Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Retour sur la tragédie de Tan Tan




Retour sur la tragédie de Tan Tan
Il était 6h21, ce vendredi 10 avril quand la maman de Soufiane, l’un des enfants morts calcinés dans la tragédie, a reçu cet appel au secours de son fils. La commune de Ch’Bika, rendue célèbre par des projets touristiques qui devaient en faire un eldorado et qui, pour des raisons encore inexpliquées, n’ont jamais vu le jour, se situe à une cinquantaine de kilomètres  de la ville de Tan Tan sur la route menant vers Laâyoune. Aujourd’hui, cette commune est à la une de tous les médias, pour des raisons malheureusement  tragiques. Un car transportant une délégation de la Jeunesse et des Sports avec de jeunes athlètes et leur entraîneur, de retour de la 6ème édition des Jeux nationaux des écoles de sports à Bouznika,  arrivé à la hauteur de la commune de Ch’Bika, est entré en collision avec  un camion. Les autorités ont souligné que l’accident est survenu à 7 heures, ce matin-là, mais le message du jeune Soufiane est bien plus précis. Selon l’horaire indiqué sur l’écran du téléphone portable de sa maman, le message de détresse aurait été envoyé à 6h21 minutes.
Ainsi 33 personnes dont une grande majorité d’enfants ont péri dans cet accident. L’ex-champion d’athlétisme Hassan Issengar figure également parmi les victimes. Neuf autres ont été blessées dont deux se trouvent dans un état grave. Les blessés ont été évacués vers l'hôpital Hassan II de Tan Tan  où ils ont reçu les premiers soins avant d’être transportés au CHU Ibn Toufil de Marrakech, à l’hôpital militaire de Guelmim ainsi qu’à l’hôpital Hassan II d’Agadir. Le ministre de l’Intérieur, Mohamed Hassad, s’étant rendu sur les lieux de l’accident, a indiqué qu’une enquête a été ouverte pour définir les causes de cette tragédie. 
Sitôt informé, SM le Roi Mohammed VI qui a exprimé « ses vives condoléances et sa compassion, implorant le Très Haut d’entourer les défunts de sa Sainte Miséricorde, d’accorder patience et réconfort à leurs proches et un prompt rétablissement aux blessés » a ordonné la diligence d’une enquête afin de déterminer les responsabilités. Le Souverain a également «décidé de prendre en charge personnellement les frais de transfert des dépouilles et leur inhumation, des obsèques et des soins des blessés». Il a, par ailleurs, donné ses «Hautes instructions aux autorités compétentes pour apporter toute l’aide nécessaire aux familles des victimes innocentes et de les entourer d’une attention particulière». C’est ce qui ressort d’un communiqué du Cabinet Royal. 



 

Ahmadou El-Katab
Lundi 13 Avril 2015

Lu 1686 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs