Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Réunion du Conseil provincial de l’USFP à Meknès




Réunion du Conseil provincial de  l’USFP à Meknès
Younes Moujahid, membre du Bureau politique de l’USFP, a affirmé récemment à Meknès que l’Etat a parié sur la création du PJD pour contrecarrer la Koutla démocratique créée au début des années 90 et qui comprenait, entre autres partis, l’USFP et le Parti de l’Istiqlal.
Il a expliqué, devant le Conseil provincial du parti tenu dans la capitale ismaélienne à la fin de la semaine dernière, que lorsque le Printemps arabe a éclaté, l’Etat a parié sur le PJD et notamment sur Abdelilah Benkirane pour entamer un processus de régression et porter atteinte aux acquis. Une initiative qui s’inscrivait en droite ligne d’une stratégie initiée depuis la création de la Koutla démocratique, puisque le PJD a été créé essentiellement comme une réponse de l’Etat à la création de celle-ci visant à faire avorter la transition démocratique.
Younes Moujahid a évoqué également la question du front social devant faire face à la politique antisociale du gouvernement pour  défendre les acquis des Marocains. «Nous avons réussi à constituer un front social pour fédérer les efforts des uns et des autres afin de défendre les droits et de préserver les acquis, car nous sommes devant un gouvernement présidé par un parti rétrograde qui ne souscrit pas aux revendications et ne croit pas aux droits, un parti qui n’a pas d’histoire dans la lutte pour défendre ces droits », a-t-il dit. 
Il a, par ailleurs, critiqué la politique de répression, menée par l’Exécutif, et ce depuis son investiture, la censure et les violations des droits de l’Homme qui continuent d’être bafoués.
Quant à la question des alliances du parti, Younes Moujahid a considéré que la gauche constitue l’allié naturel de l’USFP, mais il a déploré que les positions des partis de gauche restent négatives, voire agressives à l’égard de celui-ci. «La gauche critique l’USFP plus que le PJD», a-t-il martelé.
Badia Radi, membre du Bureau politique de l’USFP a, pour sa part,  qualifié l’alliance entre l’USFP et l’Istiqlal de «stratégique» qu’il faut «préserver et développer au profit de la population dans l’objectif de faire front contre les politiques antidémocratiques, antipopulaires et de paupérisation que le gouvernement, présidé par le PJD, mènent».  Et d’ajouter d’un ton ferme que «le combat de l’USFP aux côtés de ses alliés est un combat pour l’opérationnalisation de la Constitution dans le cadre d’une ouverture sur les potentialités de notre peuple, et non sous les lambris des salons huppés».
Elle a, en outre, critiqué le nouveau découpage régional qu’elle  a qualifié d’«injuste» pour la ville de Meknès, ajoutant que la direction du parti et les groupes parlementaires de l’USFP mèneront le combat pour que cette ville demeure la capitale de la région.
Quant au secrétaire provincial du parti à Meknès, il a salué la décision de la direction de l’USFP d’avoir choisi la ville de Meknès pour célébrer la «Journée de la fidélité aux martyrs», ajoutant que la responsabilité de faire réussir cette journée incombe à tous les Ittihadis. 

M.T
Vendredi 3 Octobre 2014

Lu 603 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs