Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Reprise des négociations du dossier nucléaire à Genève

Désaccord sur un nouveau modèle de centrifugeuse




Reprise des négociations du dossier nucléaire à Genève
Les négociations sur les modalités d'application de l'accord que l'Iran a conclu avec les grandes puissances concernant son programme nucléaire buttent sur un point lié au développement d'un nouveau modèle de centrifugeuse, a-t-on appris mercredi de sources diplomatiques. Dans le cadre de cet accord intérimaire conclu le 24 novembre à Genève, l'Iran s'est engagé à limiter sa production d'uranium enrichi moyennant un allégement des sanctions internationales. La République islamique et le groupe dit "P5+1", qui réunit les membres permanents du Conseil de sécurité (Etats-Unis, Chine, Russie, Grande-Bretagne, France) et l'Allemagne, s'efforcent depuis d'en définir les détails. Plusieurs réunions techniques ont eu lieu depuis le 24 novembre et les points en suspens seraient à l'ordre du jour des entretiens politiques prévus jeudi et vendredi à Genève. Parmi eux figure donc celui d'un nouveau type de centrifugeuse que l'Iran souhaite mettre au point, dit-on de sources diplomatiques. "Dans le cadre de l'accord (du 24 novembre), l'Iran est autorisé à mener des programmes de recherche et développement, mais c'est nuancé par le fait qu'il est interdit d'installer de nouvelles centrifugeuses, hormis pour faire face à l'usure normale", a poursuivi le premier diplomate cité. La porte-parole de la diplomatie américaine Jen Psaki a déclaré que les Etats-Unis étaient impatients de voir l'accord intérimaire mis en œuvre, mais elle s'est refusée à donner une prédiction sur l'issue des négociations. Elle a précisé que la sous-secrétaire d'Etat pour les Affaires politiques Wendy Sherman serait présente à Genève jeudi pour discuter de la question avec son homologue de l'Union européenne Helga Schmid et le négociateur iranien, le vice-ministre des Affaires étrangères Abbas Araqchi.
Un ancien responsable américain cité le mois dernier par le site internet spécialisé sur le Proche-Orient Al Monitor a déclaré que l'Iran avait notifié au P5+1 qu'il souhaitait installer des centrifugeuses supplémentaires de type "IR-2m", des versions modifiées de machines de deuxième génération. Le site internet soulignait que ce point avait peut-être avait joué un rôle dans le différend.
Mais aujourd'hui, Téhéran, indique-t-on dans les milieux diplomatiques, a dit au P5+1 qu'il voudrait aller de l'avant avec des centrifugeuses encore plus avancées que les IR-2m.
Selon l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), l'Iran est déjà en train de tester plusieurs nouveaux modèles de centrifugeuses, plus efficaces, sur son site de recherche de Natanz.
Dans ses déclarations le mois dernier, l'Iran a reconnu tester une centrifugeuse plus avancée sans dire clairement s'il s'agissait d'un modèle totalement nouveau ou d'une version modifiée d'un système déjà installé. 

Reuters
Vendredi 10 Janvier 2014

Lu 107 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs