Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Réunion à Cordoue des ministres des A.E dans le cadre du Dialogue des 5+5

L’urgence de la création d’un Etat palestinien réitérée




Réunion à Cordoue des ministres des A.E dans le cadre du Dialogue des 5+5
Les ministres des Affaires étrangères de la Méditerranée occidentale, réunis à Cordoue (Espagne) dans le cadre du Dialogue des 5+5 ont souligné «l’urgence» de mettre en application sans délai la solution à deux Etats, Israël et un Etat palestinien «viable et souverain». Dans une déclaration finale ayant sanctionné les travaux de leur 7ème conférence ministérielle des 5+5, un forum informel qui regroupe les cinq pays de la rive nord de la Méditerranée (Portugal, Espagne, Italie, France et Malte) et les pays de l’Union du Maghreb Arabe (Maroc, Algérie,, Tunisie, Libye et Mauritanie), les ministres ont lancé un appel pour la relance «substantielle et crédible» des négociations pour parvenir à une «paix globale, juste et durable» au Proche-Orient. Les ministres des AE de la région ont exigé également d’Israël un «gel complet et immédiat des activités de colonisation, qui sont contraires au Droit international, dans les territoires palestiniens occupés, y compris Jérusalem-Est, en évitant des activités illégales portant atteinte au statut de Jérusalem». Ils ont souligné aussi que le Dialogue 5+5 constitue un cadre pertinent pour la construction d’un «partenariat Nord-Sud modèle» à même de renforcer «les complémentarités et de promouvoir les solidarités de fait entre les deux rives de la Méditerranée occidentale». Les ministres, qui ont réaffirmé l’importance du dialogue 5+5, en tant que cadre informel pour «débattre des enjeux et des défis communs et pour impulser des initiatives de coopération» en Méditerranée occidentale et au sein d’autres instances de coopération régionale, se sont félicités de la «poursuite de ce modèle de coopération entre les pays qui partagent des valeurs et des objectifs communs», souligne la déclaration. Dans le but de réaffirmer «l’appropriation commune», le Dialogue 5+5 est appelé à s’élargir à de nouveaux acteurs tels que les patronats, les entités territoriales, les médias et les organisations de jeunesse. Dans cet esprit, les ministres ont proposé de convoquer une réunion d’entrepreneurs des pays 5+5. Pour ce qui est des perspectives de coopération et d’intégration régionale, l’accent a été mis sur l’importance de poursuivre les efforts dans ce domaine. Les ministres estiment à ce propos que ce forum contribue à l’intégration entre les deux rives de la Méditerranée occidentale et au sein des pays de l’UMA. Les ministres se sont félicités du lancement de l’Union pour la Méditerranée (UPM), et ont estimé qu’elle constitue un «cadre ambitieux» susceptible de donner un «élan renouvelé au partenariat euro-méditerranéen et de mettre en valeur la pertinence stratégique de la Méditerranée. Pour ce qui est de l’immigration, ils se sont dit «convaincus» qu’»une coopération permanente doit être développée entre pays d’origine, de transit et de destination et qu’elle ne sera efficace que si elle embrasse à la fois l’organisation de la migration légale, la lutte contre la migration irrégulière, le trafic des migrants et la traite des êtres humains et la recherche de synergies entre migration et développement». Concernant la situation en Mauritanie, les ministres des Affaires étrangères des 5+5 ont souligné l’importance de la stabilité et du développement de ce pays et salué son rôle dans la construction de l’UMA ainsi que son action dans le cadre de l’espace euro-méditerranéen. Dans ce cadre, ils ont exprimé leur «confiance» dans le «rétablissement rapide de l’ordre constitutionnel démocratique à travers des élections présidentielles libres et transparentes et la participation consensuelle de tous les acteurs politiques de ce pays», souligne la déclaration finale. Les ministres des Affaires étrangères des 5+5 ont exprimé, par ailleurs, leur volonté d’explorer la tenue d’un nouveau Sommet 5+5 qui pourrait avoir lieu en 2010, et décidé que leur 8ème Conférence se tienne en Tunisie, sous coprésidence du pays hôte et de l’Espagne, présidence sortante.

AFP, Reuters
Vendredi 24 Avril 2009

Lu 218 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs