Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Réunion du Bureau politique L’USFP se retire des commissions de dialogue




Réunion du Bureau politique L’USFP se retire des commissions de dialogue
Le Bureau politique a examiné, lors de sa réunion hebdomadaire, tenue le 18 mars courant, avec une profonde inquiétude l’issue du dialogue entrepris dans plusieurs dossiers essentiels tels que la justice, la société civile, les médias, la parité, la famille, le dialogue social avec les syndicats, sans évoquer la constitution d’autres commissions relatives à des affaires relevant de la chose publique. Des commissions dont la mise en place de façon institutionnelle a été définie par la Constitution de 2011, soit à travers des lois organiques et ordinaires dont la promulgation nécessite un dialogue, d’une part, via les institutions : gouvernement, Parlement, majorité, opposition, et d’autre part, via la société civile. Et ce, à partir de la position des acteurs politiques, de droits de l’Homme et de société. Ce qui est loin d’être atteint, d’autant qu’il s’est avéré que les commissions créées sont devenues un espace de compromis, de cooptation, de partialité, de banalisation de l’action partisane, politique et civile. Avec en plus le fait de choisir individuellement les responsables, occultant l’action participative au profit de la pratique du clientélisme au sein d’un système flou manquant de méthodologie, de gouvernance et de responsabilité.
Devant cet échec, le Bureau politique a décidé de se retirer de ces commissions qui sont devenues sans intérêt, confirmant le fait que pour enterrer une affaire, il suffit de lui créer une commission issue des commissions du gouvernement actuel. Un Exécutif qui se caractérise par la monopolisation des décisions et des visions inhérentes à la logique de la pensée unique.
Le Bureau politique a également appelé tous les Ittihadis et toutes les Ittihadies à quitter ces organismes et aller à la rencontre de la société civile en vue d’un débat constructif avec les acteurs politiques et associatifs et tous les partis adhérant à la défense des acquis réalisés par le Maroc qui défend l’Etat de droit, la  démocratie, la modernité et la justice sociale.
Il est donc impératif d’adopter une position commune contre les dérives qui touchent l’ensemble des institutions du pays, et ce pour préserver le processus démocratique qui a abouti à l’adoption de la nouvelle Constitution.
Le BP a hautement salué le débat approfondi et sérieux qui a caractérisé la réunion avec les secrétaires provinciaux et régionaux, et a salué également les travaux du Congrès du SNESUP et l’approche suivie dans la présentation des rapports financier et moral qui ont été adoptés à l’unanimité.
Dans le cadre de l’approche sociale, le Bureau politique a évoqué  les rencontres qu’il a eues avec l’UMT, le Syndicat démocratique des phosphates et celui de la santé. Il a également passé en revue les résultats des travaux des réunions des deux conseils nationaux extraordinaires de la FDT et de la CDT et leur décision commune  d’organiser  le 31 mars une marche nationale de protestation à Rabat. Tout en exprimant son soutien, sa défense des intérêts de la classe ouvrière et son appui à  cette marche.
Concernant la défense des droits légitimes des femmes par l’USFP et sa lutte démocratique menée pour la parité et l’égalité, le Bureau politique réaffirme son soutien total à la recommandation onusienne relative à la condition de la femme lors de sa 57ème session portant sur l’élimination  et la prévention de toutes les formes de violence à l’égard des femmes.  
Le B.P a débattu aussi du déroulement des travaux  relatifs à nombre de questions organisationnelles et concernant la Jeunesse Ittihadia, le secteur féminin et les secteurs parallèles. Il s’est arrêté également sur les préparatifs de la commission administrative dont la première session aura lieu en avril prochain.


Libé
Mercredi 20 Mars 2013

Lu 121 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs