Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue de presse du vendredi 11 décembre 2015


Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés vendredi 11 décembre 2015





*Le Matin.:

- Le projet de loi de Finances pour 2016 (PLF 2016) revient à la Chambre des représentants pour une seconde lecture après son adoption mercredi par la Chambre des conseillers. Il devra être voté par les députés au plus tard le mardi 15 décembre. La Chambre des conseillers l'a approuvé à la majorité, 47 conseillers ayant voté pour, 18 contre, alors que 21 conseillers se sont abstenus.

- Le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchemmach, préconise un marketing communicationnel pour permettre à son institution de s'ouvrir davantage sur le monde extérieur. Il s'agit là d'une nouvelle démarche empruntée par la nouvelle Chambre des conseillers afin de résorber les insuffisances enregistrées en la matière. Pour ce faire, le bureau de la Chambre se penche sur la préparation d'une nouvelle stratégie communicationnelle qui répondra aux attentes de l'ensemble des acteurs, notamment les médias. Benchemmach, qui s'exprimait au cours d'une conférence de presse, a d'autre part démenti que la Chambre ait accordé une prime de présence (800 DH/jour) aux conseillers parlementaires afin de les motiver à assister aux travaux des commissions. 

*Libération.:

- La grève générale observée dans les secteurs de la fonction publique et les collectivités territoriales a connu un plein succès avec des taux allant jusqu'à 90 pc. C'est d'ailleurs le cas dans l'enseignement et la santé où le taux enregistré oscillait entre 85 et 90 pc, alors que dans les collectivités territoriales, celui-ci a dépassé les 70 pc dans le milieu urbain et un peu moins dans le monde rural. Pour le secrétaire général de la FDT, Abdelhamid Fatihi, cette grève générale est un message clair au gouvernement afin qu'il réponde aux doléances de la classe ouvrière.

- Le président du Groupement des pétroliers du Maroc (GPM), Adil Ziyadi, a affirmé au journal que le diesel 10 PPM (particules par million) est, d'ores et déjà, commercialisé mais pas encore généralisé, expliquant qu'une première obligation au niveau de l'achat est désormais établie puisque les importations de la part des sociétés se font dorénavant avec le 10 PPM . Et si certaines d'entre elles vendent encore du 50 PPM, fait-il ressortir, c'est parce qu'elles en gardent dans leurs stocks, signalant que le gouvernement leur a donc accordé un délai jusqu'au 31 mars pour que la situation soit assainie dans tous les dépôts et pour que la commercialisation soit généralisée à 100 pc.

*Aujourd'hui le Maroc.:


- Environ 2.722.000 parmi 6 millions de permis de conduire sur support papier, soit 45 pc, doivent être remplacés par des permis de conduire sur support électronique d'ici le 31 décembre courant. Pour les cartes grises, il reste 955.000 cartes à remplacer, selon une source proche du dossier au ministère de l'Equipement et du transport. Renouveler tous ces permis et cartes grises en si peu de temps semble impossible. Mais le ministère est formel: il n'y aura pas de délai supplémentaire.

*L'Opinion.:

- Les participants aux Assises nationales sur la politique foncière de l'Etat ont appelé mercredi à renforcer la sécurisation foncière et à faciliter l'accès des citoyens à un logement décent. Lors de ces Assises de deux jours, placées sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, les spécialistes du secteur ont souligné que le renforcement de la sécurisation foncière vise à immuniser la propriété immobilière et augmenter sa valeur économique et foncière via plusieurs mesures. Ils ont appelé à la création de sections foncières spécialisées au niveau des tribunaux afin d'accélérer l'examen des affaires immobilières, et exhorté les secteurs œuvrant dans l'immobilier à développer un système d'information géographique.

- La troisième session des consultations politiques entre le Maroc et le Sultanat d'Oman s'est tenue mardi à Mascate sous la présidence de la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération Mbarka Bouaida et le secrétaire général du ministère omanais des Affaires étrangères Badr Bin Hamad Bin Hamood Albusaidi. Lors de cette rencontre, la partie omanaise a salué le rôle de SM le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, dans la protection du statut juridique d'Al Qods-Est, la préservation de la spécificité arabe et islamique de la ville sainte et de son héritage humain. Les deux parties ont appelé à un règlement juste et durable du conflit israélo-arabe sur la base de l'initiative arabe de paix et les résolutions pertinentes de la légalité internationale.

*Al Bayane.:


- La sécheresse s'empare des champs et la situation devient alarmante. Le constat est visible et clairement confirmé par la communauté des agriculteurs. L'absence des pluies durant le mois de novembre et le début du mois de décembre devient inquiétante et le risque d'avoir des cycles courts de germination se confirme davantage. Néanmoins, l'effet varie selon qu'il s'agisse de zones dites Bour où la quasi-totalité de la campagne céréalière est condamnée ou de périmètre irrigué qui continue de fonctionner normalement. Le moral des agriculteurs est au plus bas. Pour cause, le retard des précipitations devient agaçant et l'absence de toutes informations ou de chiffres officiels sur l'état des lieux de la surface agricole utile aggrave encore ce sentiment de désespoir qui les taraude.

- La prochaine conférence mondiale sur le climat (COP22) aura lieu du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech, a annoncé, jeudi à Paris, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar. "Le Maroc, qui s'est toujours engagé dans la lutte contre les changements climatiques, avait abrité la COP7 en 2001 et sera honoré d'accueillir la COP22, du 7 au 18 novembre dans la ville ocre", a dit Mezouar lors d'une plénière organisée dans le cadre de la COP21. La ville de Marrakech, qui a accueilli des rencontres multilatérales historiques, "constitue un carrefour entre l'Orient et l'Occident", a-t-il souligné.

*L'Economiste.:

- Faire partie du paysage régional. C'est l'objectif des professionnels du tourisme, maintenant que la régionalisation avancée est actée. Les associations professionnelles ont un rôle à jouer dans la confection des plans régionaux de développement touristiques, insiste Fouzi Zemrani, co-président de la Confédération nationale du tourisme. Au lendemain de la mise en œuvre de la régionalisation et surtout au moment même où la vision 2020 peine à démarrer, l'adaptation des associations professionnelles au contexte est une priorité.

- C'est une opportunité pour la restructuration du tissu économique constitué à plus de 92 pc de PME et de TPE. En 2010, le gouvernement avait institué un dispositif pour encourager les entreprises individuelles à se transformer en sociétés sans aucun impact fiscal. La mesure n'a pas connu l'engouement escompté. Du 1er janvier 2011 au 31 décembre 2014, à peine 409 entreprises individuelles se sont transformées en sociétés. Si bien que le dispositif a été reconduit à plusieurs reprises. Il s'éteindra le 31 décembre 2016.

*Assabah.:


- Le ministre des Affaires générales et de la gouvernance Mohamed Louafa a déclaré devant les conseillers parlementaires, mercredi, que des gouvernements précédents présentaient des données erronées dans les projets de lois de finances. Louafa a indiqué que ces gouvernements déclaraient 50.000 postes d'emploi à créer dans le secteur public devant les parlementaires et l'opinion publique alors qu'ils n'en créaient en fin de compte que 15.000. La même chose s'appliquait au volume des investissements publics où l'on déclarait 30 milliards DH mais on en réalisait seulement la moitié, a-t-il ajouté.

- Le ministre de l'Economie et des finances Mohamed Boussaid a déclaré que les groupes de l'opposition lui avaient fait des critiques objectives lors de la réunion de la commission des finances alors qu'ils l'avaient "flagellé" lors de la séance plénière, les appelant à ne pas faire circuler des chiffres erronés. Il s'est en outre dit stupéfait des lazzis dont l'opposition a criblé l'approche du gouvernement pour le rétablissement des équilibres macroéconomiques, faisant remarquer que plusieurs économies ont fait faillite parce qu'elles n'ont pas maîtrisé le déficit, l'inflation et la détérioration des réserves en devises.

*Bayane Al Yaoum.:

- Le secrétaire général du PPS Mohamed Nabil Benabdellah appelle à établir un dialogue social constructif afin de surmonter le blocage sur la réforme des régimes des retraites. Benabdellah, qui était l'invité d'une émission diffusée mercredi sur 2M, a indiqué que le dialogue social est une valeur fondamentale dans toute société démocratique, soulignant l'urgence de la réforme du système de retraite pour prévenir le déficit prévu cette année à 3 milliards de dirhams.

- Le ministre de l'Emploi et des affaires sociales Mohamed Seddiki a souligné, mercredi à Casablanca, que la question de la santé et de la sécurité des travailleurs revêt une importance particulière pour son département vu la multiplicité et la diversité des accidents de travail. Il juge que la sécurité professionnelle au Maroc "ne présage rien de bon", affirmant que le ministère est déterminé à agir sur tous les fronts pour sensibiliser les travailleurs et les employeurs.

*Al Mounaataf.:


- Le Maroc a réitéré, mercredi à Genève, son attachement irréversible aux principes fondamentaux du droit international humanitaire (DIH), tout en dénonçant "la pratique de double standard" dans la gestion de certains conflits. Lors de la 32e conférence internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, l'ambassadeur représentant permanent du Royaume auprès de l'ONU, Mohamed Aujjar, a souligné la disposition du Maroc à "œuvrer avec tous les acteurs humanitaires en matière de respect du DIH et pour mieux servir les populations affectées".

- Le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) a recommandé, dans un mémorandum présenté mercredi à Rabat, la révision du Dahir n 1-58-377 relatif aux rassemblements publics. Ce mémorandum, dévoilé lors d'un point de presse par le président du CNDH, Driss El Yazami, en présence du secrétaire général du Conseil, Mohamed Sebbar, à l'occasion de la Journée internationale des droits de l'Homme (10 décembre), recommande au législateur de procéder à la révision de ce dahir régissant les rassemblements publics, portant sur des dispositions communes aux réunions et aux rassemblements publics, sur certains articles du Dahir et sur les principes de l'utilisation de la force.

*Al Haraka.:

- Le groupe parlementaire du parti du Mouvement populaire à la Chambre des conseillers appelle à concevoir un modèle de développement qui, au lieu de se contenter de répartir les richesses, les produirait. Les conseillers de ce groupe ont dit accueillir positivement les mesures prises par le gouvernement.

*Al Alam.:

- Le parti de l'Istiqlal prend part à une mission d'information en Chine, prévue du 14 au 23 courant, à l'invitation du parti communiste chinois. Cette visite sera effectuée à Pékin et à d'autres villes. La participation à un séminaire sur le 13ème plan quinquennal chinois et le développement socioéconomique de la Chine figure au programme de cette visite.

*Al Massae.:


- Un nouveau rapport de l'institut "Germanwatch" a salué les efforts et la politique climatique du Maroc visant à réduire les risques du réchauffement climatique. L'indice de cet institut a fait ressortir que le Maroc est le premier parmi les pays arabes en termes de performance pour lutter contre ce phénomène et se classe avec les 10 meilleurs pays, parmi 61 pays, ayant des politiques efficientes de lutte contre le changement climatique en 2016.

- Des dysfonctionnements majeurs dans le foncier au Maroc ont été diagnostiqués à l'occasion des Assises nationales sur la politique foncière de l'Etat, tenues mardi et mercredi à Skhirat. Les spéculations et le désordre marquant l'octroi des lots de terrains en dehors de toutes réglementation ont diminué l'assiette foncière et augmenté les prix et les marges bénéficiaires, ont relevé les participants.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a souligné, lors d'un colloque organisé par l'Académie du Royaume, que l'interaction positive du Maroc avec son environnement continental a abouti à des constantes religieuses et culturelles communes de dimension populaire, dont la constante spirituelle du soufisme. Il estimé que grâce à la propagation du soufisme, le Maroc a réussi à donner aux pays africains un outil de protection contre les "tempêtes intellectuelles" qui se sont déchaînées après l'indépendance.

- Le plan de développement de l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences "ANAPEC 2020" s'inspire des orientations royales, des dispositions constitutionnelles, des programmes gouvernementaux et des orientations de la Stratégie nationale pour l'emploi à l'horizon 2025 et constitue une véritable feuille de route de l'Agence pour les cinq années à venir, indique un communiqué de l'ANAPEC. Ce nouveau plan présente l'approche de l'ANAPEC et les axes de développement des projets structurants et vise l'insertion de 445.000 personnes dans la vie active.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:


- Les Etats-Unis sont disposés à promouvoir et renforcer les relations de coopération avec le Royaume du Maroc, notamment dans le domaine sécuritaire, a indiqué mercredi à Rabat le sous- secrétaire d'Etat adjoint principal à la Défense, Brian McKeon. A l'issue d'entretiens avec la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mbraka Bouaida, le responsable américain, en visite dans le Royaume, s'est félicité de la qualité des relations historiques qui lient le Maroc et les Etats-Unis d'Amérique.

- L'organisation socialiste des femmes ittihadies exprime sa condamnation de toutes les formes de violence à l'égard des femmes et sa préoccupation quant retard dans la mise en place de l'Autorité pour la parité et la lutte contre toutes formes de discrimination, appelant à mettre en application les dispositions de la Constitution en la matière. L'organisation a estimé, dans un communiqué publié à l'occasion de la journée internationale des droits de l'Homme, que cette journée constitue une occasion pour évaluer le bilan des acquis et des régressions et un nouveau départ pour des stratégies de lutte prometteuses et participatives pour défendre les droits sociaux, économiques, politiques et culturels de la femme marocaine.

*Attajdid.:

- Une étude sur le don d'organes a conclu que 60 pc de Marocains instruits sont disposés à faire don de leurs organes au cours de leur vie, un taux qui atteint 70 pc après le décès. Selon les résultats de cette étude, 40 pc des personnes interrogées disent être prêts à faire un don au cours de leur vie au profit d'un membre de la famille, alors que seulement 20 pc sont prêts à le faire abstraction faite de l'identité du bénéficiaire.

*Akhbar Al Yaoum.:


- La controverse sur les résultats de la grève générale observée par les syndicats refait surface. Alors que les syndicats parlent d'une paralysie des secteurs concernés par la grève, le gouvernement nie et parle d'échec et de succès limités dans certains secteurs.

- Le gouvernement approuve un décret sur l'aide juridictionnelle en faveur des avocats, en lui affectant 6 milliards de centimes. Le décret fixe cette aide à 2.500 DH concernant les affaires déférées à la Cour de cassation, 2.000 DH pour celles soumises à la Cour d'appel et 1.500 DH pour les affaires traitées devant les tribunaux de première instance.

*Rissalate Al Oumma.:

- Le président de la Chambre des conseillers, Abdelhakim Benchemmach, a déclaré lors d'une conférence de presse tenue au siège de la deuxième Chambre, que les informations relayées concernant "des fonctionnaires fantômes" qui bénéficieraient d'un salaire du budget de l'Etat sans effectuer leur travail au sein de la Chambre, sont "fausses et suscitent l'étonnement".

- Les participants aux Assises nationales sur la politique foncière de l'Etat ont appelé, au terme de ce conclave, à consolider la sécurité foncière et à faciliter l'accès des citoyens à un logement décent. Ils ont mis l'accent sur l'importance de la dimension sécurisation, qui permet de protéger le foncier et d'augmenter sa valeur économique à travers plusieurs mesures.

Libé
Vendredi 11 Décembre 2015

Lu 802 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs