Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Reprise des négociations entre le Maroc et l’UE sur l’ALECA

Coup d’envoi, lundi, du quatrième round à Bruxelles




Reprise des négociations entre  le Maroc et l’UE sur l’ALECA
C’est hier lundi qu’a  démarré  le quatrième round des négociations de l’Accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA) entre le Maroc et l’UE. Un round qui se poursuivra jusqu’au 11 avril à Bruxelles, nous apprend la Délégation européenne à Rabat.
Pour sa part, le gouvernement Benkirane, comme à l’accoutumée, n’a pas bougé d’un iota pour informer les Marocains sur le fond de ces négociations qui vont pourtant hypothéquer l’avenir de leur économie.
  En effet, depuis l’entame de ces négociations, de nombreux accords ont été signés par les deux parties, notamment un partenariat pour la mobilité, le 7 juin 2013, et pourtant la partie européenne demeure le seul communiquant sur ces accords. 
Pour l’instant, hormis les réunions de concertation organisées par le ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Mohammed Abbou, avec les secteurs privés qui ont haussé  le ton dans une anticipation du préjudice que peut porter l’ALECA à leurs activités, c’est la délégation de l’UE à Rabat qui se charge de l’information des Marocains à ce propos. 
Cette dernière usant d’un langage ambigü, fait des déclarations   prosaïques  du genre «approfondir les relations», «faciliter l’intégration économique marocaine dans l’espace européen»….  
Son dernier communiqué indique que «depuis le troisième round tenu à Rabat au mois de janvier, les deux parties ont maintenu des contacts permanents au niveau technique pour avancer dans les différents domaines des négociations». 
Le «Maroc est le seul pays de la région à entamer ces négociations avec l’UE depuis mars 2013», précise la délégation qui rappelle que « l’ALECA est une suite logique des relations commerciales avec le Maroc ». Ce qui s’explique par «le degré de préparation du Royaume qui a déjà  effectué des réformes importantes dans les différents domaines couverts par la négociation», ajoute la délégation. Une préparation qui sème toujours le doute du côté marocain du fait qu’au fur et à mesure que l’économie marocaine s’approche de plus en plus d’une intégration graduelle dans le marché intérieur de l’UE, la tentation devient de plus en plus grande. Dans la mesure où le degré d’aboutissement des réformes engagées dans les différents domaines concernés par l’accord diffère d’un secteur à l’autre.  Afin de pouvoir profiter des opportunités offertes par ce partenariat, le Maroc se doit de mettre à niveau ses structures institutionnelles, économiques,  et même démocratiques et booster son développement économique et social.
Mais on se demande si le Maroc est disposé à faire face aux nouvelles exigences de cet accord, étant donné que pratiquement les accords de libre-échange paraphés avec différents partenaires ont été plus bénéfiques pour ces derniers que pour le Royaume. 
Un avis partagé par nombre d’experts et d’économistes qui attirent l’attention sur le  fait que l’ouverture sur un marché européen de 500 millions de consommateurs ne doit pas occulter l’asymétrie qui caractérise les différents accords et met à rude épreuve les prédispositions du Royaume à assumer les conditions d’une compétition de haut niveau technique et de savoir-faire.
Une mise en garde que les négociateurs marocains doivent prendre en considération et se montrer plus entreprenants pour conclure  un accord avantageux pour le Maroc. 

Mohammed Taleb
Mardi 8 Avril 2014

Lu 1205 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs