Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Retour en force des technocrates au gouvernement




Retour en force des technocrates au gouvernement
La deuxième version du gouvernement Benkirane constitue une régression et un retour à l’avant de la Constitution 2011. Cette nouvelle mouture a signé le retour en force des technocrates qui détiennent désormais des départements clés. En effet, Mohamed Hassad a été nommé à la tête de l’Intérieur et le ministère de l’Economie et des Finances a été attribué à Mohamed Boussaïd. Le département de l'Education nationale et de la Formation professionnelle est revenu, quant à lui, à un troisième technocrate, en l’occurrence Rachid Belmokhtar et  le ministère de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie numérique a été attribué à Moulay Hafid Elalamy.   De plus, ce gouvernement qui devait nécessairement être investi par le Parlement ne l’a pas été malgré la présence en son sein d’un parti de l’opposition, à savoir le RNI, qui a voté contre le programme du gouvernement Benkirane 1. 

Libé
Mercredi 1 Janvier 2014

Lu 356 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs