Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue de presse quotidienne du jeudi 05 novembre 2015


Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés jeudi 05 novembre 2015



 

*Le Matin.:

- Le ton monte à nouveau entre les centrales syndicales et le gouvernement à cause du projet de réforme des retraites proposé par le chef du gouvernement. Les syndicats ont convoqué une réunion d'urgence mercredi dernier. La réunion à laquelle ont pris part l'UMT, la CDT et la FDT (aile Azzouzi), en plus de l'UGTM, vise à mettre d'accord les syndicats sur les actions à mener au cours des deux prochains mois. Le recours à une nouvelle grève générale est plus que probable. Kafi Cherrat, le secrétaire général de l'UGTM, a déclaré au Matin que les syndicats réunis préféraient ne pas communiquer sur la teneur de leur rencontre. Il a affirmé également qu'une conférence de presse sera organisée le 10 novembre prochain pour annoncer les actions qui seront entreprises. 

- L'accès équitable des femmes à tous leurs droits n'est pas encore une réalité. C'est ce qui ressort du rapport du budget genre de la loi de Finances 2016. La place des femmes dans la fonction publique avoisine les 39,4 pc à fin mai 2015, contre 34 pc en 2002, avec une représentativité qui varie selon les ministères. Le taux de féminisation dans le ministère de l'Intérieur ne dépasse pas 10 pc. De même, la présence féminine dans les hautes fonctions de responsabilité est près de 16,4 pc en 2014. Dans le domaine de l'enseignement, les statistiques montrent que le taux d'abandon pour les filles s'est établi à 4 pc durant l'année scolaire 2014-2015. De même, les femmes demeurent les plus touchées par l'analphabétisme avec un taux de l'ordre de 41,9 pc en 2014, contre 22,1 pc pour les hommes.

*L'Opinion.:

- Les centres régionaux des métiers de l'éducation et de la formation (CRMEF) vivent au rythme des grèves et des protestations. Les professeurs contestent la position annoncée par le directeur des affaires juridiques et du contentieux rattachant les CRMEF aux académies régionales de l'éducation et de la formation. Quant aux élèves-enseignants, ils protestent contre la séparation jugée "injuste et incompréhensible" entre formation et recrutement. Le ministère avait signifié que le concours d'accès aux CRMEF permettra l'obtention d'un certificat de qualification pédagogique ouvrant la voie aux élèves-enseignants admis à passer un concours de recrutement des enseignants selon les postes budgétaires disponibles et selon les besoins du département.

- La CGEM ne voit dans le projet de loi pour 2016 que des menaces. Ce sont les petites structures qui en pâtiront, s'inquiète-t-elle. Le patronat a également dénoncé l'allongement du délai de prescription à 10 ans et l'application de la procédure pénale aux infractions stipulées dans l'article 192 du projet. Le relèvement de la contribution de solidarité sur l'auto-construction inquiète également la CGEM. Pour elle, cela pourrait asphyxier le secteur de la construction déjà en crise.

*Aujourd'hui le Maroc.:


- Les responsables de l'Institution du Médiateur affichent leur colère dans le rapport annuel de l'Institution contre une bonne partie de l'administration publique jugée le plus souvent très peu coopérative. Pour l'Institution, la mission d'une médiation est de détecter les dysfonctionnements mais lorsque ces derniers sont répétés et repris par tous les rapports annuels et continuent d'exister sans que le citoyen ne sente des efforts pour y remédier, cela devient la vraie question si ce n'est le vrai dysfonctionnement.

- Le Maroc s'est classé pour la troisième année consécutive en tête des pays de l'Afrique du Nord en termes de prospérité et de bien-être, selon l'indice de prospérité 2015 de "Legatum Institute". Le Royaume a préservé son classement de leader dans cette région, selon les critères établis par cet institut de recherche basé à Londres, qui tient compte de plusieurs facteurs dont les performances économiques, la gouvernance, l'entreprenariat, les opportunités d'affaires, l'éducation, la lutte contre la corruption, la santé, les libertés individuelles, la sûreté et la sécurité ainsi que le capital social. Dans la région du Moyen-Orient, les Emirats arabes unis viennent en tête suivis du Koweït, de l'Arabie Saoudite, de la Jordanie et du Liban. Sur le plan mondial, le Maroc occupe la 79ème position sur une liste comprenant 142 pays.



*Libération.:

- De nombreux Marocains et Espagnols, notamment des Canariens, ont souffert des horreurs et des tortures perpétrées par le polisario, souligne mercredi le journal électronique espagnol "Siglo XXI" (Siècle 21). "Plusieurs Espagnols et Canariens ont été la cible d'attentats terroristes commis par le polisario" qui a fait des victimes aussi parmi ses propres membres dissidents, souligne la publication dans un article sous le titre "Crimes séparatistes au Sahara". "Siglo XXI" rappelle le cas des bateaux de pêches espagnols "Cruz del Mar" et "Mencey de Abona" qui ont été les cibles d'attaques des milices du polisario durant les années 70 et 80 dans la zone entre le Sahara et les Iles Canaries et qui ont provoqué la mort de plusieurs pêcheurs canariens. 

- Les prix des communications mobiles et d'Internet ont accusé une baisse annuelle de l'ordre de 15 pc et de 4 pc respectivement, a annoncé lundi l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). A fin septembre 2015, le revenu moyen par minute (ARPM) a atteint 0,28 DHHT/min, contre 0,33 DHHT/min durant la même période une année auparavant, relève un communiqué de l'ANRT. Pour sa part, la facture moyenne par client Internet a baissé de 4 pc, s'établissant à 24 DHHT/mois au 30 septembre 2015 contre 25 DHHT à la même période de 2014, indique la même source, tout en ajoutant que la facture moyenne mensuelle de l'Internet mobile enregistre une baisse de 6 pc (17 DHHT/client à fin septembre 2015) alors que la facture de l'ADSL connaît une hausse de 4 pc (95 DHHT/ client à fin septembre 2015).

*Al Bayane.:


- Contrairement à ce qui a été relayé par certains médias, le ministre de la Santé El Houssaine Louardi a été catégorique: l'accord signé avec les étudiants en médecine n'a pas prévu le retrait du projet de service national sanitaire. Le chef du département de la Santé a été on ne peut plus clair, mardi devant la Chambre des conseillers, en déclarant que le procès-verbal paraphé par les étudiants grévistes et les ministres de Santé et de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, vise à trouver un terrain d'entente entre toutes les parties prenantes afin d'aboutir à des solutions pragmatiques, voire efficaces, facilitant l'accès aux soins à tous les citoyens.

- Le renforcement des droits du consommateur figure aujourd'hui dans l'ordre des priorités gouvernementales. Six nouveaux arrêtés d'application viennent soutenir la protection de l'emprunteur contre les aléas de l'endettement. L'application effective est prévue pour le 1er avril prochain, soit 6 mois après la publication desdits arrêtés dans le Bulletin officiel opérée le 1er octobre 2015. Les six arrêtés veulent équilibrer les relations entre les établissements de crédits et le consommateur.

*L'Economiste.:

- Le Maroc se positionne résolument bien dans le spectre d'intervention de la Banque européenne pour le reconstruction et le développement (BERD). Après la validation, en février dernier, d'une première stratégie pays dédiée au Royaume, lequel a également abrité ces deux derniers jours le 1er forum économique réunissant la banque et ses partenaires de la zone méridionale et orientale du bassin méditerranéen (Région Semed). L'institution financière cumule un portefeuille d'investissement de 2,3 milliards d'euros dans 80 projets à travers cette région (Maroc, Egypte, Jordanie et Tunisie) depuis 2012, dont un peu plus de 600 millions d'euros rien qu'au Maroc.

- Pas encore de visibilité pour les agrumiculteurs. C'est pour la deuxième année consécutive que le ministère de l'Agriculture ne sort pas les prévisions de récolte, alors que la campagne d'export a démarré depuis près d'un mois. Tout au plus, les professionnels ont eu droit à un chiffre brut: 2 millions de tonnes de production prévue. Pas de répartition par groupe de produits ni par région. Or, la période de formation des fruits (juin-juillet 2015) a été marquée par d'importantes chutes de la floraison et particulièrement dans le Souss qui assure la moitié de la production agrumicole et 70 pc de l'export.

*Akhbar Al Yaoum.:


- L'opération de renouvellement de la flotte des taxis a concerné plus de 10.000 véhicules, dont 7.500 petits taxis et 3.000 grands taxis à fin septembre 2015. Le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, Cherki Drais, a mis en avant, lors de la présentation du budget sectoriel du ministère de l'Intérieur devant la commission de l'intérieur à la Chambre des représentants, la création d'un fonds relatif au soutien de l'opération de renouvellement de la flotte des taxis.

*Assabah.:

- La ministre de la Solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima Hakkaoui, a donné mardi, au siège de la wilaya de la région Marrakech-Safi, le coup d'envoi officiel au Programme de renforcement des capacités dans le domaine des accessibilités. Ce programme comporte une série de sessions de formation au profit des architectes et techniciens des communes territoriales, des agences urbaines et des bénévoles des associations œuvrant dans le domaine du handicap.

* Al Alam.:

- Le chef du gouvernement entame la mise en œuvre de la réforme des retraites. Le projet a été déposé au Secrétariat général du gouvernement et fera bientôt l'objet de délibérations du conseil du gouvernement. Abdallah Khamlich, secrétaire général du syndicat des fonctionnaires de la Caisse marocaine des retraites (CMR), affilié à l'UGTM, affirme que la centrale syndicale, et par conséquent son syndicat, rejettent absolument la réforme "unilatérale" que le chef du gouvernement veut mettre en œuvre sans prendre l'avis des partenaires sociaux et du Conseil économique, social et environnemental (CESE).

- Inédit! L'Université Mohammed V de Rabat a prescrit des taxes d'inscription de 2000 DH à ses étudiants fonctionnaires. Cette décision prise par la présidence de l'université, et qui a été généralisée à toutes les facultés relevant de cette université, a été décriée par ces étudiants qui ont accusé l'université de vouloir résoudre ses difficultés financières à leurs frais.

*Al Haraka.:


- La Marche verte demeure, quarante ans après, un symbole du triomphe de la volonté de l'édification, du développement et de la démocratisation sur les velléités bellicistes et destructrices, a affirmé Sidi Mohamed Fadel Dadi, ancien membre fondateur du ''polisario''. Dadi s'est dit persuadé que les projets de développement qui seront inaugurés dans ces provinces auront un grand impact socio-économique sur les grandes villes du Sahara marocain, qui ont atteint un niveau de développement égal, voire supérieur dans bien des cas, à celui enregistré dans les autres villes du Royaume.

- Des experts arabes et internationaux se réunissent durant trois jours à Marrakech, pour débattre de questions et problématiques relatives à la législation et au management du secteur du sport, le but étant d'améliorer le système sportif mondial. Intervenant à cette occasion, le ministre de la Jeunesse et des sports, Lahcen Sekkouri, a relevé que le choix du Maroc pour abriter cette rencontre traduit la confiance placée dans le Royaume au niveau international.

*Al Mounaataf.:

- Le premier président de la Cour des comptes a affirmé, devant les députés de la commission de la justice, de la législation et des droits de l'Homme à la Chambre des représentants, avoir réservé 4 millions de dirhams aux opérations de contrôle et de suivi des déclarations de patrimoine ainsi qu'à celles relatives à l'audit des finances des partis politiques. Les parlementaires ont jugé ce montant insuffisant. 

- Le nombre d'abonnés Internet au Maroc s'est établi au troisième trimestre de 2015 à 13,89 millions, soit un taux de croissance annuelle de 63,54 pc, rapporte lundi l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). Le taux de pénétration a atteint 41,1 pc, précise un communiqué de l'ANRT. Le parc Internet mobile marque une progression annuelle de 69,58 pc avec 12,81 millions d'abonnés, de même que le parc ADSL (1,08 million d'abonnés).

*Bayane Al Yaoum.:


- Les versions 2015 des normes internationales ISO 9001 et ISO 14001 portant respectivement sur les systèmes de management de la qualité et de l'environnement ont été adoptées en tant que normes marocaines par la commission nationale de normalisation des systèmes de management relevant de l'Institut marocain de normalisation (Imanor). L'adoption de ces nouvelles versions en tant que normes marocaines offrira aux entreprises marocaines des outils leur permettant de mieux s'organiser pour satisfaire les attentes du marché, affirme Imanor dans un communiqué. 

- Oxford Business Group a indiqué jeudi que le succès enregistré par le port et la zone franche de Tanger-Med a incité le Maroc à poursuivre ses efforts engagés pour l'amélioration et l'expansion de son infrastructure portuaire régionale. A l'heure actuelle, près de 98 pc du commerce extérieur marocain passe par les ports - soit plus de 100 millions de tonnes par an - et ce grâce à des liaisons maritimes entre le Royaume et ses principaux partenaires commerciaux qui ne cessent de croître.

*Rissalate Al Oumma.:

- Le secrétaire général de l'Union constitutionnelle, Mohamed Sajid, a indiqué que, "quand le chef du gouvernement ne procède pas à des réformes de fond bien qu'il dispose d'une conjoncture favorable et de conditions de stabilité interne, cela signifie qu'il a échoué dans ses missions". Lors d'une journée d'étude organisée par le groupe parlementaire de l'UC, Sajid a appelé le gouvernement à affecter les montants économisés dans le cadre de la réforme de la Caisse de compensation à des projets d'investissement d'envergure au lieu de les employer dans des programmes non productifs.

- Abderrahmane Mekkaoui, expert en études militaires et stratégiques, a indiqué que l'appel que le Maroc a lancé aux Nations unies pour qu'elles assurent la protection des droits du peuple kabyle était "évident et nécessaire", ajoutant que l'Algérie, qui s'obstine à diffuser des assertions fallacieuses et erronées sur les droits de l'Homme au Sahara marocain, viole ces mêmes droits sur son territoire à travers la répression qu'elle exerce en Kabylie.

*Al Massae.:

- Le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, a démenti le retrait du projet du service national sanitaire, affirmant que son département et celui de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres sont parvenus à un accord avec les étudiants en médecine relatif à la non soumission du dit projet dans sa version actuelle à la procédure d'approbation. Le ministre a souligné, en réponse à une question orale à la Chambre des conseillers, que le projet du service national sanitaire est susceptible de résoudre le problème de la pénurie des ressources humaines dans les régions éloignées, affirmant que le Maroc connaît un manque quantitatif et qualitatif en termes de ressources humaines sanitaires.

*Al Ahdath Al Maghribia.:


- Une enveloppe de 3.700 millions de dirhams servira au financement de la stratégie de la Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion au titre de 2016-2018 qui se base sur 4 axes et vise la concrétisation de 60 objectifs à travers 130 mesures. C'est ce qui a été dévoilé par le délégué général Mohamed Salah Tamek, mercredi, lors de la présentation du budget sectoriel de la Délégation devant la commission de la justice, de la législation et des droits de l'Homme à la Chambre des représentants. Tamek a également fait savoir que pour couvrir tous les établissements pénitentiaires, son administration aura besoin de plus de 14.000 fonctionnaires.

*Attajdid.:

- Le nombre des bénéficiaires de l'indemnité pour perte d'emploi de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a atteint 4.975, depuis le lancement de cette procédure, en mai 2015, à fin septembre dernier. Le ministre de l'Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, a souligné, mercredi lors de la présentation du budget sectoriel de son département devant les membres de la commission des secteurs productifs à la Chambre des représentants, que le coût financier de cette opération a atteint 58,34 millions de dirhams.

- Le Maroc a avancé dans le classement de la croissance mondiale établi par le think-tank britannique Legatum Institute. Le Maroc est passé du 85ème rang l'année dernière au 79ème rang, dépassant tous les pays de l'Afrique du Nord. Le classement a souligné que le Maroc a accru sa performance dans 8 indicateurs qui concernent l'économie, l'esprit de l'entreprenariat, les postes d'emploi, la gouvernance, l'éducation, la santé, la sécurité, la liberté individuelle et le capital social.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le Maroc, qui possède de nombreux atouts, est en passe de se positionner en tant que "superpuissance solaire" mondiale grâce au projet d'envergure d'Ouarzazate qui devrait, à terme, générer 580 mégawatts d'électricité, souligne, mardi, la chaîne américaine d'information continue "CNN". La chaîne US indique que le Royaume s'apprête à inaugurer dans quelques semaines la première phase de la plus grande centrale solaire thermodynamique au plan mondial, dont les travaux de construction ont été lancés par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en 2013.

- Le ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara, s'est entretenu, mardi à Rabat, avec une délégation de chefs d'entreprises françaises conduite par le président du groupe de travail sur les financements alternatifs de MEDEF International, Thierry de Margerie, des moyens de consolider davantage les investissements sur le marché marocain, notamment dans les secteurs du gaz naturel liquéfié (GNL) et des énergies renouvelables. Dans une déclaration à la presse à l'issue de ces entretiens, M. Amara a souligné que les discussions ont permis de donner une certaine visibilité sur les différents programmes énergétiques nationaux entrepris par le Royaume, relevant que le Maroc offre, pour les années à venir, d'innombrables opportunités d'investissements susceptibles d'intéresser ces entreprises françaises.

Libé
Jeudi 5 Novembre 2015

Lu 936 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs