "serait disponible à discuter de la question de sa démission à l'issue des élections des conseils communaux et de la Chambre des conseillers, qualifiant la position de Chabat de "logique". Les répercussions de la décision de la commission exécutive du Parti de l'Istiqlal relative au "soutien critique" à la majorité gouvernementale continuent de faire des remous dans les rangs du PI.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- En déclarant "la désobéissance partisane", Yassmina Baddou, Hjira, Mediane, Al Kadiri et Al Ansari ne répondent plus aux appels de Hamid Chabat , selon des sources informées au sein du Parti de l'Istiqlal. Les mêmes sources soulignent que ce qui est arrivé décrédibilise Chabat et confirme la volonté de ces dirigeants de mener la bataille de son éviction du secrétariat général.

- La liste des présidents élus des 12 régions dévoile que la plupart des présidents ont un profil économique ou ont déjà occupé des fonctions publiques comme c'est la cas de Habib Choubani, ancien ministre des relations avec le Parlement et la société civile, ou Ahmed Khchichen, ancien ministre de l'Education nationale. Mustapha Bakkoury, de formation économique, présidera la région de Casablanca-Settat, à l'instar d'Ibrahim Moujahid, le président de la région Béni Mellal-Khénifra, qui dirige plusieurs entreprises commerciales. La liste comprend également deux secrétaires généraux de partis, Mohand Laenser du Mouvement populaire et Mustapha Bakkoury du PAM.

*Attajdid.:

- Commentant l'élection des présidents des régions, le secrétaire général du PPS, Mohamed Nabil Benabdallah, a indiqué que les élus de son parti ont subi "des pressions" pour se positionner à l'encontre de la décision du parti de soutenir les candidats de la majorité, affirmant que le parti du Livre est resté fidèle aux candidats de la coalition gouvernementale dans toutes les régions.

Libé
Mercredi 16 Septembre 2015

Lu 652 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs