Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Réveil spirituel et arts du chant religieux : Le madih et samaa en vedette à Fès




Organisé par le Conseil communal de la ville de Fès dans le cadre de ses activités, la quatorzième édition du Festival de l'art du madih et samaa aura lieu du 15 au 24 septembre, sous le thème "Le réveil spirituel et les arts du chant religieux".
Une série de veillées de dikr et chants religieux soufis sont au programme de cette édition dans plusieurs zaouias, célèbres pour le rôle important dans la diffusion et l'épanouissement du soufisme et du madih.
Ce rendez-vous, dont la période concorde avec les festivités du Moussem de Moulay Driss Al Azhar, fondateur de la ville de Fès, sera par ailleurs marquée par l'organisation le 23 septembre d'un concours d'excellence au profit des associations et groupes de jeunes opérant dans le domaine du madih et samaa et d'une veillée des Chorfa Skalliyne au mausolée de Moulay Driss Al Azhar.
Cette manifestation a pour objectif de "jeter la lumière sur la diversité de notre patrimoine culturel et artistique et la richesse des spécificités  locales marquantes de chaque Tarika soufie et de nos régions", expliquent les organisateurs.
Un séminaire sur le thème "Le réveil spirituel et la problématique de la préservation du patrimoine du madih et samaa" est aussi au programme de cette édition. Il devrait offrir aux participants l'opportunité de souligner la nécessité de "contribuer à la préservation de notre identité marocaine", ajoutent les organisateurs.
Les causes et les conséquences du réveil spirituel actuel et la situation du samaa religieux dans le cadre de la renaissance que connaît le Maroc durant les deux dernières décennies, seront débattues dans le cadre de cette rencontre.
Les diverses activités auront lieu au complexe Al Hourria à l'exception toutefois des veillées religieuses, prévues dans les zaouia et mausolées de la cité idrisside.
Le Festival du madih et samaa a pour objectif majeur de préserver et de promouvoir ces arts; il fait partie, aux côtés des festivals de la musique, du malhoun et de la culture amazighe, des événements artistiques majeurs organisés dans la ville pour préserver le patrimoine religieux, culturel et artistique marocain.

ZINEB IDBELLA
Mardi 6 Septembre 2011

Lu 284 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs