Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Réseau interconnecté alimenté par des centrales solaires : Le Maroc au cœur du projet Desertec




Le Maroc jouera un rôle central dans la production d'électricité utilisant l'énergie solaire dans la région MENA, dans le cadre de l'initiative Desertec, un projet éco-énergétique visant à créer un réseau interconnecté alimenté par des centrales solaires.
Le Royaume pourra jouer un rôle important dans le cadre de cette ambitieuse initiative à travers, notamment, le projet marocain de l'énergie solaire, lancé en novembre dernier avec l'objectif de mettre en place en 2020 une capacité de 2.000 mégawatts.
Le projet marocain est le premier du genre dans la région dans la mesure où il trace une vision claire, réaliste et bien définie concernant les énergies renouvelables et le développement durable.
Pour Paul van Son, président du conseil d'administration du projet Desertec, le Maroc dispose d'un marché énergétique qui lui permettra de jouer un rôle stratégique dans le cadre de ce projet.
Dans un entretien publié mercredi par le quotidien allemand "Sd deutsche Zeitung", Paul van Son a relevé que le Maroc est un partenaire exemplaire pour la réalisation de ce projet dans la région MENA, d'autant plus qu'il dispose d'une liaison électrique avec l'Espagne.
Il a également rappelé ses entretiens, en janvier dernier à Berlin, avec la ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, Mme Amina Benkhadra, relevant qu'il avait exprimé, à cette occasion, son admiration pour la volonté du Maroc à renforcer la coopération dans ce domaine.
Lors de son séjour à Berlin en janvier, Mme Benkhadra, qui était accompagnée du directeur général de l'Office national de l'électricité, Ali Fassi Fihri et du président du directoire de l'Agence marocaine de l'énergie solaire, Mustapha Bakkoury, avait présenté à ses interlocuteurs allemands la stratégie marocaine dans le domaine des énergies renouvelables.
La partie allemande avait souligné à cette occasion que le Maroc a réalisé une avancée considérable à travers sa politique très claire et son franc engagement dans le développement des énergies renouvelables.
Les responsables allemands avaient, de même, salué le projet marocain d'énergie solaire, estimant qu'il s'agit d'une initiative ambitieuse et porteuse d'une nouvelle dynamique de développement durable, qui permettra de déclencher une dynamique nouvelle dans ce domaine.
Desertec vise à la fois à répondre en grande partie aux besoins des pays producteurs d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, et à fournir 15 % (dans un premier temps) de l'électricité nécessaire à l'Europe.
Ce réseau pourrait fournir plus de 50 % des besoins en électricité de la région EUMENA (Europe + Moyen Orient + Afrique du Nord) à l'horizon 2050.
Le protocole d'accord du projet a été signé par douze sociétés basées en Europe, au Proche-Orient et en Afrique du Nord, le 13 juillet 2009 à Munich.

Libé
Samedi 20 Février 2010

Lu 333 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs