Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Réunion de la FRMF sur les déboires de l’équipe nationale : Un pétard mouillé en guise de gestion de crise




Réunion de la FRMF sur les déboires de l’équipe nationale : Un pétard mouillé en guise de gestion de crise
«La montagne accouche d’une souris » est un  adage qui, utilisé proprement, viserait un gouvernement quel qu’il soit, qui aura promis des réformes d'envergure et n’aura au final produit que des réformettes. D’où l’image hautement  disproportionnée.
On peut tout autant l’appliquer, pour un rapport tel le communiqué de dame Fédé, ou un livre censé faire des révélations explosives  qui devraient être sensationnelles ou spectaculaires et qui ne font aucun effet de par leurs données fausses et démagogiques pour ne pas dire populistes. Un pétard mouillé en somme.
Le communiqué que nous ont pondu nos Fédéraux sur le site est significatif à plus d’un point non seulement de par sa légèreté, mais aussi de la considération qu’accorde la  Fédé au citoyen marocain. Ca démarre sur de l’extra-légal : « Une réunion, consacrée et bla bla… », on notera qu’au passage, l’article est  indéfini et donc l’idée de départ est indéterminée, d’où une absence de référence par rapport à une régularité antérieure (deux dernières réunions le 4 janvier 2012 et le 8 avril 2012). Ce qui, sur un autre ton, reviendrait  à dire que la FRMF ne se réunit pas en conformité avec les dispositions de son propre statut.
Nos Fédéraux, semble-t-il, y ont analysé la participation des Eclopés de l’Atlas aux phases finales de la CAN 2012 et à l’occasion, écouté le bilan de l’Eclopé en chef, Eric Gerets et de celle du chef de la délégation marocaine au Gabon, Karim Alem qui s’est improvisé en porte-parole de la FRMF à la fin de  ladite réunion.
« Il s’en est suivi un débat profond, constructif et empreint de respect ». On n’ose imaginer et ne retenir que cette dernière teneur et dans l’autre sens du terme dans toute sa splendeur. Suivez d’autres regards…Bien sûr, après s’être encensés pour leurs 18 mois de « loyaux services », nos Fédéraux ont reconnu « que la participation marocaine à la CAN 2012 s’était révélée en deçà des espérances du public marocain». Expliquée en termes techniques par le sélectionneur, elle donne ceci : en plus du « manque de réussite et d’un relatif excès de confiance », une « compétitivité insuffisante d’un certain nombre de joueurs-cadres revenant de blessures ou qui ne jouaient pas régulièrement au sein de leurs clubs ».
Gerets, dans l’histoire, s’est même juré de se mettre en accord avec les actions correctives prônées par la Fédé dont notamment celles « d’édicter des règles claires en matière de sélection de joueurs non titulaires dans leurs clubs (le recours à ces joueurs ne devant être qu’exceptionnel) ». On a vu combien Gerets y a été docile au regard de la dernière liste des sélectionnés qu’il a convoqués.
 On a souri à la lecture « d’affiner et renforcer la communication de la Fédération autour de l’équipe nationale afin de mieux expliquer au public le processus en cours de construction d’une équipe compétitive », tellement elle était expressive d’une recherche d’un semblant de popularité d’une intention flatteuse. Pour terminer, on restera dans la communication. Gerets a été sommé par ses « employeurs », de tenir une conférence de presse, samedi à 11heures à Rabat, afin de «présenter le bilan de ses 16 mois d’activité et de clarifier ses points de vue par rapport à certaines allégations infondées ».
Bref, du pipeau  fédéral, un artifice qui ne trompe guère plus. Il semblerait que l’on nous prend pour de naïfs oiseaux. Le football est assurément « ici-bled », bien meilleur sur les gazons que dans les bureaux, surtout quand ils sont exigus.

Mohamed.J.Kanabi
Jeudi 23 Février 2012

Lu 657 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs