Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rétrospectives 2011 : Le football redore son blason, l'athlétisme domine la scène arabe et le cyclisme renoue avec les JO




Rétrospectives 2011 : Le football redore son blason, l'athlétisme domine la scène arabe et le cyclisme renoue avec les JO
Le sport marocain, tant au niveau individuel que collectif, a réalisé des exploits indéniables en 2011, une année où le succès a souri à nombre de disciplines, à l'instar du football, de l'athlétisme et du cyclisme, qui a renoué avec le rendez-vous olympique.
Cette année, le football, sport roi, a émergé du lot et a pu retrouver sa place de choix sur la scène continentale, qu'il s'agisse des sélections nationales ou des clubs.
Ainsi, l’équipe nationale a validé haut la main son billet pour la phase finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN-2012), co-organisée par le Gabon et la Guinée Equatoriale (21 janvier -12 février).
Les coéquipiers de Marouane Chamakh, absents de la CAN 2010 en Angola, avaient dominé la poule D des éliminatoires avec un total de 11 points, devant la Tanzanie, l'Algérie et la République Centrafricaine.
De leur côté, les Olympiques, qui avaient raté le rendez-vous de Pékin-2008, ont réussi à renouer avec la fête olympique (27 juillet-12 août), en se qualifiant pour la finale du championnat d'Afrique des moins de 23 ans de football, disputé à Tanger et Marrakech (26 novembre-10 décembre).
Les hommes du technicien néerlandais Pim Verbeek, qui signeront leur 7è participation aux JO, ont été défaits en finale par le Gabon (1-2).
Et comme en 2010, le football national était au rendez-vous avec un autre exploit historique, dont le protagoniste était le Moghreb de Fès, qui a emboîté le pas au FUS de Rabat, en s'adjugeant la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF), au détriment du Club Africain, un des ténors du football tunisien.
De son côté, le Wydad de Casablanca a été sacré vice-champion d'Afrique de la Ligue des champions, après sa défaite en finale devant les Tunisiens de l'Espérance de Tunis par 1 but à 0. Les deux équipes n'ont pas pu se départager à l'aller à Casablanca (0-0).
Si la sélection nationale des moins de 20 ans, conduite par l'ex international marocain Hassan Benabicha, avait remporté le championnat arabe, qui s'est déroulé à Rabat, aux dépens de son homologue d'Arabie Saoudite (3-1), l'équipe nationale féminine a trébuché dès le premier tour des éliminatoires africaines qualificatives aux JO, en perdant devant la Tunisie (aller 0-3, retour 1-0).
La sélection marocaine des moins de 17 ans a clos la saison en apothéose en remportant la Coupe de l'Union nord-africaine de football (UNAF), en s'imposant en finale devant son homologue algérienne par 2 buts à 0 (mi-temps 1-0), vendredi au stade Prince Moulay El Hassan à Rabat.
Et alors que l'athlétisme national a présenté une image en demi-teinte à l'échelle mondiale, les athlètes marocains ont mené la danse aux niveaux africain et arabe, en monopolisant la quasi totalité des titres en jeu, grâce à des éléments jeunes, ambitieux et prometteurs, qui semblent déterminés à porter le flambeau d'un sport qui faisait naguère la fierté de tous les Marocains et des arabes.
Toutefois, le sport national a, pour la quatrième fois d'affilée, échoué à monter sur le podium des 39èmes mondiaux de Cross Country qui s'étaient tenus à la ville espagnole de Punta Umbria (Sud). Les résultats furent modestes au niveau des sélections hommes et dames, qui s'étaient contentées, dans l'ordre, des 13è et 14è loges.
A l'opposé, l'équipe nationale juniors, garçons et filles, a montré une nette amélioration, en occupant, respectivement, les 5è et 8è places.
A Daegu, en Corée du Sud, qui a accueilli la 13è édition des Championnats du monde, l'athlétisme national a raté le coche, même si le bilan demeure relativement positif par rapport à l'édition de Berlin 2009.
Certes, certains résultats ont été choquants, d'autant que de grands espoirs étaient fondés sur des athlètes qui représentaient de grandes chances de gagner des médailles, à l'instar d'Amine Laalou et Halima Hachlaf, tous deux éliminés au stade des demi-finales, d'une manière pour le moins inexplicable et qui a laissé perplexe le staff technique national qui les a considérés comme des candidats potentiels aux titres du 1500 m et 800 m.
La seule satisfaction des Mondiaux coréens, fut, sans nul doute, la 4è place occupée par Btissam Lakhouad (1500 m), qui a été à deux doigts de l'emporter, n'était-ce son mauvais sprint final. Même son de cloche chez Yahya Berabah, sauteur en longueur et détenteur de la 4è meilleure performance mondiale de l'année (8,40 m), qui, pour sa cinquième participation aux Championnats du monde, a échoué au pied du podium.
De leurs côtés, Abdelaati Iguider, vice-champion du monde indoor et Mohamed Moustaoui, ont occupé, respectivement, les 5è et 6è places (1500 m).
Les marathoniens marocains, à leur tête Abderrahim Bouramdane (4è) aux côtés de Rachid Kisri (11è) et Ahmed Bday (27è), ont obtenu la médaille de bronze de la Coupe du monde de marathon par équipes aux mondiaux de Daegu.
Par contre, l'athlétisme national est monté sur le podium des mondiaux juniors, grâce à l'exploit de la jeune Fadoua Sidi Madane, qui a décroché l'argent du 2000 m steeple, alors que la sélection nationale juniors s'est contentée de la 6è place aux 10èmes championnats d'Afrique, qui se sont déroulés dans la capitale du Botswana Gaborone (12-15 mai), en raflant 5 médailles (3 or, 1 argent et 1 bronze), dans des disciplines techniques (disque, javelot, saut en longueur, triple saut et saut en hauteur).
Sur le plan continental, le Maroc a pris la 2è place derrière le Kenya, à la première édition des championnats d'Afrique de cross country, disputée à Cape Town (Afrique du Sud), deux semaines avant les Mondiaux, qui se sont déroulés le 20 mars à Punta Umbria, en Espagne.
Le Maroc a récolté lors de cette compétition, qui a réuni 19 nations, quatre médailles: trois d'argent, remportées par les équipes juniors garçons et filles et seniors dames et une de bronze, décrochée par les seniors hommes.
L'athlétisme national s'est également imposé lors des 17è Championnats arabes aux Emirats Arabes Unis (26-29 octobre) et les 12è Jeux panarabes, au Qatar (9-23 décembre).
A Al-Ain (EAU), les Nationaux ont remporté le titre arabe, en rafflant 27 médailles (10 or, 9 argent, 8 bronze), conservant ainsi leurs titres des années 2007 à Amman et 2009 à Damas.
Un mois après, les sportifs marocains ont dominé les épreuves d'athlétisme des Jeux panarabes à Doha, remportant 24 médailles: 11 d'or, 4 d'argent et 9 de bronze.
Le cyclisme marocain, lui, a retrouvé son aura, notamment en se qualifiant aux JO-2012, après avoir dominé le classement Africa Tour par équipes et individuel (Adil Jelloul).
Les coureurs marocains retrouvent ainsi cette grand-messe du sport mondial pour la première fois depuis l'édition 1984 à Los Angeles, lors de laquelle le Maroc était représenté par le Quatuor : Mustafa Nejjari, actuel DTN, Mustapha Afandi, Brahim Benbouila et Ahmed Rhaili.
Sur le plan national, Mouhcine Lehssaini a remporté le titre de la 24è édition du Tour du Maroc, devenant le deuxième Marocain à réaliser cette performance, 46 ans après le légendaire Mohamed El Gourche, triple vainqueur de cette compétition (1960, 1964, 1965). La sélection marocaine seniors, elle, a décroché le titre par équipes.
Les Nationaux se sont également distingués lors des Jeux panarabes, en remportant le titre avec cinq médailles: trois en or, œuvres de Jelloul (course sur route), Asmaa Namli (contre la montre) et de l'équipe masculine (contre la montre) et deux d'argent, décrochées par Lehassaini (contre la montre) et l'équipe masculine dans la course sur route.
Le Maroc a également signé des résultats honorables dans d'autres disciplines. Ainsi, aux Championnats du monde de taekwondo, en Corée du Sud, l'équipe nationale a remporté trois médailles: une d'argent par le biais de Lamiaa Bekkali (-53 kg) et deux de bronze, remportées par Sanaa Atabrour (-49 kg) et Issam Charnoubi (-80 kg).
Cependant, lors des Jeux panarabes, les taekwondoistes marocains se sont contentés de la 4è place avec 11 médailles (3 or, 1 argent, 7 bronze).
En natation, Sara El Bakri (24è) s'est particulièrement distinguée cette année. Après avoir composté très tôt son ticket pour les JO-2012, la jeune nageuse a glané cinq médailles d'or et autant d'argent, dont une d'or et une autre d'argent avec l'équipe nationale.
La meilleure sportive marocaine de l'année 2010, étoffe ainsi un palmarès déjà riche, avec notamment six médailles aux Championnats d'Afrique, disputés l'année dernière à Casablanca (2 médailles d'or, 3 d'argent et 1 de bronze) et dont elle a été désignée meilleure nageuse et cinq médailles lors des Jeux panarabes 2007 au Caire.
Les boxeurs ont également contribué à la récolte marocaine à Doha, en dominant le classement de cette épreuve avec quatre médailles d'or, une d'argent et deux de bronze, alors que les Nationaux ont pris la deuxième place en golf (1 médaille d'or, 1 d'argent et 1 de bronze) et au judo (14 médailles: 4 or, 2 argent, 8 bronze) et récolté 11 médailles au karaté (3 or, 1 argent, 7 bronze).
A rappeler que le Maroc, qui a participé à 23 disciplines sportives, a terminé 3è au tableau final des médailles des Jeux panarabes (113 médailles: 35 or, 24 argent, 54 bronze).
Les sportifs de Special Olympics Maroc étaient également présents lors des 3è Jeux mondiaux d'été (juillet à Athènes), en glanant 34 médailles (9 d'or, 9 d'argent, 16 de bronze), avec un apport particulier des nageurs (3 médailles d'or, 4 d'argent et 2 de bronze).
A noter par ailleurs que l'année 2011 n'est pas passée sans deuil. Le sport national a ainsi perdu Abderrahman Belmahjoub (Prince du Parc), ancien international et entraîneur de l'équipe marocaine (79 ans) considéré comme l'un des plus grands joueurs marocains de tous les temps, le jeune Zakaria Zerouali, joueur du Raja de Casablanca et de la sélection nationale et Abdelaziz Msioui, une des figures emblématiques du sport national.

Mohamed Benchrif (MAP)
Mercredi 28 Décembre 2011

Lu 874 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs