Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Réunion à Bruxelles de la Commission parlementaire mixte UE-Maroc

Mobilité, libre-échange, pêche…à l’ordre du jour




Réunion à Bruxelles de la Commission parlementaire mixte UE-Maroc
La Commission parlementaire mixte (CPM) Union européenne/Maroc tient mercredi sa 5ème réunion annuelle au siège du Parlement européen à Bruxelles pour mettre le point sur les différents dossiers de coopération entre le Maroc et l'UE.
 Lors de cette réunion, les parlementaires marocains et européens membres de la CPM planchent en particulier sur le Partenariat pour la mobilité signé en juin dernier entre le Maroc et l'UE, l'accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) en négociation et le protocole de partenariat dans le secteur de la pêche paraphé en juillet 2013.
 Au menu de cette rencontre, il est question également d'échanger les vues sur les thématiques de la régionalisation, de l'intégration régionale et des réformes politiques, de l'agriculture, de l'économie, de la jeunesse, de la culture et de l'éducation.
 Cette 5ème réunion annuelle de la CPM est marquée par la participation du président du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) Driss El Yazami, invité par la Commission pour présenter aux eurodéputés les avancées réalisées par le Royaume en matière de respect des droits humains.
 M. El Yazami doit passer en revue les différents rapports élaborés par le CNDH en particulier celui de la situation des migrants et des réfugiés au Maroc qui a été soumis dernièrement à la Haute appréciation de SM le Roi Mohammed VI.
Ouvrant les travaux de cette réunion, Abderrahim Atmoune, qui co-préside la CPM avec l'eurodéputé Pier Antonio Panzeri a indiqué que cette 5ème session s'inscrit dans le cadre du dialogue continu sur la voie de la coopération Maroc-UE.
 Revenant sur les travaux menés au sein de la CPM depuis la précédente session annuelle qui s'est tenue en juillet 2012 à Rabat, M. Atmoun a souligné que la Commission œuvre, à travers un dialogue constructif, à mettre en évidence l'intérêt porté par le Maroc au raffermissement de ses relations avec la communauté européenne.
 Il a précisé à cet égard que la CPM ne ménagera aucun effort pour que le modèle marocain soit un point d'appui pour renforcer la sécurité et le développement dans la région.
 Créée en mai 2012, la CPM UE/Maroc compte 12 parlementaires marocains représentant les différentes sensibilités politiques du Royaume.

Libé
Jeudi 19 Septembre 2013

Lu 387 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs