Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Report du vote sur le mandat sénatorial de Berlusconi

Les alliés du Cavaliere font pression au Parlement




Report du vote sur le mandat sénatorial de Berlusconi
La commission sénatoriale de 23 membres qui s'est réunie pour examiner si Silvio Berlusconi sera ou non déchu de son mandat à la Chambre haute italienne a conclu sa réunion mardi en toute fin de soirée en reportant ses travaux à jeudi après-midi.
La réunion s'est terminée sans que ses membres passent à un vote et ils sont convenus de reprendre leurs discussions jeudi à 13h00 GMT, a déclaré le sénateur Benedetto Della Vedova, du parti Choix civique, de l'ex-président du Conseil Mario Monti. "La discussion reprendra dans les jours à venir et prendra beaucoup de temps", a déclaré le groupe du Mouvement 5 étoiles au Sénat. Les alliés de Silvio Berlusconi avaient menacé de faire tomber le gouvernement d'Enrico Letta s'ils n'obtenaient pas mardi soir le report des travaux de la commission, qui a tenu sa séance inaugurale lundi.
Le Peuple de la liberté (PDL, le parti de droite de Berlusconi) a estimé que la volonté du Parti démocrate (PD, centre gauche) d'accélérer la procédure équivalait à un "acte de guerre".
Le gouvernement Letta est soutenu par une fragile coalition réunissant PD et PDL en l'absence de vainqueur aux élections législatives de février dernier.
"Nous sommes écoeurés par l'attitude du PD", a écrit le secrétaire du PDL, Angelino Alfano, sur les réseaux sociaux. "Ils sont prêts à mettre le pays à genoux uniquement pour éliminer leur ennemi politique historique."
Le PD estime que la condamnation de Silvio Berlusconi, prononcée en dernière instance en août pour fraude fiscale dans une affaire impliquant son empire médiatique Mediaset, lui interdit de siéger au Parlement. La gauche fonde ses arguments sur la "loi Severino" qui rend inéligible toute personnalité politique condamnée en justice.
Les avocats du "Cavaliere" arguent du fait que leur client ne tombe pas sous le coup de la nouvelle législation car elle a été votée l'an dernier et ne peut s'appliquer de manière rétroactive.
 Reuters
 ReutersLa commission sénatoriale, composée de représentants des principaux partis, est dominée par les adversaires de Silvio Berlusconi, condamné début août à quatre ans de prison, une peine automatiquement ramenée à un an en raison de l'âge de l'ancien président du Conseil, qui a 76 ans.
Au moins 14 des 23 membres de la commission sont susceptibles de voter en faveur de l'exclusion.
Même en cas d'avis favorable de la commission, Silvio Berlusconi ne pourra être expulsé du Sénat sans un vote de la chambre haute en séance plénière. Sa condamnation le rend en revanche inéligible pour une durée d'un an.
L'éclatement de la coalition ne déboucherait pas forcément sur de nouvelles élections. Le président Giorgio Napolitano, qui nomme le président du Conseil, pourrait tenter de superviser la création d'un nouveau gouvernement autour du Parti démocrate, avec le soutien de dissidents du centre droit ou du M5S de Beppe Grillo.
Le PDL lui-même reste divisé entre ceux qui préconisent l'épreuve de force avec les démocrates et ceux qui prônent la modération, craignant que le PDL ne se retrouve isolé.

Libé
Jeudi 12 Septembre 2013

Lu 57 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs