Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue de presse du vendredi 11 septembre 2015


Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés vendredi 11 septembre 2015



*Le Matin.:

- Fathallah Sijilmassi, le secrétaire général de l'UpM, a exposé devant une délégation de journalistes marocains les grands projets initiés par l'Union, en particulier les projets profitant au Maroc. Ainsi, sur un total de 33 projets mis sur les rails par l'UpM, 26 concernent le Maroc en tant que bénéficiaire, pour une valeur dépassant 600 millions d'euros. Cela fait du Royaume le principal partenaire de l'Union, suivi de la Tunisie, de la Jordanie et de l'Egypte. Les projets dont bénéficie le Maroc concernent la promotion de l'emploi des jeunes, les femmes, les infrastructures urbaines, l'environnement, le soutien aux petites et moyennes entreprises...

- Le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, a affirmé que la filière sucrière occupe "une place stratégique dans l'agriculture marocaine et se positionne parmi les secteurs agro-industriels les plus importants". Il s'est dit satisfait que les efforts de partenariat aient été couronnés par la réalisation d'une production de sucre blanc à partir de plantes sucrières locales (canne et betterave à sucre) de 510.000 tonnes au cours de l'actuelle campagne agricole, soit un taux de couverture de 41% contre 29% en moyenne lors des cinq dernières années. Akhannnouch a tenu ces propos à l'ouverture de la Conférence internationale du sucre, jeudi à Marrakech.

*L'Opinion.:

- Le ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration, Anis Birou, a affirmé mercredi que le Maroc a mis en œuvre la nouvelle politique migratoire sur la base d'une approche participative ayant impliqué l'ensemble des acteurs et intervenants au niveau national. Il a estimé que cette nouvelle politique adoptée par le Maroc est "juste et efficace". La politique relative aux questions d'immigration et d'asile, lancée depuis deux ans sur Hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, a été caractérisée par ses dimensions "humanitaire et des droits humains", en ce sens qu'elle a rendu le sourire et ravivé l'espoir de dizaines de milliers de migrants en situation irrégulière, a ajouté le ministre, qui s'exprimait lors d'un séminaire sur ce sujet.

- Une mission économique britannique effectuera une visite de travail au Maroc du 10 au 12 novembre prochain pour donner une nouvelle impulsion aux échanges commerciaux et au partenariat entre les deux pays, a annoncé mercredi le ministre britannique chargé de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, Tabias Ellwood. L'annonce a été faite lors d'une rencontre organisée par l'ambassadeur du Maroc au Royaume-Uni Lalla Joumala et Mostafa Terrab, co-président du Morroccan-british Business Council. Actuellement plus de 200 entreprises marocaines exportent leurs produits vers la Grande-Bretagne et près d'une centaine de compagnies britanniques sont déjà présentes au Maroc.

*Aujourd'hui le Maroc.:


- La filière du sucre assure 10 millions de journées d'emploi par an dans le rural. Milieu où se concentrent 46% des habitants du Maroc et où 75% de la population vit au-dessous du seuil de pauvreté. Ces données fournies par Fimasucre démontrent que la privatisation de cette filière en 2005 a fortement contribué à la satisfaction du Maroc en sucre. En effet, la capacité globale du groupe Cosumar, unique opérateur industriel dans cette filière, permet la production de 1,65 millions de tonnes de sucre blanc par an. Ce qui dépasse la consommation domestique qui est de 1,2 million de tonnes par an.

- Un accord d'honneur a été signé entre les trois partis PJD, RNI et PPS, le 9 septembre, afin de reconduire Ibrahim Hafidi comme seul élu pour la présidence de la région Souss-Massa. A l'issue de cet accord, les trois partis ont également mis en place la constitution du bureau du conseil régional. Le bureau du conseil régional de Souss-Massa sera présidé par Ibrahim Hafidi du RNI. La première vice-présidence a été attribuée au PJD.

* Libération.:

- Première réunion du conseil de gouvernement après les élections communales et régionales du 4 septembre, premières tensions entre les composantes d'une majorité au bord de l'explosion. La tension entre le parti du chef du gouvernement et le Rassemblement national des indépendants a atteint son paroxysme ce jeudi 10 septembre, quelques heures seulement avant la tenue du conseil de gouvernement. Contre toute attente et après un accord conclu avec le PJD, Rachid Talbi Alami, le président RNI de la Chambre des représentants, vient de déposer sa candidature pour présider la mairie de Tétouan. Il se présente contre le candidat du PJD et donne à voir les premiers déchirements entre les alliés de la coalition.

- Les entreprises chinoises et européennes en quête de compétitivité et de croissance appelées à prendre part à la dynamique mise en place dans le cadre du Plan d'Accélération Industrielle. Intervenant dans le cadre du Sommet Sino-Européen des Entrepreneurs 2015 (SEES), tenu les 7 et 8 septembre à Paris, le ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, Moulay Hafid Elalamy a souligné que ce Plan a permis d'identifier des métiers, dont le développement est ouvert au partenariat avec la Chine et l'Europe, notant que le Royaume offre l'avantage d'être un relais de croissance vers le continent africain.

* Al Bayane.:


- Les éléments aujourd'hui connus dans l'affaire des deux journalistes français Eric Laurent et Catherine Graciet, mis en cause pour tentative de "chantage" et d'"extorsion de fonds" du Maroc sont "accablants", affirme le quotidien français "Le Monde", dans son numéro daté de jeudi. "Le mal est fait", écrit la publication, expliquant que les deux journalistes étaient prêts à renoncer à la publication d'un ''ouvrage critique sur le Maroc'' contre de l'argent. Le journaliste français Eric Laurent avait contacté le Cabinet Royal pour annoncer qu'il se préparait à publier, avec Catherine Graciet, un livre sur le Maroc, mais qu'il était prêt à y renoncer si on lui remettait trois millions d'euros. 

- Lundi prochain, les présidents des régions dans leur nouvelle configuration seront élus. Trois jours plus tard, le jeudi 17 septembre, il sera procédé à l'élection des présidents des conseils préfectoraux et provinciaux. Et par la force des lois, un mouvement des walis aurait lieu dans les prochains jours pour cadrer les wilayas sur les douze nouvelles régions et se conformer aux dispositions de la nouvelle Constitution. C'est dire que quatre walis vont sauter et probablement certains autres vont changer de wilaya ou seront remplacés par de nouveaux profils.

* L'Economiste.:

- Priorité à l'accélération du paiement des entreprises, réduction des délais à 60 jours s'alignant ainsi sur ceux prévus par la loi sur les délais de paiement, transparence avec les fournisseurs...Il s'agit là des instructions du ministre des Finances aux établissements et entreprises publics pour l'élaboration des budgets 2016. Les propositions doivent être approuvées par les conseils d'administration avant le 1er novembre 2015 et le transfert des propositions au ministère devrait, à son tour, s'effectuer avant fin novembre. Les arriérés et les délais de paiement de l'Etat ont toujours empoisonné la vie à l'entreprise.

- Le textile-habillement montre des signes d'essoufflement de sa contribution au PIB industriel. Sa part a été réduite de moitié sur la période 2005-2014. D'un côté, le Maroc perd du terrain dans les industries à forte intensité de main-d'œuvre telles que le textile et l'habillement. Il en gagne cependant dans certains secteurs à forte intensité de capital tels que les produits chimiques, les métaux de base et les véhicules automobiles.

*Al Alam.:


- Le Syndicat national des médecins du secteur libéral a fustigé, dans un communiqué, le ministre de la Santé pour l'accord qu'il avait conclu le 3 aout dernier avec les professeurs universitaires leur permettant d'exercer la médecine hors des établissements hospitaliers publics. Le ministre avait auparavant interdit aux médecins du secteur public de travailler dans les cliniques privées.

*Al Haraka.:

- La délégation de l'Office national marocain du tourisme (ONMT) pour le Portugal a été nominée pour la 12ème édition du "Portugal TravelAward", selon les organisateurs. Outre le Maroc, trois autres pays à savoir le Brésil, l'Espagne et Macao ont été également nominés pour ce prix organisé conjointement par la revue Publituris, la Chambre municipale de la ville portugaise d'Albufeira et l'Office du tourisme de l'Algarve (Sud). Le "Portugal TravelAward", dont la cérémonie de remise se tiendra cette semaine, est une distinction internationale des meilleures performances dans le secteur du tourisme. 

*Al Mounaataf.:

- La requête adressée par l'Office des changes aux banques marocaines au sujet des déclarations au titre de la Contribution libératoire s'inscrit dans le cadre de son travail de contrôle et de suivi, conformément aux dispositions législatives et réglementaires applicables en la matière. "Le contrôle effectue par l'Office des Changes à ce titre se fait uniquement sur la base des numéros de déclarations et non sur l'identité des déclarants", indique l'Office dans un communiqué publié en réponse à certains supports médiatiques qui ont fait part "d'une éventuelle demande adressée par l'Office aux banques marocaines leur demandant la liste des numéros de déclarations des personnes qui n'auraient pas rapatrié les liquidités déclarées au titre de la contribution libératoire, et ce, dans les délais requis en la matière".

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:


- La coalition gouvernementale est menacée d'effondrement à cause de la concurrence pour la présidence des régions. La candidature de Rachid Talbi Alami, président de la Chambre des représentants, pour la présidence de la commune de Tétouan a constitué un coup dur qui a dévoilé la fragilité de la coalition dirigée par Abdelilah Benkirane. Un leader au sein de la majorité a souligné au journal que le RNI se doit de prendre la bonne décision, choisir son véritable allié et ne pas se placer dans la majorité et l'opposition à la fois.

- Le ministre de la Santé, El Houssein El Ouardi adopte la politique de la fuite en avant en ignorant les syndicats et les coordinations du secteur et en les écartant du débat direct et effectif concernant le service sanitaire obligatoire qui fait l'objet d'une farouche opposition dans les rangs des médecins. Le ministre de tutelle a opté pour un dialogue par voie électronique au lieu de s'asseoir avec les acteurs concernés par cette réforme.

*Al Massae.:

- Le compte à rebours pour remplacer Mohand Laenser à la tête du ministère de la Jeunesse et des sports a été lancé au sein du Mouvement populaire, ont indiqué des sources partisanes, relevant que les discussions et les contacts ont débuté depuis que Laenser a décidé de se porter candidat à la présidence de la région Fès-Meknès.

- Le secrétaire général du Parti de l'Istiqlal Hamid Chabat a créé la surprise en se portant candidat à la présidence de la région Fès-Meknès, malgré sa défaite au niveau de Fès dont il était le maire. Une source a indiqué au journal que les réunions des partis de l'opposition se sont poursuivies pour trancher les candidatures des présidents des régions avant la fin de la date limite de dépôt des candidatures.

*Assabah.:


- Selon plusieurs sources, le secrétaire général du PJD Abdelilah Benkirane, le président du RNI Salaheddine Mezouar, le secrétaire général du Parti du Mouvement populaire Mohand Laenser et le secrétaire général du PPS Mohamed Nabil Benabdallah se sont réunis en marge du conseil de gouvernement, tenu jeudi, afin d'aplanir les obstacles qui entravent la coordination de la majorité concernant les présidences des conseils des communes et des régions. Selon ces sources, Benkirane a décidé d'intervenir pour régler le différend qui a éclaté entre son parti, le RNI et le PPS et concerter une modalité qui ferait que les composantes de la majorité votent en faveur d'un seul candidat de la majorité.

- Les professionnels du bâtiment négocient avec le gouvernement en vue de prolonger l'exonération fiscale. Les représentations professionnelles du secteur du BTP ont tenu plusieurs réunions avec les ministères concernés afin d'adopter une stratégie comprenant les différents intervenants et métiers et de définir les mesures susceptibles de soustraire le secteur de la crise dans laquelle il s'enfonce actuellement. La nouvelle stratégie va constituer une feuille de route pour le secteur, indique une source informée, ajoutant que plusieurs ministères sont engagés dans ce chantier.

*Bayane Al Yaoum.:

- Le président de l'Association professionnelle sucrière (APS), Mohamed Fikrat, a indiqué que le Maroc est l'un des rares pays au monde à disposer d'une capacité de production du sucre issu de la betterave et de la canne à sucre et du raffinage. Fikrat, qui s'exprimait lors de la Conférence internationale du sucre, tenue à Marrakech, a affirmé que le Maroc est le 6-ème plus grand consommateur et le 4-ème plus grand importateur du sucre en Afrique.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Le Rassemblement national des indépendants a de nouveau crée la confusion dans la répartition des régions après le dépôt de candidature par Rachid Talbi Alami pour la présidence de la municipalité de Tétouan et le maintien par Amina Benkhadra de sa candidature face au candidat du PJD pour la région de Rabat-Salé-Kénitra. Le dernier délai de dépôt des candidatures a démontré clairement que les accords des leaders des partis politiques n'étaient pas toujours respectés dans les régions et les communes.

- Les opérations de contrôle, effectuées du 15 juillet au 31 août 2015, par les services de la direction régionale de l'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer et du Gharb-Chrarda-Beni Hssen, ont permis la saisie de 71 tonnes de produits alimentaires périmés et impropres à la consommation.

* Akhbar Al Yaoum.:


- Après un calme fragile entre le PJD et le RNI, la tension est devenue palpable la nuit de mercredi à jeudi après que Rachid Talbi Alami a présenté au dernier moment sa candidature pour la présidence du conseil communal de Tétouan, après avoir déclaré qu'il ne prendrait pas part à la course pour briguer ce poste. Cette décision surprise a accentué la tension entre Abdelilah Benkirane et Salaheddine Mezouar.

- A moins de deux semaines de l'Aid Al Adha et en attente des données du ministère de l'Agriculture, la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges a relevé que la hausse moyenne prévue des prix est de 400 dirhams. L'augmentation variera entre 37 et 48 dirhams le kilo dans certaines régions et pour certaines espèces. L'offre atteindra 8 millions de têtes, dont 5 millions du cheptel ovin et 2 millions du cheptel caprin.

* Attajdid.:

- Un brusque développement marque le processus des alliances pour la constitution du conseil communal de Tétouan et du conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Une source partisane a souligné que le PJD a officiellement signé un accord pour la constitution d'une alliance avec les conseillers de l'Istiqlal et du PAM pour occuper le poste de la présidence de la commune de Tétouan en la personne du président sortant, Mohamed Id Amar.

- Le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid a indiqué que les projets des budgets 2016 des établissements et entreprises publics doivent être approuvés avant le 1er novembre. Il a défini la fin du mois de novembre comme date limite pour le transfert des projets de budgets 2016 au ministère de tutelle. Le ministre a appelé les établissements et entreprises publics à consolider leur contribution pour réaliser un développement économique équilibré et intégré pour la concrétisation des grandes réformes et des grands chantiers du pays.

* Rissalate Al Oumma.:

- Le Maroc s'est classé troisième parmi les pays arabes au niveau de l'indice du budget ouvert (IBO) 2015, derrière la Jordanne et la Tunisie, indique Transparency Maroc. Lors d'une conférence de presse dédiée à la présentation des résultats de la cinquième édition de l'enquête internationale sur l'indice du budget ouvert 2015, initiée en partenariat avec International Budget Partnership, Transparency Maroc souligne que le Maroc a obtenu le score de 38 sur 100 et se classe 74ème parmi 102 pays concernés, alors que la Jordanie et la Tunisie occupent la 66ème place avec des scores respectifs de 55 et 42, rappelant que le classement du Maroc est identique à celui de 2012.

Libé
Vendredi 11 Septembre 2015

Lu 821 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs