Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Réunion historique entre la FDT, la CDT et l’UMT

Elaboration d’un mémorandum et programme de protestation contre la politique antisociale du gouvernement Benkirane




Réunion historique entre la FDT, la CDT et l’UMT
C’est une réunion historique qui a été tenue, hier, entre trois centrales syndicales, à savoir  la FDT, la CDT et l’UMT et ce, en présence de leurs secrétaires généraux Noubir El Amaoui, Abderrahman Azzouzi et El Miloudi Moukharik.
Les dirigeants des trois centrales ont présidé au siège de la CDT à Casablanca, la réunion de la Commission de coordination tripartite. Après quoi, ils se sont déplacés au siège de l’UMT pour présider la réunion des membres de leurs Bureaux exécutifs respectifs. 
Selon une source syndicale, l’objectif de cette réunion consiste à élaborer d’un mémorandum comportant leurs revendications et définir un programme de protestation contre la politique antisociale du gouvernement Benkirane. 
Dans leurs allocutions, les trois dirigeants ont insisté sur la nécessité de l’unité de la classe ouvrière pour faire face aux différents projets de l’actuel Exécutif qui portent atteinte au pouvoir d’achat des Marocains et à leurs libertés comme cela transparaît à travers la réforme de la Caisse de compensation, la réforme des caisses de retraite et le projet de loi relatif au droit de grève, qui a été élaboré en catimini sans concertation avec les centrales syndicales. Ce projet de loi a été d’ailleurs qualifié par El Moukharik de «projet de loi pénal », en allusion aux lourdes peines qu’il compte infliger aux grévistes. A rappeler que ces trois centrales syndicales se sont réunies récemment  à Dar Al Mouhami (Maison de l’avocat) à Casablanca. Lors de cette réunion, elles ont exprimé leur rejet catégorique «des décisions unilatérales prises par le gouvernement en ce qui concerne les systèmes de retraite en voulant imposer aux salariés qu’ils travaillent plus et qu’ils cotisent davantage pour une maigre pension ». Ils ont rappelé que le dossier de la réforme des systèmes de retraite a été l’une de leurs  revendications depuis les années 80. Selon eux, toute réforme de ces systèmes doit être globale pour « préserver la cohésion sociale, et garantir les équilibres sociétaux et une retraite digne pour tous les fonctionnaires et les salariés, étant entendu que la responsabilité des dysfonctionnements structurels profonds des systèmes de retraite incombe dans une large mesure à la mauvaise gestion de l’Etat », a précisé la même source.
 

Mourad Tabet
Jeudi 30 Janvier 2014

Lu 1367 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs