Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Reprise du dialogue social : Le 1er Mai en toile de fond




Reprise du dialogue social : Le 1er Mai en toile de fond
Le dialogue social reprend ses droits après que les ministres respectifs de l’Emploi et de la Modernisation des secteurs publics, ont invité les responsables des syndicats à la table du dialogue. Ainsi, jeudi  à Rabat, les responsables des syndicats  qui participent aux pourparlers du dialogue  ont été reçus séparément par Jamal Rhmani et Saâd Alami, mandatés par le Premier ministre, et Nizar Baraka.
Au cours de cette rencontre  de concertation entre le gouvernement et les syndicats les plus représentatifs dont la FDT, l’accent a été mis essentiellement sur la méthodologie à suivre, la gestion du temps et un ordre du jour bien précis, nous a déclaré Larbi Habchi, membre du Conseil national de la FDT.
Concernant le premier point, il a tenu à préciser que cette méthodologie est appelée à respecter les règles du dialogue social comme elles sont reconnues mondialement. Pour ce qui est de la gestion du temps, un agenda précis est plus qu’exigé, permettant de voir plus clair, de mieux s’organiser et de travailler conformément à un deadline.
Dans ce sens,  la FDT a proposé que lors de la prochaine réunion la priorité soit accordée aux points en suspens, notamment  le choix des critères de l’indemnisation sur le travail dans des régions difficiles et lointaines, la refonte globale du système de promotion, de notation et d’évaluation des fonctionnaires. Pour ce faire, l’apurement des arriérés de promotion depuis janvier 2003 est une nécessité et une revendication de nature à faire avancer les choses, poursuit Larbi Habchi.
Outre ces points, plusieurs questions ont été également évoquées telles que   l’amélioration des revenus des fonctionnaires notamment des Agences urbaines, la décision du trésorier général de procéder à des retenues sur les primes des fonctionnaires de la Trésorerie générale du Royaume qui ont pris part à la grève du 3 mars et le soutien du dossier revendicatif de l’UNIM.
Rappelons que les fonctionnaires de la Trésorerie générale du Royaume observeront un débrayage de 48h, et ce les 19 et 20 avril courant.  Cette action qui  a été décidée par le Syndicat national démocratique des finances sera accompagnée par des sit-in devant les services de la Direction centrale, régionale et provinciale de la Trésorerie générale à l’échelon national.  Suite  à ces prélèvements abusifs, il a décidé d’adresser un courrier à Salah Eddine Mezouar et au Trésorier général afin que cette décision soit annulé et que les montants prélevés soient restitués aux ayants droit dans un délai ne dépassant pas 10 jours.

LARBI BOUHAMIDA
Samedi 10 Avril 2010

Lu 713 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs