Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revendiquant un statut similaire à celui des ingénieurs : Les administrateurs entrent en grève




Les administrateurs ne lâchent pas prise. Après la grève observée le 29 mai dernier, ils comptent débrayer ce mercredi et tenir  un sit-in devant le siège du ministère de la Fonction publique.
Cette catégorie de fonctionnaires qui exercent dans la Fonction publique, les collectivités locales, les établissements  publics à caractère administratif, les Chambres professionnelles, entre autres, demandent qu’ils  soient alignés sur les ingénieurs.
Ils n’admettent plus la politique de deux poids deux mesures. Pour cela, et conformément aux dispositions de la Constitution, ils exigent que leur statut soit revu pour garantir  l’équité et l’égalité entre les fonctionnaires, en prenant en compte dans les rémunérations et les promotions les diplômes et non seulement la fonction. En d’autres termes, cela consiste à leur accorder des augmentations et des indemnités à même de les mettre sur un pied d’égalité avec les ingénieurs en droits et acquis.
C’est ce qu’ont souligné le secrétariat confédéral et la commission de coordination fédérale des administrateurs  des secteurs publics dans leur communiqué conjoint rendu public  à la suite de la réunion tenue le 8 juin.
Les administrateurs rejettent toute approche réductrice de leur cahier revendicatif et demandent d’en débattre dans le cadre d’une révision générale de leur statut, ont-ils indiqué dans ledit communiqué. Et de préciser qu’ils ne sont concernés par aucun accord ou engagement quel qu’il soit visant à créer des disparités entre les fonctionnaires de l’Etat, et ce, que ce soit au niveau des échelons ou du système des indemnités.
Par ailleurs, ils appellent le gouvernement à ouvrir dans les brefs délais un dialogue sérieux et responsable en vue de satisfaire leurs revendications et de leur rendre justice. Le problème pour ce corps, c’est qu’il y a des fonctionnaires qui portent des titres différents selon les départements (inspecteurs de travail, inspecteurs des finances...) et qui sont en réalité des administrateurs, car ayant les mêmes diplômes, les mêmes échelles. Mieux, ces fonctionnaires ne portent pas le titre, certes, mais sont payés selon le même Dahir que les administrateurs en titre.
A rappeler que ce dossier qui concerne des dizaines de milliers de fonctionnaires  date depuis des années et les gouvernements qui se sont succédé n’ont pu mettre fin à la déception et à l’injustice  qu’endurent les administrateurs.

LARBI BOUHAMIDA
Mardi 19 Juin 2012

Lu 529 fois


1.Posté par Nasser HSSAINE le 19/06/2012 20:58
il y a un probleme majeur qui n a jamais discuté , il s agit de la regularisation de la situation des fonctionnaires ayant des diplomes de master , mais l administration a refusé de reclasser cette tranche de fonctionnaires

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs