Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Reprise confirmée de l’économie marocaine




Reprise confirmée de l’économie marocaine
La croissance économique nationale serait de 4,1 % au premier trimestre 2015, compte tenu d’une hausse de 3,8 % des activités hors agriculture et d’une amélioration de 5,1 % de la valeur ajoutée agricole, selon le Haut-commissariat au plan (HCP).
La reprise de l’économie marocaine serait plus confirmée au premier trimestre de 2015. Les activités agricoles connaîtraient un sensible mouvement de reprise, notamment si les conditions climatiques du mois de mars s’avèrent favorables, a précisé le HCP dans sa note de conjoncture pour le mois de janvier 2015.
Globalement, et sous l’hypothèse d’une production céréalière de 75 millions de qx, la valeur ajoutée agricole devrait progresser de 5,1 %, au premier trimestre 2015, en comparaison avec la même période de 2014.
La valeur ajoutée agricole se rééquilibrerait au profit des autres productions végétales, soutenue principalement par les cultures irriguées tout au long de l’année passée.
Pour sa part, la production animale s’accélérerait, sur fond de l’amélioration attendue des parcours végétaux et du redressement des produits annexes à l’élevage.
Parallèlement, et dans un contexte d’une modération des cours du pétrole et d’une amélioration de l’environnement international, notamment de la zone Euro, principal partenaire du pays, les activités hors agriculture, notamment les industries exportatrices tels que l’automobile et l’électronique, devraient bénéficier d’une hausse de 4,4 % de la demande mondiale adressée au Maroc, en variation annuelle.
Aussi, la poursuite du recul des prix des produits énergétiques et des céréales sur le marché international profiterait à la balance commerciale, dont le déficit continuerait à s’alléger.
Les activités minières afficheraient un rythme de progression conforme à sa croissance tendancielle de long terme, profitant de l’affermissement probable des importations des pays de l’Asie du Sud et de l’Est, qui pourraient maintenir les exportations nationales des engrais phosphatés sur un rythme de croissance de près de 6 % au premier trimestre 2015.
La valeur ajoutée minière enregistrerait une hausse de 6,8 %, en variation annuelle, explique le HCP, estimant que les perspectives de croissance du secteur énergétique semblent plus favorables, compte tenu de la poursuite de l’amélioration des activités non-agricoles et du reflux des cours internationaux des matières premières énergétiques.
La poursuite du redressement de la production électrique, sur fond de la baisse des prix du fuel industriel opérée en janvier 2015, continuerait de soutenir le raffermissement de la valeur ajoutée énergétique au rythme de 5,1 %.

Samedi 10 Janvier 2015

Lu 982 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs