Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Report du procès des 21 accusés poursuivis pour corruption et abus de pouvoir à Rabat

Le tribunal a décidé, de ne pas retenir l'accusation de “constitution de bande criminelle”




La Chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d'appel de Rabat a décidé, mardi, de reporter au 21 juin prochain le procès de 21 accusés, dont quatre éléments de la police, poursuivis pour "séquestration, corruption et abus de pouvoir".
Cette décision est intervenue suite à une requête de la défense de bénéficier d'un délai pour préparer sa plaidoirie, rapporte la MAP.
La Chambre criminelle de premier degré chargée des crimes financiers près la Cour d'appel de Rabat avait prononcé, en novembre dernier, des peines allant de deux à dix ans de prison ferme à l'encontre de 21 personnes, dont quatre éléments de la police.
Deux des quatre éléments de la police ont été condamnés à 10 ans de prison ferme et les deux autres ont écopé respectivement de 8 et 6 ans de prison ferme, pour "corruption, trafic d'influence, abus de pouvoir, escroquerie et divulgation du secret professionnel".
Le tribunal a également prononcé des peines de 6 ans de prison ferme à l'encontre de quatre accusés, 5 ans à l’encontre de deux personnes, 4 ans de prison ferme contre deux autres, 3 ans de prison ferme contre quatre mis en cause et deux ans contre cinq autres accusés.
Les mis en cause étaient poursuivis, chacun en ce qui le concerne, pour "participation à la corruption, abus de pouvoir, menace d'escroquerie, trafic international de drogue, falsification de documents administratifs et non dénonciation d'un crime".
Le tribunal a décidé, d'autre part, de ne pas retenir l'accusation de "constitution de bande criminelle" contre les mis en cause dans cette affaire.
En ce qui concerne les requêtes de la partie civile, le tribunal a condamné six prévenus, dont les quatre éléments de la police, à payer solidairement une amende de 600.000 DH, alors qu'un autre mis en cause a été condamné à payer à l'Administration des douanes une amende de 1.033.760 DH pour marchandises de contrebande.

Jeudi 26 Mai 2016

Lu 674 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs