Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue de presse du lundi 16 novembre 2015


Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés lundi 16 novembre 2015




*Le Matin.:

- Le Maroc célèbre, ce lundi 16 novembre, le 60e anniversaire du retour d'exil du Père de la nation, feu S.M. Mohammed V, et de l'illustre famille royale, commémorant une épopée historique symbolisant la symbiose entre le glorieux Trône alaouite et le peuple marocain mobilisés pour recouvrer l'indépendance. Le retour d'exil, qui a duré deux ans, deux mois et 27 jours à Ajaccio en Corse et à Antsirabé à Madagascar, fut un événement phare de l'histoire contemporaine du Maroc augurant du recouvrement de l'indépendance, fruit d'une lutte héroïque engagée des années auparavant dans le Royaume pour s'étendre à l'ensemble du Maghreb et à d'autres pays du continent. Persuadé qu'aucun droit n'est jamais perdu aussi longtemps qu'il est revendiqué et ayant foi en la fidélité de son peuple, feu S.M. Mohammed V avait préféré l'exil à la signature de décrets par lesquels les autorités du protectorat entendaient imposer leur domination au Maroc.

- Le Groupe Banque Populaire s'apprête à lever un nouvel emprunt de 100 millions d'euros auprès de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Cette ligne de crédit est destinée à renforcer le soutien de la BCP et des Banques Populaires régionales aux très petites et petites et moyennes entreprises, particulièrement industrielles. A noter que cette nouvelle ligne de crédit sera accompagnée par une coopération technique, financée à hauteur de 200.000 dollars par le compte multi-donateurs de la BERD pour la partie méridionale et orientale du bassin méditerranéen (SEMED). Fin 2014, la BERD avait déjà consenti une ligne de financement de 100 millions d'euros à la BP pour soutenir les TPME. Un an plus tôt, les deux parties avaient aussi signé un accord portant sur une facilité de financement des échanges internationaux pour un montant de 50 millions de dollars. 

*Aujourd'hui le Maroc.:

- Les députés adoptent aujourd'hui la seconde partie du projet de loi de finances pour 2016. La première partie a été approuvée par 168 députés alors que 30 autres ont voté contre. Les députés USFP et ceux de l'Istiqlal ont préféré s'abstenir avec au moins 47 abstentions. Le ministre de l'Economie et des finances Mohamed Boussaid a affirmé que 241 amendements ont été proposés et que finalement, le gouvernement a accepté d'introduire 51, dont 20 de la majorité et 17 de l'opposition.

- Le PAM tiendra son congrès national dans deux mois. Lors d'une réunion du conseil national, Mustapha Bakkoury, secrétaire général du parti, a fixé au 22, 23, et 24 janvier 2016 la date de ce congrès au cours duquel le parti du tracteur renouvellera ses instances. Le congrès sera notamment l'occasion d'élire un nouveau secrétaire général. Bakkoury n'a pas encore dévoilé ses intentions de se présenter à sa propre succession. Plusieurs noms pourraient être de sérieux candidats: il s'agit notamment de Hakim Benchemmas, Ilyas El Omari et Mohamed Cheikh Biadillah.

*L'Opinion.:


- Le marché publicitaire marocain en plein essor. En 2011, 4,6 milliards de DH sont investis dans les médias. Des recettes plus importantes dans un paysage médiatique en mutation, avec plus en plus d'agences, de supports et d'annonceurs, souligne la Confédération marocaine de TPE-PME. Citant une étude du cabinet Imperium Media, la même source ajoute que les investissements publicitaires au Royaume étaient de l'ordre de 5,6 milliards de dirhams en 2013.

- Suite aux attentats perpétrés à Paris qui ont fait plusieurs morts et blessés, et sur hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, le ministère des Habous et des Affaires islamiques exhorte les préposés religieux, dont prêcheurs, prédicateurs et imams, à poursuivre la mobilisation, la prédication et le recours aux arguments qui font valoir la légitimité religieuse et la raison pour éclairer les citoyens. 



*Libération.:

- Suite aux attentats perpétrés à Paris et qui ont coûté la vie à plusieurs innocents sous le prétexte du Jihad au nom de Dieu, le Conseil supérieur des Ouléma a expliqué dans une Fatwa que les Musulmans ne recourent au jihad par les armes qu'en cas d'extrême nécessité lorsqu'ils sont attaqués par leurs ennemis et que toutes les voies pacifiques échouent. De plus, poursuit-il, la proclamation du jihad relève du ressort exclusif du Grand Imam à qui l'Islam a donné le droit exclusif de le proclamer, d'y appeler et de l'organiser. L'Islam ne permet, par conséquent, à aucun individu ou groupe de proclamer le Jihad de leur propre chef.

- Les intervenants dans une conférence organisée, samedi à Agadir, sur "la nouvelle politique migratoire du Maroc", ont souligné que le Royaume est un pays ouvert qui a mis en place une stratégie intégrée et globale en matière d'immigration. Lors de cette rencontre, tenue dans le cadre de la 12ème édition du Festival international "Cinéma et migrations" (10-14 novembre), Lahbib Nadir, secrétaire général du ministère chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration, et Mohamed Sebbar, secrétaire général du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), ont mis en exergue les efforts déployés par le Maroc pour régulariser la situation des immigrés établis sur son territoire et le dispositif juridique et humain mis à disposition en la matière.

*L'Economiste.:


- Butoir: Après le privé, le secteur public. Alors que le remboursement des entreprises privées est en cours, Mohamed Boussaid s'attaque au boutoir des établissements publics. Ainsi, le ministre des Finances a signé vendredi dernier deux conventions, l'une avec l'ONEE, l'autre avec l'ONCF. Par ce mécanisme novateur, il veut régler 3,8 milliards de DH de crédits TVA dont 2 milliards de DH en faveur de l'ONEE. Le mécanisme retenu permet à l'Office d'aller emprunter l'équivalent de ce montant sur le marché financier sur une période de 7 ans. Le même système sera appliqué au boutoir de l'ONCF à hauteur de 1,8 milliard de DH.

- Projet de loi de finances: La taxe sur le sable a fait pschitt! Le gouvernement reconnaît que la taxe sur le sable est un fiasco fiscal. Il vient d'accpeter une proposition d'amendement consistant à ramener le montant de la taxation sur le sable de dunes, de rivières et de dragage de 50 à 20 DH et celui du sable de concassage à 15 au lieu de 20 DH. Cette taxe avait été instaurée par le gouvernement en 2013 afin de "partager les revenus" de l'économie de rente qu'il n'a pas pu combattre après la publication de la liste des exploitants de carrières. Mais les opérateurs opaques ont trouvé les moyens de contournement.

*Al Bayane.:

- Le Projet de la loi de finances 2016 (PLF 2016) se veut un cadre idoine pour la mise en œuvre des grandes réformes et la réduction des disparités sociale et territoriales, a affirmé, vendredi à Rabat, le ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Boussaid. En réponse aux interventions des groupes parlementaires lors de la discussion du PLF 2016, Boussaid a indiqué que la mise en œuvre de la régionalisation et la conception du nouveau modèle de développement pour les provinces du Sud viennent en tête des réformes structurantes que vise ce projet. Ce projet revêt aussi un caractère social et donne la priorité à l'application de la haute volonté Royale en matière de lutte contre la pauvreté et la précarité dans les zones éloignées et la réduction des disparités sociales et territoriales, a-t-il ajouté.

- Le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) a représenté le Point de Contact national (PCN) marocain pour les principes directeurs de l'Organisation de la coopération et du développement économique (OCDE) lors d'une mission ''d'examen par les pairs'' du Point de contact national Belge pour les mêmes Principes directeurs. Cette mission s'est déroulée les 12 et 13 novembre à Bruxelles. Les PCN sont un mécanisme de mise en œuvre unique des Principes directeurs de l'OCDE qui aide les entreprises multinationales et leurs actionnaires à prendre des mesures appropriées afin de se conformer aux Principes directeurs y compris dans leur chaîne d'approvisionnement.

*Assabah.:


- L'ambassade marocaine en France a affirmé qu'un Marocain a été tué et d'autres blessés dans les attaques ayant visé vendredi plusieurs sites à Paris. Mohamed Amine Ibnolmobarak, le seul Marocain tué, était architecte et encadrant de projet à l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Paris Malaquais. 

- Le wali de Bank Al Maghrib, Abdellatif Jouahri, a affirmé que la Banque centrale va commencer à accorder les agréments des banques participatives à partir de l'année prochaine. Jouahri, qui intervenait en marge d'une rencontre organisée par le FMI au Koweït, a déclaré que le Maroc s'efforce de développer le secteur de la finance islamique et de répondre aux attentes d'une tranche de clients qui désirent des produits alternatifs à ceux offerts par les banques traditionnelles.

*Al Haraka.:

- Le conseil national du parti du Mouvement populaire a exprimé, dans un communiqué publié après sa réunion, sa fierté de la visite royale de Laâyoune et de la forte symbiose qu'elle a traduite entre SM le Roi et la population du Sahara marocain. Il s'est, de plus, félicité des messages clairs que le discours royal a envoyés aux ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume, des messages qui ont infirmé les thèses des séparatistes et réaffirmé l'unité et l'association étroite et harmonieuse entre les Marocains dans tous les projets qu'ils entreprennent.

*Al Mounaataf.:

- Le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger (CCME) a dénoncé et condamné vigoureusement les attentats qui ont eu lieu Paris. Dans un communiqué, le CCME appelle toutes les associations et les institutions représentant la communauté marocaine, arabe et islamique de par le monde à être solidaires avec les victimes de l'attentat de Paris et à exprimer par l'acte et la parole les valeurs de tolérance, de coexistence et de fidélité aux pays de résidence au même titre que leurs pays d'origine au service des valeurs de l'humanité.

- Loi réglementant le droit de grève: Abdelkader Tarfay, secrétaire général adjoint de la Fédération nationale de la santé, juge que le gouvernement est incapable de soumettre le projet de loi sur la grève au débat. Et pour cause, argue-t-il, "ayant trahi ses engagements et n'ayant pas institutionnalisé le dialogue social, il trouvera des difficultés à rassembler les syndicats pour élaborer un tel projet".

*Bayane Al Yaoum.:

- Des labels qualité ont été remis, jeudi soir à Skhirat, à plusieurs aires de service situées sur le réseau autoroutier, qui se sont distinguées par la qualité de l'ensemble des services rendus à l'usager. La Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) a ainsi remis le label "qualité de service", la plus haute distinction, à six aires de service.

*Al Alam.:


- Le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid, a affirmé devant les députés que la dette du trésor a atteint 586 milliards de dirhams, alors que la dette du secteur public qui comprend les administrations, les établissements publics et les collectivités locales, en plus des établissements commerciaux, a atteint 610 milliards de dirhams. Boussaid, qui s'exprimait lors de la discussion du projet de loi de finances pour 2016 à la Chambre des représentants, a déclaré que l'éducation, le chômage, la retraite et l'amélioration des conditions de vie présentent des écueils et posent des défis majeurs.

- Le groupe istiqlalien à la Chambre des représentants appelle à établir une évaluation de l'expérience de la gestion déléguée et à auditer les associations qui interviennent dans l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Le groupe istiqlalien a appelé, lors d'une réunion de la commission de l'intérieur, à chercher une vraie solution pour préserver le pouvoir d'achat des citoyens et à vérifier le degré de respect des contrats par les sociétés délégataires de la gestion des services publics.

*Al Massae.:

- Driss El Yazami, le président du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), s'attend au retour des peines privatives de liberté par la fenêtre après avoir été chassées par la porte, en allusion aux lourdes amendes qui peuvent mener à l'emprisonnement du journaliste dans le cas de non-paiement des amendes. Intervenant vendredi à Tanger à l'occasion de l'ouverture de la saison médiatique, El Yazami a indiqué que son Conseil a adressé des recommandations au ministère de la Communication, notamment pour la mise en œuvre de peines alternatives à l'encontre des journalistes qui ne peuvent pas payer les amendes.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid, a indiqué que le gouvernement a diminué les dépenses de fonctionnement de 10 milliards de dirhams entre 2012 et 2016, ajoutant que le Maroc a rétabli les équilibres macroéconomiques et a entamé une nouvelle dynamique qui a consolidé la confiance de ses partenaires nationaux et étrangers.

- Un nouveau rapport mondial révèle que le taux de mortalité maternelle au Maroc a reculé de 61,8 pc durant les 25 dernières années, alors que ce taux ne dépasse pas, en moyenne, 44 pc au niveau international. Le rapport, élaboré par l'OMS, l'UNICEF, le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et la Banque mondiale, montre en effet que les décès de femmes au cours de l'accouchement sont passés de 317 décès pour 100.000 naissances en 1990 à 121/100.000 naissances en 2015.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:


- Lors de la session ordinaire de la commission administrative, le premier secrétaire du parti, Driss Lachguar, a passé en revue la situation politique, économique et sociale du pays et a mis en avant les positions du parti concernant plusieurs questions relatives à la réforme politique, la représentativité démocratique au Maroc, la mise en œuvre de la Constitution, le dialogue interne au sein de l'USFP et l'avenir de la gauche marocaine.

- Le ministère des Affaires étrangères et de la coopération décide un mouvement de mutation limité qui concernera au total 76 cadres consulaires. Le ministère mettra fin aux fonctions de 40 cadres et procédera au redéploiement de 36 autres et ce, après un mois de l'annonce de la liste de 31 nouveaux consuls. 

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- Le ministère de la Justice et des libertés a remporté deux prix relatifs à l'administration électronique, dans le cadre de la 9ème édition du Prix national de l'administration électronique "e-mtiaz 2015", qui récompense les meilleurs téléservices publics, organisée par le ministère chargé de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration. Le ministère a remporté un prix dans la catégorie "applications mobiles" et un autre pour son guichet électronique de demande de l'extrait du casier judiciaire.

*Attajdid.:

- Le Maroc a assuré sa sécurité par le recours à une approche sécuritaire efficiente. Une nouvelle étude de l'institut de recherches stratégiques "Real Instituto Elcano" a mis en avant que le Maroc a pu garder sa sécurité grâce à l'adoption d'une approche sécuritaire efficace.

*Rissalate Al Oumma.:

- Le secrétaire général de l'Union constitutionnelle (UC), Mohamed Sajid, a affirmé l'importance de la communication et de l'échange des expertises entre les partis arabes pour servir le développement et améliorer le niveau de vie du citoyen. Sajid a noté, à l'occasion de ses entretiens avec une délégation de jeunes représentant plusieurs partis arabes, que le progrès réalisé par le Maroc en matière de consolidation de la gouvernance régionale dans les provinces du Sud à travers un modèle de développement inédit, constitue un message fort au monde entier.

Libé
Lundi 16 Novembre 2015

Lu 1092 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs