Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue de presse du lundi 21 septembre 2015


Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés lundi 21 septembre 2015:



*Le Matin.:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI a eu, samedi au Palais Marchane à Tanger, des entretiens officiels avec le Président de la République française, François Hollande, qui effectuait une visite de travail et d'amitié dans le Royaume. Ces entretiens ont porté sur la volonté et l'ambition renouvelée des deux pays de renforcer le partenariat d'exception qui lie le Maroc et la France. La lutte contre le terrorisme et le radicalisme, dimension importante du partenariat entre les deux pays, s'est notamment concrétisée par la signature d'un accord bilatéral portant sur la formation d'imams français au Maroc, consacrant davantage la pertinence du modèle marocain de gestion du champ religieux.

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid, de SAR la Princesse Lalla Salma, de SAR la Princesse Lalla Hasna, et de Lalla Oum Kelthoum, épouse de SAR le Prince Moulay Rachid, a offert, samedi soir au Palais Royal à Tanger, une réception en l'honneur du Président de la République française, SEM. François Hollande et de la délégation qui l'accompagne.

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de S.A.R. le Prince Héritier Moulay El Hassan et de S.A.R. le Prince Moulay Rachid, et le Président de la République française, François Hollande, ont procédé, samedi au quartier M'Ghogha à Tanger, à l'inauguration de l'atelier de maintenance des trains à grande vitesse, un projet structurant favorisant le transfert de technologies et de savoir-faire entre les deux pays. 

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid, et le Président de l'Etat Français, SEM. François Hollande, ont procédé, dimanche à la Commune urbaine ''Gueznaya'' (Préfecture de Tanger-Assilah), au lancement des travaux de construction de l'Institut de formation aux métiers des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique (IFMEREE).

*Libération.:

- Le déroulement des dernières échéances électorales en partant des résultats des communales et régionales jusqu'à la constitution des bureaux des communes, des régions et des provinces, tels ont été les points inscrits à l'ordre du jour de la réunion du Bureau politique de l'USFP qui a eu lieu vendredi dernier. Le communiqué du bureau politique a indiqué que les organes du parti avaient fait face aux manoeuvres fomentées par des adversaires contre le parti en vue de porter atteinte à la force de l'USFP, lors de la phase des candidatures. Les membres du bureau politique ont également débattu de la gestion par le gouvernement des élections à travers les décisions prises débouchant ainsi sur des dysfonctionnements manifestes.

- Le Conseil d'administration de la Banque Africaine de Développement (BAD) a approuvé, récemment à Abidjan, un prêt de 112,86 millions d'euros au profit du Maroc pour contribuer au financement du projet de construction du complexe portuaire Nador West Med. Une note de l'institution bancaire panafricaine rendue publique jeudi à Abidjan, indique que ce prêt, accordé à la Société Nador West Med (SNWM) avec garantie de l'Etat, servira plus précisément à financer la construction des infrastructures portuaires de la première phase dudit complexe. "Situé sur la côte méditerranéenne et dans le Nord-Est du Royaume, le complexe s'articule autour d'un grand port et d'un pôle commercial, industriel, logistique et tertiaire qui sera réalisé sur une zone franche d'environ 1.500 ha et une zone extra portuaire d'environ 2.500 ha", rappelle la BAD, notant que ce projet sera progressivement mis en exploitation à partir de l'année 2021.

*L'Economiste.:


- A quelques semaines de la présentation du projet de loi de Finances en conseil de gouvernement, les concertations entre la CGEM et la Direction générale des impôts se poursuivent. Des simulations sur des dispositifs proposés par le patronat sont en cours comme c'est le cas pour la fiscalité de groupe. Une vieille requête du patronat que le fisc a toujours écartée mais qui pourrait être introduite l'année prochaine. A côté de la fiscalité de groupe, le patronat ressort encore une fois la nécessité d'une imposition progressive qui tiendrait compte du niveau des bénéfices.

- L'année 2015 promet d'être un bon cru pour l'OCP. Les résultats semestriels de l'Office affichent bonne mine. Le chiffre d'affaires ressort à 23,89 milliards de DH, en progression de 23,3 pc. Une augmentation imputable à la hausse significative des volumes de vente de la roche et d'acides et de l'appréciation du dollar par rapport au dirham. La flexibilité de l'outil industriel a permis à l'entité de se positionner sur les marchés où la demande était forte, notamment en Afrique et en Inde.

*L'opinion.:

- Exceptionnelle est la caractéristique principale des relations maroco-françaises. Et la visite de travail et d'amitié que vient d'achever le président français François Hollande au Royaume ne l'a pas moins été. La déclaration faite par le chef de l'Etat français, à son arrivée à Tanger, traduit parfaitement l'évolution qu'ont connue ces relations. "Je voudrais que nos deux pays entrent dans une nouvelle phase de partenariat", a indiqué M. Hollande, qui était accompagné d'une délégation diversifiée, mais dont la composition reflète l'intérêt particulier accordé à quelques thèmes précis. Le choix de Tanger pour accueillir le chef d'Etat français rajoute à la dimension symbolique de l'évènement, la cité du Détroit étant le siège de l'usine Renault et sera relié par la ligne à grande vitesse (LGV) en construction à Casablanca. Les Français ont fini par se rendre compte que leurs relations avec le Maroc revêtaient une importance stratégique à plus d'un titre. Au sud de la Méditerranée, le Royaume est un partenaire politique fiable, qui a su imprimer un caractère pragmatique à ses relations avec les pays amis et alliés étrangers. 

- Le comité exécutif du parti de l'Istiqlal a tenu, vendredi dernier, sa réunion hebdomadaire ordinaire sous la présidence de Hamid Chabat, secrétaire général du parti, au cours de laquelle il a examiné un ordre du jour comprenant des questions d'ordre politique, organisationnel et électoral.

*Aujourd'hui le Maroc




- La Banque africaine de développement (BAD) réitère son engagement en faveur du Maroc. Un nouveau prêt vient d'être approuvé pour le financement d'une infrastructure de taille. Ainsi, la BAD a accordé au Maroc un encours de 112,86 millions d'euros pour la construction de la première phase du complexe portuaire Nador West Med. Le complexe, dont l'exploitation est prévue à partir de 2021, comprendra un grand port ainsi qu'un pôle commercial, industriel, logistique et tertiaire, et ce sur une zone franche d'environ 1.500 hectares. Le complexe portuaire Nador West Med connaîtra également la construction d'une digue principale de 4.200 m, une digue secondaire de 1.200 m, un terminal hydrocarbures avec 3 postes pétroliers de 110 ml chacun, d'une capacité de 14 millions de tonnes, deux terminaux à conteneurs avec un quai d'une longueur de 1.520 m, d'une capacité de 3 millions d'EVP (avec en option, la possibilité d'ajout d'un autre quai de 1.440 m).



- L'école marocaine va mal. Dans son rapport intitulé "Vision 2015-2030: pour une école de l'équité, de la qualité et de la promotion", le Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) répertorie les nombreux dysfonctionnements. La déperdition scolaire, la faible maîtrise des connaissance et des langues, les lacunes de la formation initiale et continue et l'accès limité à l'apprentissage sont autant d'obstacles auxquels est confronté notre système éducatif. Le Conseil recommande de traduire le contenu de cette vision sous forme d'une loi-cadre promulguée par le Parlement, qui fera foi d'un contrat national. Le Conseil plaide dans son rapport pour la généralisation de l'enseignement fondée sur l'égalité des chances. Pour y parvenir, il propose un ensemble de mesures. Il estime qu'il faudrait engager l'Etat et les familles dans l'obligation de l'enseignement préscolaire et prévoir son intégration progressive dans l'enseignement primaire.

*Al Bayane

- Le secrétaire général du ministère de la Santé a assuré que le projet du service sanitaire national donne aux médecins concernés le droit au même salaire que leurs homologues du secteur public ainsi que le droit à l'assurance médicale, au logement et à la participations aux concours de recrutement, outre le calcul de l'ancienneté dans le service en vue de l'avancement et de la retraite. Le responsable a tenu à réfuter les allégations qui circulent sur ce projet, dans un communiqué conjoint du ministère de la Santé et du ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, rendu public vendredi suite à la réunion tenue le 11 septembre dernier pour l'examen du dossier revendicatif de la coordination nationale des étudiants en médecine au Maroc et de la Commission nationale des médecins internes et résidents. 

- La communauté marocaine établie en Espagne est "parfaitement intégrée" dans la société ibérique, malgré les effets de la crise économique de 2008 et des différences entre les cultures et les coutumes, selon Mohamed Dahiri, chercheur à l'Université Complutense de Madrid. Intervenant lors d'une rencontre organisée vendredi par l'Institut Royal Elcano, un des principaux "think-tank" en Espagne, l'universitaire a indiqué, citant un sondage publié récemment, que 81 pc de Marocains se disent "parfaitement intégrés" dans la société espagnole. Le sondage fait ressortir que plus de 70 pc des membres de la communauté marocaine résidant dans ce pays, dont la plupart sont des jeunes (72,5 pc), affirment être "à l'aise", a expliqué cet expert en migration.

*Attajdid.:


- Abdelilah Benkirane a exprimé, lors d'une rencontre de communication organisée par le secrétariat général du PJD, sa satisfaction des résultats obtenus par son parti lors des élections régionales et communales du 4 septembre. Le membre du secrétariat général du PJD, Mustapha Ramid a, de son côté, indiqué que "nous pouvons nous targuer d'avoir pu dépasser nombre de dysfonctionnements ayant entaché les précédentes élections communales", affirmant que "les élections ont été caractérisées par la liberté, l'intégrité et la transparence malgré les tentatives des corrupteurs".

- Une mission commerciale espagnole de la province de Cuenca (Centre de l'Espagne) se rend du 19 au 23 octobre prochain au Maroc, dans le but de prospecter les opportunités d'affaires dans le Royaume, a-t-on indiqué auprès des organisateurs. Initiée par la Confédération régionale d'entreprises de Cuenca, en collaboration avec les organisations d'entreprises provinciales, la mission multisectorielle, qui regroupe différentes entreprises de la région, a pour objectif d'explorer les opportunités d'investissement offertes par le Maroc et de promouvoir l'internationalisation des entreprises de cette région espagnole au Maroc, un pays qui offre un cadre favorable pour les investissements des sociétés locales, souligne la même source.

*Al Massae.:

- Le secrétaire général du Parti de l'Istiqlal a réussi "temporairement" de désamorcer la colère des istiqlaliens après avoir annoncé, lors de la réunion du comité exécutif du PI tenue vendredi, son intention de présenter sa démission au conseil national du parti prévu le 17 octobre prochain et d'appeler à la tenue d'un congrès général du PI au début de l'année prochaine, selon des sources au sein du parti.

- La directrice de Maroc Export, Zahra Maafiri, a affirmé jeudi à Casablanca à l'ouverture de la première édition du Forum "B to B meetings Made in Morocco", que 5.400 exportateurs marocains dirigent leurs produits vers 180 marchés internationaux et contribuent au développement économique du Maroc. Elle a indiqué que cette première édition du Forum constitue une opportunité de rencontre intra-tissu économique national de plusieurs secteurs d'activités et se proposent de créer des synergies pour promouvoir le label "Made in Morocco", de détecter les complémentarités afin de favoriser les exportations à forte valeur ajoutée, de créer des alliances pour mutualiser les ventes et de développer une offre marocaine intégrée et compétitive.


*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Les bénéfices de l'OCP enregistrent une hausse de 67 pc et dépassent 4 milliards de DH au cours du premier semestre 2015 grâce notamment à l'appréciation du dollar par rapport au dirham. Le chiffre d'affaires de l'OCP ressort à 23,89 milliards de DH, en progression de 23,3 pc.

- La crise de l'immobilier se répercute sur le secteur cimentier au Maroc. Le groupe Holcim Maroc a annoncé, vendredi dernier lors d'une conférence de presse à la Bourse de Casablanca, une baisse de 7,8 pc de ses résultats lors du premier semestre de 2015 (294,41 millions de dirhams à fin juin dernier contre 319,58 millions lors de la même période de 2014).

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid, et le Président de la République française, SEM. François Hollande, ont procédé, samedi au quartier M'Ghogha à Tanger, à l'inauguration de l'atelier de maintenance des Trains à Grande Vitesse, un projet structurant favorisant le transfert de technologies et de savoir-faire entre les deux pays, réalisé pour un investissement global de 640 millions de dirhams.

- Les réserves internationales nettes se sont établies à 211,7 milliards de dirhams (MMDH) au 11 septembre 2015, en hausse de 20,8 pc en glissement annuel, a annoncé Bank Al-Maghrib (BAM). D'une semaine à l'autre, ces réserves se sont inscrites en hausse de 0,1 pc, a précisé BAM qui vient de publier ses indicateurs hebdomadaires. Durant la période allant du 10 au 16 septembre 2015, la Banque centrale a injecté un montant de 30 MMDH, répartis entre les avances à 7 jours sur appel d'offres, à hauteur de 14 MMDH, et les opérations de prêts garantis accordés dans le cadre du programme de soutien au financement de la TPME à hauteur de 16 MMDH.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Le secrétaire général du Parti de l'Istiqlal anticipe les appels à sa démission en annonçant, à l'ouverture de la réunion du comité exécutif, son intention de démissionner lors de la prochaine réunion du conseil national du parti. Chabat n'a pas tranché sa décision en indiquant que "le conseil national a les pleins pouvoirs", ce qui laisse penser qu'il souhaiterait obtenir encore une fois la confiance du conseil national.
*Rissalate Al Oumma.:

- Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid, et le Président de l'Etat Français, SEM. François Hollande, ont présidé, dimanche à la Commune urbaine ''Gueznaya'' (Préfecture de Tanger-Assilah), la cérémonie de lancement de ''l'Appel de Tanger, pour une action solidaire et forte en faveur du Climat'', une initiative qui traduit la détermination des deux pays à joindre leurs efforts pour que la communauté internationale trouve des réponses adéquates et appropriées à la problématique du changement climatique.

*Al Haraka.:

- Le président français, François Hollande, qui effectue une visite d'amitié et de travail officielle au Maroc à l'invitation de SM le Roi Mohammed VI, a exprimé, samedi à Tanger, son souhait de voir les deux pays entrer dans ''une nouvelle phase de partenariat''. ''Je suis venu à Tanger dans le cadre d'une visite de travail et d'amitié qui était préparée depuis plusieurs mois. Je voudrais que nos deux pays entrent dans une nouvelle phase de partenariat'', a-t-il déclaré à la presse, peu après son arrivée à l'aéroport international Ibn Battouta. Vu la multitude de sujets économiques, culturels et linguistiques, la France et le Maroc ont non seulement une longue histoire mais aussi un avenir extrêmement fécond.

*Al Alam.:

- La déclaration conjointe franco-marocaine relative à la coopération en matière de formation d'imams consacre le rôle international du Maroc dans la diffusion d'un Islam de la paix et du juste milieu. Le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a qualifié d'"événement diplomatique important" la signature de la déclaration conjointe franco-marocaine relative à la coopération en matière de formation d'imams, sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid, et le président de la République française, François Hollande. La signature de cette déclaration conjointe constitue un "événement diplomatique extraordinaire", a-t-il dit, relevant que "c'est pour la première fois qu'une déclaration en ce sens est signée entre un pays musulman et un Etat laïc et qui porte sur des questions fondamentales relevant de l'usage de la religion et ose mettre le doigt sur les points devant identifier le rôle de la religion en tant que source du bienfait, de la paix et de l'amour".

*Assabah.:

- La majorité rafle la présidence des assemblées de Fès et Meknès, le PJD a remporté celle de la préfecture de Fès, le RNI a dominé à Taounate et le MP a eu le dernier mot à Ifrane, permettant aux partis de la coalition gouvernementale d'avoir la part du lion dans les assemblées des neuf provinces que compte la région de Fès-Meknès, notamment les assemblées préfectorales de Fès et de Meknès, et les assemblées provinciales de Taounate et d'Ifrane. Les SAP, de leur côté, ont fait l'évènement à El Hajeb, contrairement à d'autres villes où se déroule un combat acharné entre les différents partis pour prendre la présidence d'assemblées dépourvues d'une vision claire sur leur avenir politique.

*Al Mounaataf.:


- Le Conseil du gouvernement, réuni jeudi à Rabat sous la présidence du Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a adopté un projet de décret modifiant le dahir numéro 1.59.351 du 1er Joumada II 1379 (2 décembre 1959) relatif au découpage administratif du Royaume. Ce projet de décret, présenté par le ministre de l'Intérieur, entre dans le cadre de l'adaptation du découpage territorial des wilayas des régions avec le nouveau découpage régional qui a réduit de 16 à 12 le nombre de régions, a indiqué le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi dans un point de presse à l'issue du Conseil, précisant que ce projet de décret vise la révision du nombre de wilayas afin de procéder à la création d'une wilaya par région, dont la compétence territoriale est identique à celle de la région concernée.

- Le Maroc constitue un acteur essentiel de la stabilité régionale, a souligné samedi la présidence française. Dans un document rendu public à l'occasion de la visite d'amitié et de travail, samedi et dimanche au Maroc, du président français, François Hollande, à l'invitation de SM le Roi Mohammed VI, la présidence française affirme que ce déplacement est ''une occasion de réaffirmer l'engagement des deux pays dans la lutte contre le terrorisme''. Pour l'Elysée, le soutien du Maroc à l'action menée par la France à l'échelle internationale revêt ''un caractère essentiel''. Rappelant les liens qu'entretient le Royaume avec les pays de l'Afrique de l'Ouest et les pays arabes notamment ceux du Golfe, la présidence française relève que l'Afrique de l'Ouest est une priorité de la politique étrangère marocaine, faisant remarquer que le Maroc entretient avec les Etats de cette zone des relations liées à une proximité culturelle, linguistique et religieuse.

*Bayane Al Yaoum.:

- Le Conseil d'administration de la Banque Africaine de Développement (BAD) a approuvé, mercredi à Abidjan, un prêt de 112,86 millions d'euros au profit du Maroc pour contribuer au financement du Projet de construction du complexe portuaire Nador West Med. Une note de l'institution bancaire panafricaine rendue publique jeudi à Abidjan, indique que ce prêt, accordé à la Société Nador West Med (SNWM), avec garantie de l'Etat, servira plus précisément à financer la construction des infrastructures portuaires de la première phase dudit complexe. "Situé sur la côte méditerranéenne et dans le Nord-Est du Royaume, le complexe s'articule autour d'un grand port et d'un pôle commercial, industriel, logistique et tertiaire qui sera réalisé sur une zone franche d'environ 1.500 ha et une zone extra portuaire d'environ 2.500 ha", rappelle la BAD, notant que ce projet sera progressivement mis en exploitation à partir de l'année 2021.

 

Libé
Lundi 21 Septembre 2015

Lu 708 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs