Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue de presse quotidienne du mardi 18 aout 2015




Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés mardi 18 aout 2015.:

* Le Matin.:


- Bilan positif des différentes juridictions du Royaume. Du moins sur le plan quantitatif. En effet, les performances des tribunaux en termes d'affaires traitées en 2014 sont plutôt satisfaisantes comme en témoignent les chiffres fournis par la direction des études, de la coopération et de la modernisation au sein du ministère de la Justice et des Libertés. Ainsi, durant l'exercice précédent, les différentes juridictions, toutes catégories confondues, ont rendu leurs verdicts dans pas moins de 2.644.113 affaires sachant que le nombre d'affaires en cours devant les tribunaux durant cette période était de 3.444.783, soit un pourcentage de 76.76 pc. - L'initiative "la Caravane de la vie" chargée de la sensibilisation à la sécurité routière empreinte son rythme de croisière. Initiée le 20 juillet par le comité national de la prévention des accidents de la circulation (CNPAC), cette unité de sensibilisation mobile a déjà sillonné 24 villes du Royaume sur les 42 prévues initialement dans le cadre du plan d'action du CNPAC pour 2015. "Ce qu'il faut savoir, c'est qu'il existe six caravanes qui sillonnent les différentes villes du Royaume en même temps pour sensibiliser la population et surtout les enfants de 6 à 14 ans aux dangers de la route. Ces caravanes prennent différents itinéraires. Chaque unité suit un parcours déjà tracé à l'avance'', explique Halima Fizor, chef de service chargée de la sécurité routière au sein de la CNPAC.

*Libération.:


- Le renchérissement du coût des matières premières et la persistance de la concurrence déloyale a fortement impacté au premier semestre 2015 l'activité de la Société nationale d'électrolyse et de pétrochimie (SNEP), dont le niveau de la production s'est replié de 15 pc, induisant un chiffre d'affaires en baisse d'environ 17 pc. La Société a estimé que son résultat d'exploitation semestriel devrait ressortir déficitaire. La filiale d'Ynna Holding a aussi relevé que le marché de l'éthylène, en déconnexion totale avec la baisse des cours du pétrole, a connu à fin juin 2015 une forte pression à la hausse sur les prix.

*Aujourd'hui le Maroc.:

- La Samir multiplie les annonces, les promesses et tente de gérer la crise moyennant de la communication en attendant du concret. Une augmentation de capital annoncée, mais pas avant la mi-octobre alors que la société croule sous une dette de près de 40 milliards de dirhams, dont une bonne partie est devenue exigible. La douane vient de demander une saisie arrêt pour recouvrer les 13 milliards DH que lui doit Samir.

- "Certains candidats n'hésitent pas à recourir à des pratiques malsaines d'achat de voix. J'espère qu'en 2015, ces pratiques s'afficheront en régression et que nous irons de plus en plus vers des votes politiques liés à des programmes ou basés sur des personnalités qui ont des assises", a indiqué Mohamed Nabil Benabdallah, secrétaire général du PPS. "Nous allons réaliser un score historique pour le PPS", a-t-il promis dans un entretien accordé au journal.

*L'Opinion.:


- Karim Ghellab, membre du comité exécutif du Parti de l'Istiqlal, a démenti les allégations de certains médias selon lesquels il aurait bénéficié indument de biens fonciers lors de la période au cours de laquelle il assumait la responsabilité de la gestion du secteur de l'équipement et des transports. Il a indiqué que ces données "erronées" tendent à induire en erreur l'opinion publique nationale en vue d'attenter à sa réputation et sa personne.

- Selon les projections de Bank Al Maghrib, la dette au trésor devrait être ramenée à 62,1 pc du PIB en 2019. Dans le cas de la réalisation de ce scénario, cette baisse n'atteindra pas le niveau d'avant la crise. En outre, le poids de la dette réelle, en incluant la dette garantie par l'Etat contractée par les entreprises publiques, est de 81 pc. Cette dette est insoutenable et insupportable. Le remboursement de cette dette est une hypothèque qui pèse sur tous les Marocains. Chaque Marocain paie chaque année au titre du service de la dette 5000 DH. 

*Al Bayane.:

- Un faux départ pour la Chambre de commerce, d'industrie et des services de Casablanca. Dès la première session consacrée à l'élection du président et des membres du Bureau, le quorum n'a pas été atteint. Sur les 148 membres qui composent cette institution dans sa nouvelle configuration, seuls 91 ont signé la feuille de présence. Les élus du PJD, qui étaient présents ont refusé de signer. 

- Chambre de commerce, d'industrie et de services d'Agadir. La conduite par Taieb Boussaid du PPS a remporté 21 voix, lui permettant ainsi de disposer du tiers des sièges, dont ceux de trésorier-adjoint, du rapporteur et du rapporteur-adjoint. La présidence de la Chambre a été remportée par Karim Achengli du PAM, qui a été élu lundi nouveau président en remplacement de Said Dor du Parti de l'Istiqlal.

*L'Economiste.:


- Les promotions dans l'immobilier combinées à la baisse des taux d'intérêts et au redressement de l'activité économique en Europe ont requinqué le crédit à l'habitat. L'encours des prêts aux particuliers et aux Marocains résidant à l'étranger a augmenté de 6 pc à fin juin, après une hausse de 4,2 pc à la même période en 2014. Les banques ont appliqué un taux moyen de 5,92 pc pour l'acquisition d'un logement au deuxième trimestre 2015.

- Le torchon brûle entre la Commission nationale de contrôle et de protection des données personnelles et la Fédération nationale du e-commerce au Maroc. Les opérateurs contestent un acharnement du gendarme des données personnelles sur leur secteur. Pour eux, le nombre de plaintes déposées contre les opérateurs du e-commerce est surdimensionné par rapport à la taille totale du secteur "sans que cela ait d'impact réel sur la protection des données personnelles", estime El amine Sarhani Idrissi, président de la Fédération.

*Al Massae.:

- Fouad Abdelmoumni, expert en développement, indique que les décisions relatives à la compensation ne devraient pas remplacer une politique pour un vrai développement et une égalité des chances. Selon lui, la réduction des charges de la Caisse de compensation est encore faible vu la baisse des cours des produits pétroliers, alors que le problème se pose quand les prix de ces produits atteignent des niveaux dramatiques.

*Rissalat Al Oumma.:

- Omar Mounib, vice-président de la Fédération interprofessionnelle des producteurs de fruits et légumes au Maroc, affirme que les professionnels ont reçu des promesses des parties concernées pour examiner leurs contraintes. "Nous ne sommes pas contre l'impôt mais contre la stratégie de sa mise en œuvre", a-t-il dit.

*Al Haraka.:


- SM le Roi Mohammed VI poursuit l'œuvre de consolidation de la démocratie, de l'Etat de droit et du développement économique, souligne dimanche le journal portugais "Correio da Manha". Dans un article intitulé "Tirer parti de la proximité", le journal affirme que le Souverain a fait montre, depuis les premiers jours de son règne, d'une parfaite connaissance de la réalité de son pays, sachant que le Maroc est doté d'une réalité politique et culturelle variée dans ses influences et ses composantes. 

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Grâce à la hausse des exportations, notamment des phosphates et des automobiles, le déficit commercial au premier semestre 2015 s'est allégé de 23,7 pc en glissement annuel à 77,3 milliards de dirhams.

*Assabah.:

- La coordination nationale des assistants techniques en pharmacie a observé dimanche un sit-in à Rabat contre l'exclusion dont elle fait l'objet par le ministère de tutelle, faisant savoir que ce ministère, par son projet de loi relatif à l'exercice des professions de préparateur et de manipulateur des produits de santé, nuit aux intérêts des assistants techniques en pharmacie.



*Bayane Al Yaoum.:

- Vers l'équipement de Casablanca en des technologies modernes par les grandes sociétés mondiales. La ville de Casablanca s'apprête au lancement du premier "village intelligent" à Casanearshore. Une équipe américaine est en train de mettre les dernières retouches au village avant sa mise en service en septembre prochain.

*Al Mounaataf.:


- Hassan El Mardi, secrétaire général du Syndicat populaire des salariés, prédit que les syndicats les plus représentatifs vont se coaliser à la rentrée sociale pour faire face au plan unilatéral conçu par Benkirane pour la réforme des retraites, mettant en garde contre les conséquences de cette mesure sur la paix sociale.

*Attajdid.:

- Le secrétaire général du PJD Abdelilah Benkirane affirme que la stabilité dont jouit le Maroc a été fondée sur des faits, soulignant que le PJD était le premier à réclamer des réformes avec la préservation des institutions. Benkirane a par ailleurs estimé que la pression et le trafic d'influence ne sont plus fructueux aujourd'hui.

*Al Alam.:

- Adel Benhamza, membre du comité exécutif du Parti de l'Istiqlal et porte-parole officiel du parti, indique que plusieurs indices dénotent qu'il y a "une ambiance de corruption" pire qu'auparavant. Mohamed El Meskaoui, président du réseau marocain de protection des deniers publics, met en garde contre un "reniement" de la démocratie, qui risque de toucher le processus démocratique dans le pays, appelant le chef du gouvernement et le ministre de l'Intérieur à prendre leurs responsabilités et à contrer tout ce qui pourrait nuire aux échéances électorales.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le prix du gaz butane sur le marché mondial a reculé à 462,5 dollars la tonne au premier semestre 2015, contre 764,69 dollars la tonne à la même période de l'année dernière. De même, le prix du sucre a baissé à son niveau le plus bas depuis 2009. Ce recul va à l'encontre des raisons avancées par le gouvernement, qui semble déterminé à lever le soutien affecté à ces deux produits.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Le Secrétariat général du gouvernement acquiesce à une requête présentée par Mohamed Salah Tamek, délégué général de l'Administration pénitentiaire et de la réinsertion, dans laquelle il demande de construire 22 prisons sans procédure des marchés publics. Ce projet coûtera environ 40 milliards de centimes, selon des sources concordantes de la Délégation générale et du ministère des finances.

Libé
Mardi 18 Août 2015

Lu 557 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs