Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Repli de la production industrielle de la “mécanique et métallurgie”


Le niveau des carnets de commandes serait inférieur à la normale dans l’ensemble des branches d’activité, selon BAM



La production industrielle a connu une amélioration en mai 2016 dans l'ensemble des branches d’activité, à l’exception de la "mécanique et métallurgie" où elle aurait accusé un recul, selon Bank Al-Maghrib (BAM).
Les résultats de l’enquête mensuelle de conjoncture relatifs au mois de mai 2016, menée par BAM, indiquent globalement une hausse de la production et du taux d’utilisation des capacités (TUC) qui s’est établi à 64% contre 61% un mois auparavant. 
La hausse du TUC reflèterait son amélioration dans l’"agroalimentaire" et dans l’"électrique et électronique", alors que dans les autres branches, le TUC serait resté quasiment au même niveau du mois précédent, relève l’enquête. 
En particulier, la stagnation du TUC dans la "mécanique et métallurgie" recouvre une hausse dans la "métallurgie", une baisse dans le "travail des métaux" et une stagnation dans l’"industrie automobile".
S’agissant des ventes, leur baisse serait liée à la "chimie et parachimie" et à la "mécanique et métallurgie" et aurait concerné l’ensemble de leurs principales sous-branches, à l’exception du "travail des métaux" où elles auraient stagné. 
En revanche, les ventes se seraient accrues dans l’"agroalimentaire", dans le "textile et cuir" et dans l’"électrique et électronique".
En ce qui concerne les commandes, elles se seraient améliorées dans la "chimie et parachimie", dans l’ "agroalimentaire" et dans le "textile et cuir", tandis qu’elles auraient stagné dans l’"électrique et électronique" et accusé un repli dans la "mécanique et métallurgie".
Ce recul serait en relation principalement avec la "métallurgie", les commandes dans le "travail des métaux" ayant enregistré une hausse et celles dans l’"industrie automobile" une stagnation. 
Le niveau des carnets de commandes serait inférieur à la normale dans l’ensemble des branches d’activité, à l’exception de l’"agroalimentaire" et de l’"électrique et électronique" où il serait supérieur à la normale.
Pour les trois prochains mois, les entreprises s’attendent globalement à une hausse de la production et des ventes aussi bien locales qu’à l’étranger. Ce constat reste valable pour l’ensemble des branches à l’exception de la "mécanique et métallurgie" où les industriels s’attendent à une baisse des ventes et de l’"électrique et électronique" où les entreprises anticipent un recul de la production et des ventes. 
Il est à signaler, toutefois, que près de 30 % des entreprises déclarent ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future de la production et des ventes.

Lundi 27 Juin 2016

Lu 791 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs