Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Réunion du Bureau politique de l’USFP




Réunion du Bureau politique de l’USFP
Le Bureau politique de l’USFP a tenu sa réunion hebdomadaire le lundi 25 février 2013. Driss Lachgar a présenté, au début des travaux, un exposé où il a fait état des activités du Bureau politique durant la semaine dernière et qui ont consisté en la poursuite de la coordination avec les partenaires sociaux dans la perspective d’un projet basé sur une orientation politique d’ouverture sur tous les partenaires dans l’édification d’une société moderniste et démocratique.
Le Bureau politique a rappelé  dans ce cadre les réunions qu’il a tenues respectivement avec l’UMT et l’UGTM avant la rencontre programmée avec la FDT et les autres partenaires représentant toutes les catégories du peuple,  notamment la classe ouvrière et qui partagent les préoccupations communes  de la défense des institutions et des droits sociaux.
Le Bureau politique a, par ailleurs, souligné qu’il y a des dossiers urgents sur lesquels on doit se pencher en partant du principe de l’union et du partenariat et qui concerne la Caisse de compensation, la Caisse de retraite et la situation sociale. Autant de dossiers qui suscitent bien d’inquiétudes quant à leurs répercussions sur la société marocaine et notamment ses classes défavorisée et moyenne.
Le Bureau politique s’est également félicité du succès ayant marqué le 10ème Congrès du syndicat national de l’enseignement affilié à la FDT et a présenté un compte rendu sur la réunion qu’il a tenue avec le Réseau amazigh au siège du parti à Rabat ainsi que les autres activités réalisées par le Bureau politique lors d’autres rencontres tout aussi importantes et stratégiques sur les plans national et international.
Les membres du Bureau politique ont examiné, avec une profonde inquiétude, les derniers développements des campagnes électorales partielles touchées par des violations dans plus d’une circonscription électorale à travers le territoire national. Et ce, en recourant impunément à l’abus de pouvoir, à une vile exploitation de la religion et à l’utilisation de la rente politique et économique.
En ce qui concerne les problèmes d’ordre organisationnel et sectoriel, le Bureau politique a examiné les résultats de la réunion tenue avec la Chabiba ittihadia et l’accord pour la constitution d’une commission élargie en vue de débattre des meilleurs moyens de la préparation du Congrès. De même que les membres du BP ont évoqué les mesures prises en vue de réussir les rencontres qu’organisera le parti à Rabat. A savoir la conférence du secteur des avocats ittihadis prévue samedi prochain  sur «L’indépendance du pouvoir judiciaire, un pilier fondamental pour la réforme du système judiciaire», ainsi que la rencontre des 9 et 10 mars prochain à l’occasion de la commémoration de la Journée mondiale de la femme, en coordination avec le Secrétariat national des femmes ittihadies.
Les membres du Bureau politique ont débattu, par la suite, des différentes questions se rapportant à la situation économique et sociale, appelant à consolider la coordination avec les partenaires sociaux et les acteurs de la société civile. Et ce, pour faire face à l’attaque probable contre le pouvoir d’achat des citoyens, ainsi que la politique d’improvisation qui risque d’accentuer la crise et les tensions sociales.
Dans ce cadre, le Bureau politique a considéré que l’offensive systématique orchestrée par plusieurs parties contre l’USFP vise à contrecarrer les initiatives prises dans le but de restructurer les rangs du parti, ainsi que la mise en place d’outils efficaces afin de mener les batailles politiques et sociales et partant défendre les acquis, les intérêts et la condition des citoyens.
Le Bureau politique a démenti les nombreuses rumeurs  et allégations que font circuler certaines personnes via une « presse » qui fait fi de la déontologie et de l’éthique professionnelle. A ce propos,  il a affirmé  que le comportement civilisé pour mener la lutte organisationnelle et politique nécessite un minimum de respect des dispositions et règlements intérieurs  et le recours à ceux-ci en cas de nécessité, ou le recours à la justice  au lieu de faire propager des rumeurs et des propos diffamatoires à l’égard des militants, ce qui contredit les moindres règles de respect, de dignité et des principes des droits de l’Homme  
A la clôture de ses travaux, le Bureau politique s’est félicité des démarches et efforts déployés par  les militants du parti aux niveaux régional, sectoriel et national   dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations et résolutions du IXème congrès, en perspective de la présentation du programme exécutif du parti devant la commission administrative au cours de sa prochaine session.

Libé
Mercredi 27 Février 2013

Lu 295 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs