Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Retarder le début de l’allaitement augmente de 80 % le risque de décès des nourrissons


La Semaine mondiale de l’allaitement est célébrée du 1er au 7 août courant



Les bébés qui ne reçoivent jamais de lait maternel ont une probabilité quatorze fois plus élevée de mourir
Différer l'allaitement d'un nouveau-né peut augmenter de 80% le risque de mortalité néonatale, a récemment affirmé le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef). 
Les bébés qui ne reçoivent jamais de lait maternel ont une probabilité quatorze fois plus élevée de mourir que ceux nourris exclusivement au sein, a assuré l’agence onusienne.
«Retarder l'allaitement de 2 à 23 heures après la naissance augmente le risque de mourir dans les 28 premiers jours de vie de 40% ; et le retarder de 24 heures ou plus augmente ce risque de 80%», a expliqué France Bégin, conseillère pour la nutrition à l’Unicef.
Selon cette responsable, « faire trop attendre les nouveau-nés pour le premier contact avec leur mère hors de l’utérus diminue les chances de survie des nourrissons, limite la production de lait maternel et réduit les chances d’un allaitement exclusif ».
France Bégin a assuré, par contre, que « si tous les bébés étaient alimentés avec rien d’autre que du lait maternel à partir de l’instant où ils naissent jusqu’à l’âge de six mois, plus de 800 000 vies seraient sauvées chaque année. ». 
En effet, « le lait maternel est le premier vaccin d’un bébé, la première et la meilleure protection qu’il a contre les maladies. Les nouveau-nés représentent près de la moitié des décès d’enfants de moins de cinq ans. L’allaitement précoce est donc une question de vie ou de mort », a-t-elle expliqué.
Plus généralement, l’Unicef estime qu’environ 77 millions de nouveau-nés dans le monde, soit près d'un sur deux, ne sont pas nourris au sein dans l'heure qui suit leur naissance, ce qui contribue à augmenter les risques de mortalité néonatale.
Selon l’agence, les progrès pour que plus de nouveau-nés soient mis au sein dès leur naissance ont été lents au cours des quinze dernières années. C’est le cas en Afrique subsaharienne, où « la mortalité des enfants de moins de cinq ans est la plus élevés au monde, les taux d’allaitement précoce n’ont augmenté que de dix points depuis 2000 en Afrique de l’Est et en Afrique australe mais sont restés inchangés en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale », a-t-elle souligné. 
Les données recueillies par l’Unicef indiquent des taux d’allaitement précoce plus important en Asie du Sud. Ils auraient triplé depuis quinze ans, passant de 16 % en 2000 à 45% en 2015. Mais pour l’Unicef, l’augmentation est loin d’être suffisante. Et pour cause: « 21 millions de nouveau-nés continuent d’attendre trop longtemps avant d’être mis au sein », a-t-elle déploré.
Autre préoccupation de l’agence : « Les femmes ne reçoivent pas l’aide dont elles ont besoin pour commencer à allaiter immédiatement après la naissance même quand un médecin, une infirmière ou une sage-femme aident à l’accouchement », fait-elle observer. 
Qu’il s’agisse du Moyen-Orient, de l’Afrique du Nord ou de l’Asie du Sud, les experts de l’Unicef notent que « les femmes qui accouchent en présence d’une personne qualifiée ont une probabilité plus faible de commencer à allaiter dans la première heure de la vie que les femmes qui accouchent en présence de personnel non qualifié ou de parents ».
 

Alain Bouithy
Mercredi 3 Août 2016

Lu 920 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs