Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Retour en force de la diplomatie partisane




Retour en force de la diplomatie partisane
Conscient du rôle important de la diplomatie partisane dans la défense des causes nationales notamment la cause du Sahara marocain, l’USFP a initié plusieurs actions dans ce sens. Dans ce sens, la participation d’une délégation de l’USFP présidée par Driss Lachguar au Conseil de l’Internationale socialiste réuni à Istanbul en novembre dernier, a été déterminante. Grâce à elle, l’IS a, pour la première fois de son histoire, donné raison au Maroc en écartant un projet de résolution sur les conflits en Afrique qui portait directement atteinte à l’intégrité territoriale du Royaume. La direction de l’USFP a également rencontré la direction du Parti socialiste français en vue de renforcer les relations d’amitié, de solidarité et de coopération entre les deux formations politiques. Elle a signé également un accord-cadre avec le parti socialiste belge.  L’action diplomatique de l’USFP a, en outre, ciblé les pays africains. Dans ce sens, Driss Lachguar a reçu Ibrahim Boubacar Keïta, président du Rassemblement pour le Mali et actuel Président de ce pays. Lors de cette rencontre, le Premier secrétaire a plaidé pour la constitution d’un réseau des partis progressistes de la région sahélo-saharienne. Il a également tenu une réunion de travail avec Emmanuel Golou, président du comité Afrique de l’Internationale socialiste. 
La visite historique du leader ittihadi en Mauritanie s’inscrit dans la même logique puisqu’il y a  rencontré les représentants d’une dizaine de partis politiques membres de la Coordination de l’opposition démocratique. Ces pourparlers ont été couronnés par un accord visant à fédérer les efforts des deux partis au sein de l’Internationale socialiste et du Forum arabe démocratique et à veiller à ce qu’il en soit de même aux niveaux maghrébin et continental.
Par ailleurs, le Groupe socialiste à la Chambre des représentants et le groupe de l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen ont organisé, à la mi-novembre à Marrakech, un colloque international sur le thème «Pour un Maghreb progressiste : sécurité, développement et démocratie». 
Les participants à ces Assises qui ont été couronnées par la publication de la «Déclaration de Marrakech» y ont débattu des défis auxquels sont confrontés les pays maghrébins et des conditions politiques et sociales nécessaires pour la construction d'un Maghreb progressiste, démocratique et stable dans le sillage du Printemps arabe.

Libé
Mercredi 1 Janvier 2014

Lu 591 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs